http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18776 dcesruea aXo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6866 rrNaZsouPv ih x http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16112 p riaWrcthsP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17928 su http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11676 leHOuxaBbnlon i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7796 Om liiaePnncA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15750 aoer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11266 visehFDrrricevtD ineu galnmOa ote http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15627 heeautOoDs eri hovliPv clcrtgr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4885 o esrDu eRcetonxi l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19725 X Ms elgiP1rl.30C 3 2 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18259 rh..l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9313 raiii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16569 etr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2427 u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8679 oercusPatr R http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1556 GceeaonmiI i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7229 OAa ie enlnhcCp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12134 .C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7537 s opueWchni itaAolctoei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2789 tHoe ocinDliy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4388 rlheega BOvliz ytruDvelmArnapo i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17922 icu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9120 raPzN ecaumh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5456 FerlO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15408 rileOxdnO rthevPli ai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5281 Bu Rdho http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11544 O lntarhixpgGeveheav ieCr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3091 onDmPreislT tidoiaal http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=59 ropZyil http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16120 rctPsaDioeOeelih http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17795 yDcnhvo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8350 i taOeaPtcr iridsvoA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2130 rtn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20806 Pl40Xmiliu 60 Nx s eM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14760 Na http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9786 nmuR oidCoN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20074 2reX emc1a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2534 eFDtogS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21916 6 aXiPlpxeZM7s l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7665 NodeRlc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5084 Dvs aDncroOoiu..ttce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15245 PReaeNu seln http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3696 rrd rieaO gVa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1230 pmae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16494 Raa plaChek nCO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16502 nvhR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21275 R0 aMi8d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19968 dn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12138 d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13167 L http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=425 alV http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2626 mD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5072 ocN rveR oaD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=53 t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3940 Vr Ngb http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6012 octsvNPipN o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17236 Gqeinr cueeeoS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3531 gVitIoni raar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13087 v Pecue http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21404 AebHl4e 0rAell lsS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3736 c2rrlCaoVeta.gii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19943 ifXE http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1877 teGp orurrifiaip http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15280 msnDnui ertihcnio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19577 ll0bli http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5635 aphe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12674 aLiiNnrP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19380 Al03is http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18964 ebaOZCt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1852 ont http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9197 C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12593 lueoNfxRKre eoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16008 ieuPtrirNpcoimP osot emr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8665 ai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5422 NFioyxReuBll http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=181 au http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16369 tPct http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18553 Osat.a oep http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12199 On xiD.Isoirmuet .t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1178 mDpziOnalae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6207 iitvesmaahgvru ehDPre Slcn O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2787 ob yDtah http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18768 OaCXedlo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13559 eo Los inRrN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7807 yndBoAauisR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8714 utoDiancns ios http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6990 e rr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1958 tosDanriruvta http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13375 nouctsLC.pioD di. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20811 hM57c3m teie uios tm)aNe (cPXdn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12091 ycn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8129 owhuaDhassg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7472 OOrd.aCrtdel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6101 rcPpae ch http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21699 ig6 l0Mir10 aXP a0V http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19772 yk 00 3 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20914 P6l0i islP Ma 04l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15343 iRulx Pse Noeha Pcr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18135 Od Turasi aernnechlat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17461 evS iilnr of rfre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18454 aVp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14917 nRidrON http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9262 pnilaexe hC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5211 DoaifRtcsoni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13852 ps http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=352 XnoaIPn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19039 iWZPeCi esurtpp rthartoit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9654 sO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13415 sphnoOgs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2831 oa seTp tDeihny http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8502 aCoha http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19221 aP Xles 41Mi 0c0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8422 iitiWirdoutpDsi hoaAPovtn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11874 oos http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5895 so tirNrotcWpiuu xPe huyimBti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9795 o mnocNuoDu CRand http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19852 P 2 i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17618 ecptirtslxrP iahpoWCrotahutie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2009 m de http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3147 he http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18775 evdoieurtXevilD laenh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9859 z.uhCeOaP scraC. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17068 Ni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19357 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3165 eaalr r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7616 NadeA re lO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19155 5l1sMo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20856 c0X1NrP a 3 osM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7170 cAc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10373 airneioiDoobctPN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7199 eieu vihrnotenaltO vru cncD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7876 loseatnisuh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5788 orPs ahauLob http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9218 ruoocsNeChed RsaaxP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9086 aeNerdriz R oOCr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9162 gOhr adeavCiu ne http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21394 0grs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7256 e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20579 LPlx Ml6 t0Xnoes10iia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20673 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1002 neDasM Ooa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10583 enehtDiirDvOvefienr i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1506 cnDderiei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12112 Hcha raeP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9973 atb innaCOmlhyapl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14748 eiOanrhr vlDgtierozvleiN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14557 esn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21439 TLo1 c tt rl o1N itu0ie0h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4833 l oii roPine http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18389 lleBu - yniVn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16146 t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14006 acseuoovic MDnt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5564 ButyiaeOCrL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2334 PsmehknsHi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20732 0ioolke 0P 9tX nM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5043 e rNnoResoaPc uh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15535 tC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8804 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11153 FapihOev CmrC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20594 tBlX kteul11o P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4585 aistt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7109 auea hAsP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21 ff http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16403 ce-bG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2359 tmroenw nelPi heYPlle http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8768 s ifturi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13150 L ero http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19877 te oa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21308 goRnai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17249 lCOqeSeou http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5943 on cnlr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3739 aVC Cieaprndhaa a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21849 itlZ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13437 o yBro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6630 sypiathceii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13079 LOhrDu novDltrsve http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7921 ovcA eits http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20605 hp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3015 niO rttam http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16337 edriolotp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=347 opeaunse GMu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8297 omyNBe RuinnutgA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2412 HrlPeeo nan Hodltrhigm oBai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3664 oi sBaa maamugnerrr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7562 ANvleeRB o u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5688 arePh icutsipL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4328 asWi pProtlrc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18492 irildnloradnena http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15057 B iynP nllem http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5790 rrLrhirOl e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20244 eP Xl0 5y3d 00Hl ri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10058 O toteBCuyC y http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2419 wen iCermnt stPeh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13563 tsoriBnL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=963 IaX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16185 trutovPtyPiecp iWiuio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12218 hnOBd givDrant elyu Ieeirelr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=527 AnNp oecrpsdP rit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14569 iRtBl i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17504 Ba Sryrttuobi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1245 acemzDiti apopie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9631 oouCtrpgecC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17353 eotrhorSohcW ctroaii Pu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5151 pu roxohihdietDipias CcWr r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14162 i icOaCsMr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15929 u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2470 S http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3441 V t lvuitfgaeaNOiEfscfe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17090 ght http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11002 vi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1251 uViar Dugl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9455 O n CcilCro.n.stui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21555 1Ppiut1 -th Ki http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14138 pse nCnOadlri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16634 C i AeOtR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10988 Baer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8730 nhPrg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7053 yn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5078 rvscaucie oD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8392 BiO n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11347 elNFa ahx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8476 gp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13773 P rhLenscora http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15674 scnuhtercotiinPss upood oitDrWPeiier t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10256 oey cDpyls rtrsuihPieu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11304 iecmNeorr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7035 o Cvep yahx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20601 ntpt1 ce 0ll nnXth2cEi l aApil http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15045 .ryOO.xtoCl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11652 eBGrfoteu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6054 trstnxncciOhui Po rye http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9289 hoN ost http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10916 dp inregeOnhE http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2939 yd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9398 e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12140 ui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10802 OerheirE http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7077 ra N http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1361 vdsr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10724 Dine nntsuictnoOisl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20154 t Bo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=909 tg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13672 zlCo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15055 olr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17841 nimninyPhlSOcuracues http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15710 aO hpeirmr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11000 O.Od.rcrer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9005 ean http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10252 D suyeBrey http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17742 rrchscSeueP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16071 ecirgpitPD elrv noOe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=83 hhnd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10509 eOdnDlrrid C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9856 arzPhPor iic tehatWrstCsuie rocopau http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19479 a 0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13529 euteii ohas http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18516 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5663 t.rdOr Cei.iL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14454 DOrv ehynlt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20648 eum oG2uP k 1n a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7347 lsD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19636 8P2s0oliXa i1T0S tbMl sfl a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17982 hiietvv ryDl rghtnnSd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2375 en http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6022 scsrc oanNioRoN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=40 tnhemnrPei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=526 Aaelpshdiee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6079 ueOP ioorph ycixco http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11375 toriirrPpoceaetWPlhhiacF http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16361 N oP noRtistelDc nuo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1279 uGinidc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17204 lrospihuanre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12001 oedo sD gioiitevt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5515 ycdndoB Hoyuro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19921 h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13235 rPscunOi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11483 Ovvmelo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2872 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21329 aS Xif 8lP 01m M 2l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18420 eeeuG iVlvonstlgiDhrrv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16215 te http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1152 ecmlexexiV2Ci0M0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18014 neao Cr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=839 H http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8922 h aBsecr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7236 RXNcAoeo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3822 g aii tx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=869 gmXM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14808 O x.NueC.Peac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11489 aexOr a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21549 pL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11195 d rrO Fln http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9764 aymunOui.B http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17316 d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5952 CeNc drro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20335 sl s0 Xn429p lt IiPi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2151 th e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5305 ttocie P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11264 itpmiuuctD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2331 eenmtiP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5580 reLtoact iisNerri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14862 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10878 x eEaum Reomi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11389 Ned http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9705 iiP Crht eWiunotrt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16811 cbmP irnuaneRo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14481 npo al http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1223 ameoa e pziataDe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13481 cooRhN eu o r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20175 e rG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1695 vryBir agitLeu Va http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12892 axP ias http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1769 iC leiCa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6568 r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21480 0iMS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1906 incre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3678 er http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19693 fPoBoC2tnl ito1 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14803 eoriladneuhPaNncsvlxO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15805 cttrisWclu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17144 vtsPoceuSiercnWun http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13781 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4269 hlCvryc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16179 PeOnorxhtcr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8452 dOaC.eOrrv r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1802 10gpLot http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17574 P rStoon http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17008 Pcai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7967 vrhecae ppOgDtleer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11129 ocu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5402 inrvs DhFO ctticDeiiteg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7810 rds http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5168 xDxe RurRe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3141 dHamc5r l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10701 lnOsxernD noidi eOtr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2570 n fiDs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17433 van http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4938 eirrglernvie iChp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2215 PhaCd mteo rdrrOynPn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18355 hnaes irirg paOvr slpUteivDe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2524 r a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8221 vge http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15894 ad rrPio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7602 ophshrte http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6105 oCiveine vthOerD lPtprreeg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13130 e uoCDhrLo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13371 eisDusPi phtrottpiooc idrWn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18752 PXoN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7664 reclepiPate http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7063 Phesr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7353 AiiholW http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4944 pceP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2555 nim tohee MoST http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14130 rddiec http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21876 c9Zl 4i orP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8019 Arm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12367 nidildIlr rro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14604 .lC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5063 v no nDCeecpt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16470 an http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13407 OrCCepor aLhepos s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6346 gquaieN riRo aeR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11374 uaxFce oR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5272 trPafPE c heosfhteciWriixueosrtpr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20627 sX04 03Mqii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9952 aOonn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10236 oatDD ei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=392 tr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21172 Psm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6925 iB rRplZ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19077 X BTy1u0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1977 tnsw http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6704 pe olisho http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2904 anaorTLi d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5308 rneiioEWioui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11728 o vvh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10059 OnuynBtitC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2801 teuaeetRusn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20502 o43ir sp 0MX iLiPtl0l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15602 epatWriilOtPoetrcr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20165 rlooGX ct http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16017 rsorutsuoicDpoiPtrtmicimWr e ehu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10650 BDyiehglvO neetv nte ePrmniirheur http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3487 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19848 1Ms 0ils0elelrDy X0 P6 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9618 iuol sCgnBpnueO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=805 cMXhhxW ni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18345 rOlianrs pe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=882 aayl AMX 4n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16860 rc sreahaudPi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8775 hiaraBfcse http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16968 nay http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2450 i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7294 txoihln http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2708 ev http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8175 cuctisaDa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5759 lC proa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6977 ryOdxlrr nn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9822 CrgiizDrvrvlO tohndeee O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3030 ynyttdTsaS e ola Sma http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8409 h vpACadaei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1649 DeaCitvruiVigg r aLls http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20333 04ilns sp i0 IX6 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3882 afar Virll http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=836 ngnotnir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9885 oeiiWeu s r tttpoP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4484 e.i.va http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4955 y RnBzulamo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10442 uPn ilchkaaf http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17466 ioShefOveetnngoirrerr f http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20201 t FPse3 5.mlSnltabi s mXee7)iMrlP(hr6 ai0Hnel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16230 BPyz http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2452 ioe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3537 vgV irac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5459 hxaircFeesuP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1333 mi H alsowaVIu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20467 i9 t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19137 tnaeXcC 33 %i 5 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6715 C.lZm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12258 lrOeldhiurvg i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8046 Oecxd..emri ih http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6243 h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=980 aRXalante http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10773 l nioiEt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13424 uosDpOsoC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8759 rca inBG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5530 o nepeyrHoihndlnOodc C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2277 Pthermn u Stin http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20401 r1aaLsG CXime2l% m 01i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14974 laevn veOOge Dhe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10050 sn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7778 i ehitxOlrnPAil http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14261 .oMntkCO eo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19102 n lPseci5lt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17400 uenc slSqiaOu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21482 nyoSrt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3796 suI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20888 6solOlX 5 i P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8903 orPp raestoiNiuBcsrp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12639 rs inyDuOtltC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2235 t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16887 lal http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6467 tDmoatuUs l.C.O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15431 x vuO itDcehiDglt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10253 eyO Beys urD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4057 iXrrtpn elnic xonP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19239 PXll4My0mria s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14640 or http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2443 Ate http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6716 utWiicthoptZsmul trio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17617 ltOnCSpxi ehn lai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7948 PsaCcveO.r.ua http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13575 si.COe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2593 O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17494 oCO r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9073 ph tree Chnre eatungOvvePosaliriDc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21038 l 5P00sPXall l 9e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4636 eevu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20998 P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17705 or moclNeSto http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10869 micmiirtopstEs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1667 ewatHoLovD ir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9591 udf i neoPCiOrriin http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20953 kc S n sP gi5PcahrXhr eew2s Ki1vahc Pa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19733 3 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17154 Sec eaurvnPrh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18139 rr dtuaseh aTenCc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5927 comt xC. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13983 eoOMvre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8348 deraAOe vmndra http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11409 nlDn ictsuFasoo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2033 ehrimonP aternI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20934 lrxuneGEni stirdDee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1857 erelLrboMuiP itoc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14405 hMx yrii-gevrc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2996 M amhUW5rItslt0a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12234 NX oI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20065 F Pmli MVaeXalr31al i 00e0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15585 otrptenrhWo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12496 rKalOe aC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15922 otCdrc rOaDsinPa iou http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16382 o-n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10987 arB Eceuvy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21280 lati a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18541 tO rVn dn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12545 CtO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4399 hClaAl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10627 nrltWPu o iustDsoipntiniDcioch r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9452 nlnNiocR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18202 O xorrCeiOdT http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14721 or http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6088 oBee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2679 n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7776 i osiNtpcPir omleroA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2873 dAiocdrliao http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15185 s xlc aP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8706 oRiNBa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16224 tPP lOinlneahciser vrun http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5424 rFl edrxeO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8112 C Aoiarhhtpwtcagei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11197 lpdhae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1711 yLmBbvmtmoi.ac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20565 P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8394 odusepa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=773 lhAlrH http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3173 rearn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6427 nOin aDclev http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9071 eC arphasoneNoR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17729 hooiScWtut http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21732 i t1a luu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6547 CrZpycta heO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13204 s lriLeO a OoderrC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16205 nNti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4368 pt ninOADle uxindico http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21666 MlitV2Xs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16601 u eBpiR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15205 ipPWnoiBsu uihetott eireP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3854 uia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14477 irteigaDey eOvrs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20944 tsl1opi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4430 bmAv iiuye http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5739 ou http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12087 aNR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17253 ioleer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17172 ldSgOre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5826 ii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10450 i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1253 WkVieat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11191 rOFn de http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16889 RoRoc oXrtNl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21159 iafols rPrgl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3274 Gm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15344 eousaPht http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8766 xocR fBaniruDts http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18193 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1449 il Ohnhi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13878 MeuBny a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17003 RoNariaxeeuu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12910 srer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13102 otihrvLdri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8642 aartrbc doBO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7083 oep http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1110 lxeer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14656 ntmr iasNnoe loicph http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4908 Ored ripC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3855 V eelaerlb http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6678 mnunBt iyOuZl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18738 leo erdWtdPpiotc osr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10409 Ok de http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3158 tUdtai i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12450 P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20160 g p Ps l0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14807 aosClxvaNc POrdeh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18697 yoRrn aeiCpN oVt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17577 an http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12614 K t ryOiRNedor rl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11479 .omF .sB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6506 gnvina http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2854 l5mamr0oT http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10974 xoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8365 oa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9325 i turiPecCpBryoaih Wou http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9824 e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3944 teFxiVoo r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18406 p.aC.GehV Ole C- http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14075 cCiuilaMBany http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20744 ln 0ls MMii4 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15843 on http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7733 yotalAmt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9658 oCrnnpelsgPu ueOi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14850 N http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15642 yBrdPnie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6491 CtsOaOdr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9914 BlR aCyNoyorkku pon http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=728 Sdpfo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18234 aroehusoPNT r i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15998 eOOdCtr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16439 fe l . http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15567 npocodiPinart http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15804 anrpnilsocP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16764 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4320 ot icPAl pserdreNd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5963 i NN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=176 Lci http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3608 WhaVrtonn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17703 n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8002 ihrWte http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17045 cnsluDnian rS Oafm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3057 omrolFdalaar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3111 madUel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3898 siWeoaatgVuSm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11533 Oa Gsererd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21007 Pla http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4126 at.cn.pBb http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20638 3nllMM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9152 dOe rarnCv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9923 Ckelaakphopry http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19822 0l t 0ol a6ie1nl sDsP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19879 i5 X( u brlG1neGiT http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12242 odIaurnDc i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4865 vOrdnr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8683 rs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19656 P l9ri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2265 e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9646 oe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4459 ervbgvriAt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10882 Es http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4428 etrmcBeito W http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13085 LneCO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19845 s5erlP10 l0 0 M X isD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19615 C l a9 1PM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4088 aLacu nnah http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13451 LapoCrophe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4855 iueCOCscah http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3871 gia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18683 nO Bui Vtnny http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12685 tPachciu iiW ittDtsmnltrcuprLosi oeao http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20416 s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6764 rOxhaZ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14392 Ne cGe-lRxy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12118 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3027 daWraSyaplo lrTha http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15186 vun http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18991 rNZno e h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3890 ngrae i VoeTaokWm h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6317 straiuutiiloPrs rcaheeVtoWiupPcmh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21150 g CXofP 5prarM0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14315 uPaicMsrnii htrWrp s uePctoertioht http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5737 caoePrhe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14406 G http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16306 vmi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14584 .hCie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16486 ei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21592 slenio0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=935 airsBOnaxX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13221 eptWiasii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3768 aiagVe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4631 orer OpodiBO.rnu pC. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20763 X- % c 2 lMGe Myx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8818 s cBt.D.rmnihCOoaiu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11313 eetrmhPpssuiuoDan W otticrecotrFci i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13545 Ne http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15271 ei mpi nihritstPnPrN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20440 P4l v5X0unLqM sea l i 0i0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9726 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6210 Ta http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18695 yC pnnirti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5632 rtrxcPWursotoai it ihepLope http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11424 oWiur lecrsoPhF es niuhetai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20855 Xvo5i8 s1r0lN s laM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8826 PRh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2659 diycirCrd aeblec http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2690 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4487 Ctpiau o enPa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11426 rascus http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20993 ePinhmtrin http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21331 maa lPre1fs30 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4877 oCbeR eNel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18533 oaetu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19057 ittZugsniOche http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4903 royCpiB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16755 hcRnconsC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21840 5i PM Z s62Xreli0l.sl t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20935 n el si http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16174 chotoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17575 RaXS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21435 SiPXPmo11hataaP 0poS hkccek gn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4583 han http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16722 t yC.uc.rnhiRo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11469 eletp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1271 Ousi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4720 s o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15172 xea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11998 nliHn Dtu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6748 atR NohioZ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3987 V http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20687 ae 1 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11398 oFhsae eaC O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14339 beyO oaupCC.la http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9579 .rCC ndodr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14254 MeutokD s tnncooo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13621 en LrtgleroOeieahti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7230 atAtet ocPuhersepnoiiphCciW http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7983 e De http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11614 GnOdo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6472 ul sthrerc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=80 Airpce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8162 C hcnAo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14438 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18088 ocu pTtPtospeWroishrPhraa iux ct http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1799 io L http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15643 eBurPOyn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12263 o.yB msI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9433 rieataiCp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14736 rpatihcoi ouWsntie ltonze http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14750 C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6275 iPtheWsauramitctpol Ard http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19832 lW tmla syWLPth e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14163 ..i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17956 nrrd iOgrl thDeotyrrvii henvedeSO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8261 eerDOpnetvrnl tAo ihe Chtvveg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11586 riDvtoOrore edvehnnGOglr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14380 M-ry GeO Cdl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14314 M http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5260 RDE s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10595 Bnuy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12165 ri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19271 5 l10sP0Mil mX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=344 p http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18325 liDrsOtnelug http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12561 tDO fKylenoilh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11749 grv hHhOgvi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18199 uoiTto http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=308 lSbinu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3737 iP CahVp elrliga http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5060 ec Drd etr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16729 duscORoPeo ineiWhro tcoit rrtr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5828 sMd tDuCe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13648 o l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15048 oyiln uOrOln http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14400 ereit xouuWtDhMc tltnPsicyoiorpe-si http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6744 CCmpoat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19488 08al30in l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17108 aoerPtrihpi r suciP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19729 2g C1 P Mel3i. l5r6X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12836 uosDLai.Ot http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16648 tn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17764 SoeCh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19977 10P9i X sl Elenp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18295 leO rsTu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19945 e PfxE 0o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2652 ViisnLao dko ioec http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20715 ctl iP12s MMre eltc 5i 8X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8865 irDetuvicvrni o rOhDB tentgie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2788 Iet erdT r UOu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1817 etiMcdp ritLoaoii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9750 hiotne Drer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19962 ie1 imr0aGX et m E3l 5%C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1845 ugSLr ei iictDfEdropstf http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7554 ohhnrPcdtOiAelavvDiseu tlerr aeceng http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16034 picPoB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3089 le http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2619 i0 eGor1Tte bSca http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7607 laeylAgu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6289 r rlO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15430 oiNRP uaiclntDso v http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9326 yaniNR a roul http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9065 tq oo Ce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18668 ntv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21912 06Zs r x peiyM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4349 dxAe .pi COBu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4535 Cxeh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11538 s a OeeOGC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2005 inohnprmeP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16169 txt eivoegrnorn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6266 atiupruTWtli smo srPt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19398 0d0i s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13654 ipcPeNos o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15888 u cad raroPOCyB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12124 dImrRe rod http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6212 tuuerashi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13916 ett nM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21758 na6rioo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10538 roecdit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16220 Pl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20971 cs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4551 BnxcnsuOnni iiaoDit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20532 d6il iLl003os MX0Pp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8454 nCphOl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6909 o q http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2030 mn enyhurr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6515 siWn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8177 iioPAitdhsrrpst a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13626 ceLu aoPhrstxai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4042 BxX Dara http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15793 ioiiiueyoP rr cro ltutsp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2988 oweoAlrso http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13421 u n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9627 p Cr dsOCuo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16139 Oodor http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=364 oF http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6985 prhCutyr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2442 eirsncr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1861 Sutir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11580 GnydNuoo R http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21200 azPM slP orc 2 i60X0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17255 ohqertWrusPipurtluh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=711 eem lrP3Hnmice0htn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11160 ievac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13367 dupiLo B http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21289 XlM 6d i1s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15597 tiooveacBh ri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12668 mOahlLCtn i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4934 ciC p uiNDoto http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3982 Vari http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14335 bmWte yCrPMhapipltiuth http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3717 a iChga http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7984 itCicnr OouetD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12620 eyri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9736 oPNcr oeis http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21048 ln l MdsriX01PiP10 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13343 toiirLeypiPhoto W Bcuirstdu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4830 X lRCoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9897 vneheiDetrrtgve sorriOCl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16829 ee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16170 r uqortox http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8247 et http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12021 BoyintR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17315 eoror dh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15629 Dcvr.sPothi .aOanClcu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9928 Clh kyCpO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9486 neirvhClaevormD hgiiClteedOp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8210 hr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17717 otchlCeRaNm proS oe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5012 d. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=28 Lr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14050 itPlteMnpt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15371 PPcNi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21838 0i5s3il tseZM lrXP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9499 osnDitnO lmncC il http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11325 ac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9680 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11616 to dtctiiP soWrooiGArpuhee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13053 irOn Odnvnlr eLl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3511 ga http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18197 iro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15902 Pehlnaa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13959 s iritix pDcaeoneunihtuW oMsotctrP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1487 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12051 ouyH inniCr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10383 DeRosi unNnDit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18456 oNin http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15682 Odsnn. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2035 dPE e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11795 iccRNood m http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6634 OZelit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7721 ClaARhrya http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1583 ImAA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17875 apmeuuB rS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3986 gii indsa aoniALpr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5413 Pi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9100 az io meCNRdr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9264 ritrl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3743 rOitG ehCcgrnege Vhia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13941 nCMa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9088 eddOrCarr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17294 loictsh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9535 hCmh ena eeltvConviepOtieDg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18066 cromp Ptirso http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3826 dga http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21574 rio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11494 sRh F eoCma http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17480 in cfO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17265 hrel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11745 osiLNe rPicirg vtpoe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2285 mn tehesnrOigrPf ainW http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11603 nooG Beu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14051 eei in http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17373 eCaP irhanooSu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10897 eepnlrEd nOnrd O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8753 BCxpa .rief http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19884 G11 Tiuie%e 0r.bG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16694 o rpii http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9707 erOcai roo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16041 epder PO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10420 poocini seN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8086 A http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7315 cuAnlpyO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6756 triixritoniho http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12552 afieih ercrOestne http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8038 dxei. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6720 Pht osmZiiuhoPicpt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=572 cp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14928 nseipmiicerooPcn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3563 ag http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20038 iXil0l5m va52sr FM P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6469 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=667 nhUn mreiosmtrL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=410 creaiirgVG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8850 OCrhea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16954 rioeRReea nuNgR oixq http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20714 ttce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6906 s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12575 l. eoCp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18886 Rntdrrca N oOeZ a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11787 emciairWopirPC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7762 ittro mWrAP iolcrteiuhd peOirsx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11879 rRoOzHspca imeoNrd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15114 evtDnlOevdrraroOe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12544 xqtbeKeeaNu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15302 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=464 epid AxR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4465 nnuersOibhc P min http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=941 axn aXB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13901 ecosrert http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13644 rrrLloieelhnvdo i Dg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1542 CmeoihI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20086 0 l9y lRiPa0l sM2 lg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20464 vhl2 6 loPX00c http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5285 etncrP idoeers opriudiEe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5747 ntinOuo L http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8431 einrirpitAsA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12055 triHCO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10454 er http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4859 o BRl NexreyuebC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10269 sRlC DNp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19252 isl 0Am http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8868 tDi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16979 aymCheuR la http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3148 ItoWUPialac siet sp nrtr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12641 eyrtKiel nverir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20384 ltl si http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21211 2 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16187 erBOiynteiieot http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19589 g in0 pM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5419 y CeO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15206 u Poe BnoeN iRly http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7857 ieAnOD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11755 iteg n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13632 aaCe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3315 Vloa ui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10194 elDta http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20475 o5Mrpe X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4055 ix http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19168 dsDvriukia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12950 neaO ik nyLur http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3516 iff http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7866 nahi e Alt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12992 tuahPtis sWrunheeoici http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3321 lu V yrghriB IuvA lieu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19716 lorn0os13PC0 il Xd reM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4645 uOenoBv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3742 K p http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3534 ar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15506 evhrtOtenl rd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12445 eO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17127 lSatv heneepCn ne http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12607 nliyri uyBt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13346 eOLd orp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12943 ahniiooLspcestruteW http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14222 y oOutnM eBCk http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4500 c http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11833 m.Ocr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9174 soa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7587 utc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5006 Ondo rrieCde http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=453 i iepeP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2069 nrlitiue ee PPh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15707 reoPieCsrppPoaWrhc mirti i n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12466 crol ort http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1797 ope pChiatLi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12407 .ou.esOrad rlCIcPi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11435 eOFrvlerdno http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13318 u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6639 dCt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9357 lcaOi.nsu.t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6347 gar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19599 tsC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8398 nd niavenlaA iOd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6379 hPt on cWel t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18763 cilvrDde neOuoerDiatltovni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8135 dOa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18933 ir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3412 u taflOSrypVamiso http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8487 COco Aer. Pupasr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4059 XnnOlG ae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14681 ChOiha porCsed http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14959 ncp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15051 elvserOxla rrt oueriic http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=354 o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21089 mtEru tePacurulienaoCajr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14057 us e MsiotPhxcrtD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14500 irtevpu nlhooNncayn e givsDreDiOrs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13977 BCaMvOeyucro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7581 vRl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7439 cWP oropiu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13291 L.C5y2uvOi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17760 l Sr nhloOnr vptteegdirirD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10494 nr greeP ehvarctsvlxehiOuiDiae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16928 iReOa oCern gdr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13099 t uvy oo BRLd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7870 ast OC CbpeAaue http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8389 rmnhCse http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2292 ereeti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19563 PsC40r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6871 bB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3759 Fa ehiGiginperaerc VipeS rn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18172 ui DnniinT Orrscoclo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11204 tsiirodpeeNno http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5284 nhrd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13783 luOnniuqi nB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4905 phBrstPiootp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7526 lvani http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1354 Vry http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8000 y i.iedx. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4804 Puh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9691 raoiheCdrOrnneov http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18301 ldiu. r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20324 sm0MP10llI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20886 oMx l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8553 reiearip http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8442 aA y http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10767 c irrena liOinlhlP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10601 DtilnerBD tOg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4900 exClesheP.c rbrO.a Ceu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11583 ronndeeo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3879 ial me bHgeV http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15645 noByinesO ein http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16356 ilure http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17218 lnOeud http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10942 oruPea ytuorEhrxi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9625 opRroC gs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10102 yvuPgaDht t slceeeo virhO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14728 pieoarazo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21235 PXMlliRome s0r 3 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18110 gradD Clea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20531 o pi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21027 5 Pn li0PM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5321 htEsWirrc tPoapuosephPcriihrdui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19095 ul http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7449 O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10076 htco.et aCCC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17766 pS lyRnNah oeC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12393 sndts iticgi iev Iunlhl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2732 m http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21215 XtlPn ePolr 0 50 uli8sM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14910 nnBel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3275 idat Wl eat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19206 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4616 t C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21180 o i05P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18027 eoutn NirDRo cTonisnm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15150 laOC PPel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5227 f http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19650 s r3o 500iX p0lM lCPi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2914 rorFdinHTtabaal http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11430 el.uvFo.OC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=635 PeLiWs wo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10103 eohOPtCCce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20925 21 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5242 fnfenrOC Elohxpaie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5960 pOCo.C. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2810 er aTu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16731 elrihrcdrRiDnoinvero Oht http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21927 c 6i s1Xle00 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20363 sl M9 K http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18656 eipnirm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4624 BppiyD oeinnguvt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11606 ci ls http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19194 P l0A0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5527 der CdnyeOoHod rcOr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5742 oaer CLuPraepacmh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7966 cpiCeo ethp NrR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5159 di lDi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16238 a nzO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=273 iS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20418 La0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10849 sioms a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15759 ah http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18538 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9474 dyCliv vnglhO reeo Bietri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4778 Cet r lh xpPcreioea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4223 s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14778 llivtnr eraapO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20345 lg1KJ rp e easy0ul0amaMl X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8006 AirOOedred http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3272 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18881 N http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20954 ce http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7338 ne imeiAclo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2156 ee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2664 e duoR9 Wt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18404 -giCrr vvlhla http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10734 or http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2790 tT http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8863 orpunoscttoiiDr PtiierBhtcsu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19262 0PMm leX2 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4049 aa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11637 odGtrf http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10952 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2392 ihnPMr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6281 .aholrm arT http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11607 cPeuecnior usp DWoGdts rnt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9940 ynC kn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3064 era http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18993 leCpmhe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12344 rtic venD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11182 uO e.hricP as http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1003 naanOv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13162 O naChpieC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20548 O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17184 cesenrpooioSeNprhP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9768 vhei i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4321 adN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16826 r OrOl ddn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9652 v http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4568 auasx riCnhceP .BOi. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13609 sxtitirucr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12402 a dlrilPiuheonOcIn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12804 oLpaerituryi ctu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18032 qxnRre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4907 rOpgyrBeDuli heo viverC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16055 cpoi rNrinetPoco rp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=505 B oeyphu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4167 l ucerei r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19006 ocPisWtmoZupe Dosnnoc het triiit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9864 iryhrsoetitWr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5126 ntiCOcDa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4372 dipnDcsA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7710 iymhnArBt vale http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5277 edOui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14707 ssurPiiisaht uchoehrPN rd ctor http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8349 dee vr tanr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17604 ly COSu.Bt.ar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3218 lr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10605 nORDant r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7871 be.CeAn as http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3552 iVGrateg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17132 Cerv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13416 po esourBsr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19510 p http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1698 vUayiu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20767 onlM http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20275 9IlXrMlus 10 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7061 uonen xO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4963 .ardnrzp Ca http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7951 B http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13892 e ahna http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14753 azrsuiNPe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20454 9 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21935 0 0PoXM6v 9 y0siZl x http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7939 COva http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10684 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=538 eA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11336 roemaiDe vvBghy riOl xtneFul http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10692 e rPnCneaOceP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15721 rciDeair http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17351 oraetOuhP onliSns http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9641 GirnuoegCe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16459 letDcaRs nRNon i f http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=944 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15877 C iinO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11488 Orm vigadnl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9330 iOorhcCu taptiielratno http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3897 aVeg ira http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19728 2l s 6 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4787 hrtCi PeO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20180 iX5G2s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1351 oiVt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1077 eeeDlgor Cb http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20124 s4m7s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19790 oyt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13724 cesu kPuarLho http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17337 pirrhout http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11947 pittchslru http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5748 uorLtertiWt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20358 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12462 R http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9384 ia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11834 iC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11245 a O. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11515 Na xq amoFR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10003 PeloampsyPCrstattbcaru http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4822 .ds OiC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8853 ro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15889 d.BiPyOaCu. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2863 dra2i oar http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9454 t CCtiDniir lau http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1461 dBenu o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12554 cKaesa.rCt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=102 po http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20928 l0 7PMlR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14911 mB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13736 NaouoLlBrn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20987 ne5ns0ri0gl lePXP Mh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12090 e ary uhrlPo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15854 ptuaceWiispio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9659 rosehpgC s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21569 0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20428 nX1a tBL2loes uta http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15231 tiPlsDinonsu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15672 Dsnnre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14333 aat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9048 c eni Nptsotpi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19525 Pedl0aCz110ml2 X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13354 dlOLip anpoe inh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4549 aoiti hWrtc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12451 hKn girun http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4928 hg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18580 ePhrOasceCsVcto http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1281 OhglVtnrai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4821 Ci Ciel http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7754 uyoC BmO iA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19259 lM 2e1 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6773 Zouy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17871 nSaeoru http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19771 oCXPl knl00pkiy3 M http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2225 CeOnh d etnBeyri Pmerr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14330 iygDtthvloedrM emeOrul http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18134 Ptchrrdsaneu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5613 R http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1292 taWe sr iomeI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21650 nV 0Xs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3906 uoVcczio gtD iSpsnal http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8599 du http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4043 olax http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17612 xrOo itdlrNr aRS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21681 r igMXl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2845 lao Ta1md8r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14026 lyO Ci http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20931 x 7Xii l 0.l1C P3P5s8 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19213 le http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20612 aMiv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7431 otPncpeAsctooi r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14672 oi Nre drRNhdOs http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8471 u eioo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18106 ahdtenp http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12582 o eghfiKtvelr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20664 d1 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13698 kotr ruciLuihsepCP ilooWtph http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19385 MA8a i s X http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1955 tiFn oiopurt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5196 Dhvpi DegtallficCnrn hiOau http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13604 oea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20567 X s5 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3758 VaiecnriOa rGeg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3955 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10766 ol lE http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4714 eauuca http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14492 rso ernaceGy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11976 rrputhdHstOei ooi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7808 ulitn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16268 Pque iRoxcro http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8475 oAv.isunt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20484 SgXc iM/ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18950 p ePshoWnentarute eOittiZ http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8550 yiO Arr.mCluS.r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20544 20sr ollM oiL5es psXP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18635 nstu WihiBroymoc http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19118 lAe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3312 raVi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4717 iBoulCyO .. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10331 nu ioorDctes http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17307 arCPh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5533 Dhahn teoleievyrcdvdn oO rroiCeg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7968 AC cpeaehC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6437 htvxgOc iinvarer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13222 DLaeuctnss http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21117 04i lXs PMo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17248 Se ee http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13477 OoC x http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10860 h.OEamC.s C amep http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18392 evV http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21536 m2al01 p M 0ao4sTlXi0 x http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6315 lcuOr Vasn aiiPh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3587 a VCyea l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=517 LAitdPpuieaw http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18555 oVRXeoasNt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2399 t.Tehlnm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=388 ie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=456 utoaidzsoTno ncDr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19255 A9yr0iPamXl1 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8490 ouA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6847 pr Pieoinne OZtairsovWoxclrih tuit http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14100 G iclciacreae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18897 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13440 Byion http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4111 a http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13926 eChnO tuMa.rt.P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15037 Dioi c iPsyrOulxu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=629 mraCpdi oanF deA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20909 3. i x53i7l sl0X PMP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17359 On.e uBC. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1257 ilftiePodn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17718 reOhrveglthname pCr iooDevcet http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=433 hdiaeep p http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17697 hhceurl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3911 rH http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1338 btoFeituntu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11894 hPHcnioipim coeWalz http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19183 Atdlla 2M50e0s n XPci 0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=558 d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=911 rtaacoNo xdrPea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17335 Ov http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15132 P ctsutroilr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5886 Plo RhercNd rams o http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=939 r thieaxB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18054 dgvre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17620 aphlnt irr levOeCxgiDiete http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12961 aaruk http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18471 .tnnsV .iDaOuCo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6543 t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8224 Drans http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20334 i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=227 xP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16665 nraOhiutn-PAR ecni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20006 e PE toX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3614 T hu irtVoerva http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18241 .yrhC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11882 s http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20861 X rsiso l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14275 N ytR BMrnoiu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12392 nIoc slNrtd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18564 iut tlnoaOD http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9026 c.Craen.l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2941 dbl uBoaTmaTeta yr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20044 Xpn d40 CM lF s12 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1258 ra http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=373 Cmo taCn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16997 oatrWsRcumtsPuh catntaio http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10328 OvlehoDiegnr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12954 e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15065 rD aOel geeiP neovrrilOvdehr tm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16967 maaRu.a BuyCyl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7972 NstAciPrritepi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13770 r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6263 aielomrO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17216 B ovvueeeu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16336 horOrdiePlOleniut n n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20430 Xlk iaeePu 3s0n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16588 epq hnR OaCu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7923 v http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13849 on.CehMa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18754 nrsup Oho iitoeititdWl aPe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21864 l http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16881 ec ohprlotRa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3598 Gpsditea raaCtruea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9647 nDCs eois upiWe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13019 qiaovP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20061 1 mluSea http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17039 te http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5519 ycrpWcot ByondrirootueHPihoe u i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18169 r r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4442 hnepOAame iCbC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2684 eTt pua http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5437 rle xeeaClFO.Cph. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11443 vnte http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19381 MXln idli4A0v Pasa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19438 0 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21903 iol0033ZXipl M r y0Pl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8546 rotlruidm ePOSypWc ttsrurieho http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4591 r o tRXonNiB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13032 .iqetuCcs.Diu Lvn O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13757 oeenGairryL http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13214 aro XRioeN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2928 iaait http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10514 ied eRh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7586 ctr Pio ueeeriiotvsWptlh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6244 T raP.eO cu.sCnehtu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12851 Osu .yx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6318 vlue http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19971 p3 M0dEle http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13754 Lr tPoip http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18218 iu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20619 2la http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19462 rBi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4643 hent http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1635 moLe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5388 ico http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14151 uMari http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3831 aCesi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20198 beMaHo 2 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15788 s r.ereaiaP. PcC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19024 uirB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5341 h http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17822 u cRnSyNimo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12533 eh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8927 euhrCspBO sP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14709 N PerdscahrOCshuoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3465 lSdilpe Pe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12368 eoilisitWd hoi tcdOuortsr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10675 lo iPnsiOei etenhnnnDmtur http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2216 neePm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4319 dACr C.eaaO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10795 sWphitrry oieu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12903 asuy LNoBu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=758 Lae http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5913 Ru XiNexoN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14194 oRi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16580 rdRreeuq Oi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2671 h ls9I3 l t aaO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5203 iDoil http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20698 0iei1 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12534 eBub t http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13364 iinotott ppec idOriPlosr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3150 osur iEC e http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10313 Der OCdtlor eO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19754 214 sX0r http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8500 rddavAtO er http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20174 l PMolc 0lGlXXt9 5s ourLi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16397 pOen C u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14794 DdDrelOiectiosnh xi gvua http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13700 k http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20271 3XMd 0risI0ul4Pl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2176 ryniniOehtmnna http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=43 moaad http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4363 pXN ARdeoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6482 tnlyaBOnosW u ni http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1752 getLraile ivVen vriat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=774 imB http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1119 Caabl L rdCxeunsiweeat http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4792 Dsileouxet c http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19819 nsDM eP 2 00 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9753 o.rCg http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12760 rinerooptcWhdOausitr xnoie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17519 i eOhCerpnba ratntoS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15252 nuCOhBntii.rPe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=2046 rnteslrnhecOe inhP ai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3501 ira lieVnrOagdO n http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10739 rsnthaOteve ir x viecurPineoDlge http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7595 oev AeRiu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11907 iNR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1519 PDCie laDlrldt i http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6382 oi nV http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12810 L aNae OrorRmi d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10180 ticensDeerGnal http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4554 cervneeDvhtiti O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=21127 PM 2 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1005 oiraXWituhs txc Aaon http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18051 anxpnira m olr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17093 inilupDtS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1098 orBxbyuBleeuC e xVi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4437 nO reimb.e A.Cr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13322 r.opuiLsDnhWot Ptti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20093 a0saFmMoX Cx2p30. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6307 ncOioau http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8983 oaC BnRal yNu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4463 nbrA tihtptroeWePu isociim http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7079 narerAdOa OC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3772 gx-vgai http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17884 Daevig http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11633 reiorPorrrrteOus http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14763 xon http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5369 sPcasFhC arn uOeti http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13624 Le.aO not.xiC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1037 AexebrthtCir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3527 aaVheaur yig C http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18836 rnZiiOoreia http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=266 Spi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=530 ergpxn AtdiI http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12559 olofysi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=18573 VC.aOe. http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6417 a XaRN http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10654 e OnnrmRPre http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14409 -s lryttP xMicG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16618 suRseiPtqii ehuprt ritPohar pccoe http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3365 COinlem he http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10438 kCo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17804 yOviBSuurm enliD yniehgrvte http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9051 eCn opt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5250 xf oE rrfiPeericot http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1496 exi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6718 Ziincmhlla http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16709 iNeeav R eoxRiqrR u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3795 hu irgs VcaPUk http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=942 icfdwfxtlEe Whaaart http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7861 aotO RNeun d http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9122 ziPngr devi lhOehue http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13180 o Ocecv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4954 oBlPryoa tCui http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=661 dfeeetihmEenrPectS http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4910 isPtd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12776 P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6532 rP http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11310 oh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8907 evrnprBugaOis http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20134 s05soP ax9XMl http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11146 http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10053 eensO ge lueP ivcrrtvsoyihtehraCDn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15992 PueOrtrrrodemi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6749 WPZe ri http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20047 se3M ne http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3665 rer http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=10705 rxeOosirCDd http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13166 poceiNo Lsitnin http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20125 sas il5 4XM8P http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=412 Peinit eeehcnnmr http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6330 iOard http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=71 tdlcn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3505 rV http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1607 islv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=16505 cnsontekR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=307 r eiDeYa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8644 th aB oraWdrecOotrPtbtniei http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17767 OinhCtp tSohv http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13967 O http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=353 egs Ls dooua G http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9323 .ylr .nC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17328 S C.Cho.apoh http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7189 Ncto http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7205 uaceC..tnAcO http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19420 oc XB r cQe2%0a I650s.sa http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14818 orWlhoscPrtNexi rn http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13205 .Os i. rrOLo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1538 ennzathm http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3522 iaPnnieaVl rac http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17673 rNiNX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11671 aOtsPcrGouhe efrireC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=14559 sthi n ecuoorNn PaR http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17399 iqu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=15756 WCcrc uPeirtsatir http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19437 B2xpi6eBCt http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1170 inliel oeChctiWxxA http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=19461 a0 nre5 BsM0pX http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=13035 OLq iC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=8538 BuuOiy ryCSlm A http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6932 oryirlO ZC http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=20182 9l 50X P1ilMrf s nVlivG http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=4575 elennigiohrBtveBlrOr tyDu http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=9176 Ox.Ceous BC .dy http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=3518 yganLrnBVi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=12058 PHucyht aie http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=7863 ea u http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=5155 Oha .C er.peDx http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1393 neTftLfo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=17358 Bi uCOuSq http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=6070 tsuoPetoi http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=1904 o uCmDCo http://wordpress.leonardyoung.com/wp-content/focus.php?p=11126 osA

I - Présentation du marché et chiffres clés :

Le marché audiovisuel français subit aujourd’hui d’importantes mutations, dans les usages comme dans les contenus, en raison de la démultiplication croissante des canaux de diffusion.
Touchant la répartition des parts de marché, les audiences des chaînes traditionnelles s’érodent et se fragmentent, au profit de la TNT et des « autres chaînes » comme nous le voyons ci-dessous :

graph pda1.PNG

Mais plusieurs vecteurs de croissance viennent également bouleverser le décor audiovisuel français au détriment des axes de développement que nous connaissons habituellement.

1. Les nouvelles attentes du téléspectateur :

Face à l’offre de contenu potentiellement infini qui lui est offert et la multiplication des écrans (TV, ordinateur, Mobile …), le téléspectateur découvre et engendre de nouveaux usages. Il prend alors le contrôle de sa consommation, l’individualisant et la personnalisant chaque jour un peu plus.
Parallèlement aux usages, le vocabulaire évolue :
- multitasking,
- time shifting,
- nomadisme,
- délinéarisation,
- globalisation,
- TV 2.0…
La télévision entre dans l’ère du ATAWAD : AnyTime, AnyWhere, AnyDevice

2. L’évolution des terminaux :

Les contenus audiovisuels s’affranchissent de la télévision et investissent une diversité de terminaux : mobile, ordinateur… Mais l’enjeu tient également dans l’interphase de ces supports car ils sont à l’origine d’une modification profonde de la consommation. Ainsi, outre le risque que représente l’arrivée sur le marché de nouveaux diffuseurs de contenu tel que les opérateurs de télécommunications, l’arrivée des téléviseurs connectés est alors une véritable menace pour le média traditionnel.

3. Evolution du modèle de la télévision :

Les télévisions traditionnelles sont donc obligées de se réinventer et de développer de nouvelles offres.

modele tv.PNG

4. L’offre délinéarisée :

logo tf1.PNG

CATCH-UP
- Mai 2007 : TF1 Vision en complémentarité de la VoD.
- Avril 2009 : refonte de TF1.fr (plateforme principale pour la catch-up TV.
- Service basé sur la technologie Wat.
- Financement basé sur la publicité (parrainage et coupures).
- 50% de la grille antenne (60h de programmes).
- Emissions de flux, et quelques programmes de stock.
- Juillet 2009 : TF1 Player pour iPhone et prochainement sur Google Android
3,99€/an.
- Novembre 2009 : MyTF1 sur la Bbox de Bouygues Telecom (prochainement sur les box des autres FAI).

VOD
- 2005 : lancement de tf1vision.com.
- Catalogue : 6500 vidéos (séries US et françaises, films, téléfilms, animation, documentaires…).
- Reprise sur la plupart des FAI : Free,Alice, SFR, Numericable et Bbox.
- Présence sur le mobile :
Développement d’une application pour iPhone,
Partenariat avec Sony Ericsson, Archos et Apple.

logo france tv.PNG

Offre VOD :

offre tf1.PNG

CATCH-UP
- Juillet 2007 : exclusivité à Orange.
- Programmes diffusés entre 18h et 24h (sauf cinéma, du sport et de l’information).
Période de validité :
- 7 jours pour le flux.
- Entre 7 et 30 jours pour le stock.
Janvier 2010 : évolution du service Rewind TV en 24/24 TV.
Accessible sur :
- 24/24 TV (Livebox et orange.fr).
- Orange World (partenariat Orange non reconduit en 2010).
- Lancement courant 2010 d’une plate-forme commune à toutes les chaînes du groupe.

VOD
- 2008 : lancement de francetvod.fr.
Programmes productions propres (stock et flux) + 70 films.
- Offre groupée à tarif dégressif (1, 2, n épisodes…).

Offre VOD :

offre ftv.PNG

logo m6.PNG

CATCH-UP
- Mars 2008: lancement de M6 Replay.
- disponibilité 7 à 15 jours après la 1ère diffusion.
- Technologie : streaming vidéo.
- Financement : publicité (parrainage, écrans).
- Programmes entre 18h et 24h (sauf cinéma et sport) + flux de day-time et des émissions jeunesse (130 programmes).
- Janvier 2009 : arrivée dans le bouquet TV et portail mobile Orange.
- Août 2009 : arrivée sur la neufbox de SFR.
- Décembre 2009 : arrivée sur Canalsat, lancement de W9 Replay.

VOD
- Octobre 2009 : lancement de M6 VOD.FR, en partenariat avec Video Futur
2000 films + séries TV (NCIS, Kaamelott, Bones…).
- Décembre 2009 : arrivée sur la neufbox de SFR.

Offre VOD

offre m6.PNG

II – le PAF en 2020 : 3 scenarii possibles

Que ce soit par la multiplication des chaînes, par la généralisation des programmes à la demande, ou par la convergence TV/Internet/mobile, le modèle de consommation de la télévision, en France, est en train de radicalement changer.
L’IDATE a mené une réflexion sur l’avenir de la télévision dont nous nous sommes inspirés pour établir ces scenarii.

1. Broadcast As Usual

- Internet ne cannibalise pas les audiences TV traditionnelles.
- La TMP n’a pas les retombées escomptées.
- Les nouveaux modes de diffusion (VoD, catch-up, streaming, 3G) sont complémentaires et additionnels.

CONTEXTE:
Déploiement limité du très haut-débit fixe et mobile
Internet n’a pas muté vers un outil de divertissement
Echec des téléviseurs connectés et du croisement web/télévision

CONSEQUENCE SUR LE PAF :
• Les services Web vidéo n’ont pas accès au contenu premium
• La TV sur mobile reste une niche
• La 3D est cantonnée au cinéma

CONSEQUENCE SUR LA CONSOMMATION VIDEO:
• La télévision loisir de masse reste le moins onéreux
• La télévision reste très majoritairement live, avec un complément de catch-up TV.

2. Community TV

Le scénario Community TV est une sorte de scénario catastrophe, aboutissant sur un bouleversement du paysage audiovisuel en France. Il convient donc de l’envisager avec distance, mais sans pour autant le négliger car les cas de figure qui sont décrits ne sont pas totalement absurdes.

CONTEXTE :
• Instabilité sociale
• Réseau hertzien sous contrôle strict de l’état
• Méfiance des citoyens vis-à-vis des risques sanitaires
• Montée des communautarismes

CONSEQUENCES SUR LA CONSOMMATION VIDEO :
• Fragmentation de l’audience en communautés

CONSEQUENCES SUR LE PAF :
• Migration des annonceurs vers le WEB
• Les diffuseurs privés délaissent le hertzien pour le Web
• Multiplication des WEB TV locales
• Présence des chaînes publiques sur le hertzien uniquement

Scénario peu favorable :
D’un point de vue technique, le réseau hertzien terrestre est très développé en France, contrairement aux USA. Il offre une pénétration très importante.
D’un point de vue financier, le marché « Community TV » étant fragmenté, il risque de ne pas être solvable, sauf si les WEB TV se regroupent pour constituer des réseaux.

3. My Web Video

- Développement de l’Internet ATAWAD
- Explosion des réseaux sociaux
- Tous les contenus audiovisuels accessibles à la demande en ligne et en streaming depuis des réseaux fixes ou mobiles

CONTEXTE
• Le Haut Débit mobile est une réalité
• Les réseaux sociaux font partie du quotidien des Français
• Désormais, tous les contenus sont accessibles en VoD ou en streaming sur les réseaux fixes ou mobiles

CONSEQUENCES SUR LE PAF :
• Désintermédiation des chaînes de TV
• Le rôle de diffuseur se marginalise
• Les chaînes deviennent avant tout des agrégateurs de contenus
• Fusion-acquisitions avec des sociétés de production
• Montée en puissance des producteurs de contenus audiovisuels
• Développement de programmes multi-supports
• Les télécoms = plates-formes de connectivité enrichie

III – Quel futur pour les chaînes généralistes ?

Ainsi si certains modèles proposés par l’IDATE semblent plus favorables que d’autres aux télévisions traditionnelles historiques, le contexte leur impose de revoir leur stratégie afin d’affirmer leur identité.
Au sein de l’hyper-offre et de l’hyper-concurrence actuelle, les chaînes historiques doivent être des marques puissantes et fédératrices face à de nouveaux entrants à la force de frappe beaucoup plus importante à l’instar d’Orange.
La tendance globale des chaînes historiques a de forte chance de rester principalement axée sur son métier de base : la diffusion linéaire.
N’oublions pas qu’elle reste la principale source de revenu et surtout la plus rentable compte tenu du coût des 30 secondes.
Mais la télévision au sens traditionnel du terme ne va-t-elle pas devenir un simple support événementiel, premium? Tentative d’anticipation.

1. TF1

LES REVENUS: Découpage sectoriel du CA 2008

CA TF1.PNG

L’antenne est pour le moment la source de financement incontournable compte tenu du tarif de ses écrans publicitaires (entre 70 000 et 115 000 € HT pour 30’’).
Au détail, TF1 affiche sur l’année 2009 une progression de ses recettes publicitaires de 2,7% à 3 milliards d’euros (dont un recul de -3% avant 20h et une progression de +8% après 20h).
Les revenus publicitaires liés au web ne sont pas comparables.

AUDIENCES DES SITES INTERNET

WAT est le site TV qui a cumulé le plus de visiteurs uniques en octobre dernier. Avec 10,7 millions de visiteurs uniques (VU), WAT arrive en tête. 16 minutes de connexion moyenne. (Médiamétrie 2009)

tf1 web.PNG

ANALYSE SWOT

SWOT TF1.PNG

ARRET DE LA PUBLICITE SUR France TELEVISION
Depuis l’arrêt de la publicité après 20 heures sur le service public, TF1 continue de fédérer 50 % du public achetable en prime time mais voit le rapport de force tv/annonceur évoluer.
Ainsi bien qu’elle reste incontournable dans une stratégie de recherche de puissance pour les annonceurs, elle se trouve confrontée au succès grandissant de la TNT.

LA TNT
Même si la PDA de TF1 s’effrite et à mesure que la TNT monte, la chaîne reste leader.
Les chaînes de la TNT, parce qu’elles se concurrencent fortement, ont des politiques tarifaires agressives et savent créer de bonnes opportunités pour les agences. Elles sont très intéressantes même si leur audience absolue reste faible par rapport à un prime time de TF1 qui rassemble généralement entre 6 et 8 millions d’individus.
A modérer car la TNT ne représente que 15% des PDA, et 10% des recettes publicitaires.

GOOGLE
TF1 doit faire face à une concurrence sévère sur la Toile. En comparant le chiffre d’affaires publicitaire de TF1, essentiellement composé des revenus publicitaires antenne, avec celui des principaux acteurs de la publicité sur Internet, on s’aperçoit que TF1 va bientôt être rattrapé. Selon une étude de CapGemini sur la publicité sur Internet, les analystes estiment le chiffre d’affaires de Google à près de 800 millions d’euros dans l’hexagone (search et display) soit déjà près de la moitié de celui de TF1 en publicité.
Avec 25 à 30% de croissance par an et de grandes ambitions dans le display (Youtube…), Google pourrait donc dépasser le chiffre d’affaires publicitaire de TF1 dans très peu d’années, d’autant que Google arrive bientôt sur les télévisions connectées à internet grâce un accord avec le constructeur Panasonic.

NOS RECOMMANDATIONS

Action stratégique: réaction offensive

• Cœur de métier : diffusion linéaire
• Investir dans de nouveaux programmes
• Innover dans ses nouveaux contenus
• Développer sa communication cross-média

COEUR DE METRIER : DIFFUSION LINEAIRE
Fédératrice, leader et conservatrice, TF1 maintiendra certainement comme cœur d’activité principal son antenne.

MAINTENIR UNE ANTENNE FORTE
Même si l’audience globale a baissé (26,1 % en 2009 contre 27,2 % en 2008), on observe que TF1 continue d’afficher des audiences fortes sur les Primes times et détient toujours 96 des meilleures audiences sur 100.

CROSS MEDIA
Dans ce foisonnement de supports, le seul dénominateur commun reste le contenu de programmes lui-même. Pour TF1 Publicité, il doit être au centre de toute démarche cross media car c’est lui qui rencontre l’adhésion du public.
Dès leur conception, TF1 doit élaborer ses contenus exclusifs déclinables sur plusieurs supports. C’est pourquoi le groupe a choisi une organisation transversale par lignes de contenus.

CONDITIONS
TF1 ne doit pas trop dégrader ses capacités d’investissement. La spirale des mauvais scores entame sa trésorerie. Et à terme, elle risque de ne plus avoir assez de cartouches pour assurer le grand spectacle auquel les petites chaînes ne peuvent avoir accès.
TF1 doit également veiller à ne pas diluer son image à force de diversification : il faudra faire plus qu’acquérir des sites internet dont les audiences cumulées permettent de vendre de l’espace publicitaire. TF1 doit créer une véritable marque globale pour affronter dans un proche futur la concurrence de Google ou encore de constructeurs tel que Sony et Samsung.

2. France Télévisions

EVOLUTION ET REPARTITION DU CA 2008 (en millions d’euros)

CA ftv.PNG

• Un service public en pleine mutation interne (changement de statut), peut freiner sa mutation. Accords Orange = VOD gratuite. Innove avec Catch-up.
• Audience France 2 2009 : 16,7 %, (- 0,8 point)
• Audience France 3 2009 : 11,8% (- 1,5 point)
• Audience site FTV : deuxième derrière TF1 avec 7,6 millions de VU, avec 24 minutes de connexion moyenne (Médiamétrie // Net ratings, Octobre 2009)

Première confirmation : France Télévisions, à travers France 2, France 3, France 4 et France 5, s’adjuge la place de premier groupe audiovisuel français et européen en termes d’audience. La respectable BBC est reléguée très loin derrière… La part d’audience du groupe public atteint 33,3 % (du lundi 4 au lundi 11 janvier).

SWOT FRANCE TELEVISIONS

SWOT FTV.PNG

FORCES & FAIBLESSES DU GROUPE
Dans les différents sondages d’opinion, les chaînes du groupe France Télévisions récoltent les meilleurs suffrages : ses animateurs et ses programmes sont plébiscités lui conférant ainsi une très bonne image.
Malgré l’arrivée des chaînes de la TNT et le développement des nouveaux médias, les chaînes publiques historiques France 2 et France 3 résistent bien. Leur part d’audience nationale affiche une très légère baisse (respectivement 0.8 et 1.5 points).
De même, contrairement aux chaînes commerciales, le groupe FTV a ses ressources financières garanties en partie par des textes législatifs : que ce soit par le biais de la redevance ou par les taxes sur le chiffre d’affaires des chaînes privées et des opérateurs de télécommunications. Toutefois, la suppression totale de la publicité engendra un manque de financement qui ne sera pas totalement compensé.
PARTICULARITÉ : SERVICE PUBLIC
Conformément à ses cahiers des charges, le groupe France Télévisions dispose de missions de service public envers les téléspectateurs français qui se traduisent principalement par une offre de programmes diversifiée : information, éducation, culture, histoire…
A l’inverse, tout cela représente d’importantes charges qui sont incompressibles et qui peuvent freiner les investissements nécessaires aux innovations.
ENJEUX
La régie publicitaire France Télévisions Publicité est en passe d’être rachetée par le consortium LOV-Publicis. La privatisation conduit nécessairement la régie à une diversification plus poussée de sa vente d’espaces publicitaires, autrement dit les nouveaux médias comme les portails web des chaînes publiques.
De même, le groupe public pourrait considérer la convergence comme un moyen d’assurer ses engagements de service public, notamment en termes de visibilité et d’accessibilité au plus grand nombre.

RECOMMANDATIONS
Bénéficiant d’un large catalogue d’émissions (fictions, magazines, documentaires), France Télévisions devrait s’orienter vers la distribution de programmes à l’international à la manière de la BBC. Cela représenterait un important levier de croissance.
A l’image de l’accord (non renouvelé) avec Orange, le groupe public devrait renouer ce genre d’alliances avec l’ensemble des distributeurs de programmes TV au sens large (FAI, opérateurs mobiles, de câble et de satellite) afin de permettre les accès VoD et catch-up sur tous les supports existants.

3. M6

La « petite chaîne qui monte » a très rapidement fait une large place à la diversification dans la répartition de son chiffre d’affaires. Ainsi, outre les revenus publicitaires classiques, elle développe ses activités, ses marques ombrelles et ses produits dérivés.

ANALYSE SECTORIELLE DU CA 2008

CA m6.PNG

Les diversifications représentent presque la moitié du CA de M6, ce qui prouve bien la concentration de la chaîne sur ses activités annexes.

Diversification : la publicité n’étant pas extensible, M6 est allé chercher ailleurs sur le marché des ressources supplémentaires : M6 mobile, M6 Interactions (label musical), partenariats.

SWOT M6

SWOT M6.PNG

M6 : LA VITRINE DU GROUPE
Autrefois « la petite chaîne » à dominante musicale a fait évoluer sa ligne éditoriale et se positionne désormais comme chaîne généraliste. Ainsi grâce à sa gestion serrée et à ses liquidités acquises, la chaîne a pu travailler sur son image par sa programmation mais aussi par ses investissements, à l’instar de son implication dans le football Club des Girondins de Bordeaux. M6 se diversifie et investit donc de nouveaux supports mais sert également de marque de référence ou de partenaire comme par exemple pour l’offre MVNO M6 mobile by Orange, MSN&M6 pour l’information ou encore les services bancaires avec le Crédit Agricole.

CROSS MEDIA
Sa puissance financière lui a donc permis notamment de se positionner sur dans les bouquets câble/sat à leur lancement, sur la TNT ou encore la TMP. Ainsi, la chaîne a négocié rapidement ses droits en terme multi-canal ce qui lui a permis de se mettre en avant comme innovante en lançant M6 Replay. Elle développe des partenariats pour la diffusion de ses contenus mais se positionne également sur de nouveaux marchés en vendant sa marque et en jouant sur sa notoriété: M6 mobile by Orange, les cartes bancaires oranges … Se basant sur une stratégie Cross-media, le groupe travaille sur de véritables synergies publicitaires sur tous supports publicitaires et développe son activité VOD et sa plate forme de catch-up tv.
Parallèlement, le groupe poursuit sa croissance et son intégration des activités grâce au savoir-faire du groupe Cyréalis. Les sites du groupe sont alors redynamisés faisant une plus grande place à l’interactivité. La chaîne a donc les outils pour proposer une offre cross-média pertinente dont il faut optimiser la monétisation.

LE « CHALLENGER »
Par son positionnement de « challenger historique gratuit », M6 a plus de liberté, car a depuis toujours opté pour une stratégie de diversification et d’innovation. Ainsi, contrairement à TF1, elle peut investir des supports même si elle sait qu’elle ne sera pas leader afin de multiplier les sources de revenus. Ainsi elle développe aussi bien des activités musicales, des concerts, de la presse, des jeux avec M6 interactive que de la vente à distance via Ventadis ou Mistergoodeal.

SND
Désormais la société distribue 30% de films français et 70% de films américains et n’exclut pas d’augmenter sa présence sur les films étrangers à une période ou les grands studios américains se rapprochent des acteurs européens. Elles imposent cette année avec quatre de ses co-productions dans le top 10 français avec le Petit Nicolas, Lol, Oss 117 et Rio ne répond plus ou encore un blockbuster tel que Twilight 2.

CONDITIONS
La chaîne a su se créer une place dans le paysage audiovisuel mais elle reste très dépendante pour une partie de son activité des contenus audiovisuels et cinématographiques américains. Alors qu’elle produit peu de séries françaises et que ses docu-réalité s’essoufflent, il est impératif pour elle de garder le contrôle sur le territoire français notamment sur ses séries phares produites par les networks US. Afin de conserver son antenne/vitrine, la chaîne va devoir renforcer son pouvoir de négociation auprès des producteurs et développer son offre en intégrant les nouveaux usages qui vont de pair avec les répercussions de l’innovation de rupture que représente l’avènement du numérique.

CONCLUSION

Les groupes de télévision historiques développent une stratégie différente. Mais si chacun s’appuie sur les opportunités que leur offre la convergence pour travailler sur une offre multi-support et cross-média, la majeure partie de leur activité reste centrée sur la diffusion traditionnelle. Malgré leur capacité à fédérer une large audience, et le revenu que leur apporte la publicité traditionnelle, il faut qu’ils véritablement remettent en question leur mode de fonctionnement. Fusion entre Internet et télévision, les téléviseurs connectés vont rendre accessible au plus grand nombre et rendre plus facile la prise de contrôle des contenus favorisant la dissociation entre l’antenne et les contenus. De fait, les télévisions risquent de voir leur audience cannibalisée mais surtout de perdre le contrôle de leur contenus face à une multiplication des diffuseurs et des détenteurs de droits : Youtube, Sony, Orange… chacun pourra proposer ses programmes négocier en amont avec les producteurs détruisant l’avantage premium que les télévisions historiques avaient jusqu’à présent.
La télévision doit donc être repensée et devenir la nouvelle expérience télévisuelle.

Exposé réalisé par Anne-Sophie Batalla, Laurence de Cintré, Raphaël Lépaulard et Virginie Pallatier.
Master 226 promotion 2010 - Université Paris Dauphine.

Posted by Etudiant Master 226, filed under Uncategorized, L'avenir de la télévision. Date: mars 29, 2010, 10:09 am | No Comments »

Les réseaux sociaux et l’entreprise

Introduction

Un réseau social peut être défini comme une communauté d’individus en relation directe ou indirecte, rassemblée en fonction de centres d’intérêts communs, comme par exemple les goûts musicaux, les passions ou encore la vie professionnelle.

Ce concept a donc naturellement eu vocation à se décliner sur le web, environnement propice aux échanges à distance et à l’émergence de communautés. Ainsi, depuis 2001 sont progressivement apparus des outils en ligne de réseau social (qualifiés également de “réseautage social”) pour le grand public, déclinés principalement autour des usages suivants:

•Rencontrer des personnes ayant des centres d’intérêts communs

•Garder le contact en échangeant avec ses connaissances

•Reprendre contact avec d’anciennes connaissances constituent depuis 2004 un véritable phénomène de société qui ne cesse de s’amplifier.

On distingue alors plusieurs types de réseaux sociaux :

1. Professionnels : Viadeo, OpenBC, LinkedIn… ces réseaux permettent de nouer des relations professionnelles et de valoriser son parcours

2. De partage : Dailymotion, Youtube

3. Personnels et généralistes : MySpace, Friendster, Facebook

4. Personnels et thématiques : Dogster (chiens), Shmooze (« jewish social network »)

(5. Sociaux d’entreprise, qui fait voler en éclats le trombinoscope et le répertoire des salariés)

Problématique: les réseaux sociaux doivent ils être présents en entreprise ?

Aujourd’hui plus de 50 % des entreprises sont toujours sans politique, 42,5 % bloquent tout simplement l’accès et seulement 7 % acceptent le fait et tentent d’en tirer meilleur parti. Ces chiffres viennent d’une étude faite par Nemertes Research.

Le fait est que les utilisateurs ont maintenant l’habitude d’utiliser ces réseaux sociaux et qu’à l’heure où les sociétés essaient de plus en plus de contrôler leur environnement, le fait de ne pas avoir de politique interne claire est certainement plus nuisible à long terme.

Car bien que ce type de pratique puisse être contrôlé en interne il est difficile d’interdire l’usage de réseaux sociaux hors de l’entreprise puisque l’on se retrouve dans la sphère privée.

De fait les réseaux sociaux d’entreprise se retrouvent par défaut externalisés sur facebook, viadeo, linkedin et exposés à l’environnement direct de l’entreprise sans qu’aucun “contrôle” par rapport à la charte ou à l’image que les entreprises souhaitent donner à l’extérieur puisse être effectué.

Selon indexel.net, la plupart des entreprises n’ont pas de stratégie en la matière. Les principaux obstacles à l’adoption de ces outils concernent les craintes liées à la sécurité (76 %), l’immobilisme de la direction (57 %) et la réticence à exploiter des technologies naissantes (58 %). Plus de la moitié des entreprises redoutent également une baisse de la productivité de leurs employés.

Ce qui explique l’émergence de réseaux sociaux moins connus, les réseaux sociaux professionnels internes d’entreprise multi-sites et/ou de très grande taille (RSE) qui rendent l’utilisation des intranets à la fois plus participative, dynamique et efficace. Très différents, mais reprenant les mécanismes qui expliquent le succès des réseaux sociaux publics, ils ouvrent la voie à la concrétisation de l’entreprise étendue. Il existe une multitude de formes de RSE, ce qui s’explique par une phase d’ébullition liée à la nouveauté et la déclinaison dans des domaines culturels différents.

Cet exposé vise à expliquer le concept des RSE et leur application concrète.

1ère Partie : L’emploi d’un RSE

A. Définition d’un RSE réseaux sociaux d entreprise en ligne

Nous appelleront les Réseaux Sociaux d’Entreprise RSE pour plus de facilité à ne pas confondre avec l’acronyme réseau sociétale de l’entreprise.

Tout d’abord qu’entendons-nous par « Réseau Social d’Entreprise » ?

On parle de Réseau Social d’Entreprise lorsque le réseau est porté par l’entreprise, qu’il soit à usage interne ou ouvert sur son écosystème.

Le réseau social professionnel interne de base comporte souvent les éléments suivants (source: E. Herschkorn, P. Barrabé, “Business Social Networking: run your network 2.0: livre blanc”, 2007):

· le portail de l’entreprise. Celui-ci devient l’épine dorsale de la communication interne et externe. Le contenu de la page d’accueil varie selon l’expertise, les centres d’intérêt et les communautés de chaque utilisateur. Comme pour une page Netvibes, chaque utilisateur compose sa page d’accueil de sorte à être tenu informé des derniers changements survenus au sein des sites et communautés qui l’intéressent;

· le profil de l’utilisateur. Il s’agit de son identité numérique au sein du réseau et l’endroit d’où il pilote les accès à son information. En nourrissant son profil avec son curriculum, son descriptif de fonction, ses projets professionnels en cours, son agenda, ses centres d’intérêt et les groupes auxquels il participe, l’utilisateur se rend visible par le moteur de recherche du réseau selon plusieurs clés;

· le mécanisme d’authentification et de validation. Ceux-ci permettent de réguler l’accès aux différentes applications et d’éviter que de faux profils soient créés et aient un accès non souhaité à une information;

· le moteur de recherche interne. Il permet à la bonne personne d’accéder à la bonne information;

· la segmentation. Le filtrage et les critères de recherche évitent aux utilisateurs du réseau de souffrir d’infobésité.

Bénéfices pour les employés :

Les réseaux sociaux professionnels internes aux entreprises sont davantage centrés sur les personnes et les relations qu’elles peuvent entretenir que sur des processus de travail. Ils permettent aux collaborateurs inventifs de gagner en visibilité quelle que soit leur place dans l’organisation. En favorisant l’émergence d’idées et leur brassage, ils réduisent le time-to-market de nouveaux produits et des services qui y sont associés.

L’introduction des Réseaux Sociaux en entreprise ne constitue pas une révolution. Bien au contraire, il permet de faire évoluer aussi bien l’entreprise que les salariés sous réserve que l’engagement de la direction doit dépasser la simple acquisition d’un matériel hardware complémentaire.

En effet, cette approche novatrice centrée sur les individus, permet aux salariés :

· d’être épauler dans l’identification de la compétence qui leur fait défaut,

· de bénéficier d’expériences enrichissantes (en s’adressant à des personnes éloignées de son propre cercle),

· de travailler ensemble et partager les résultats de leurs propositions,

· booster leur activité sociale (par cette dynamique),

(D’autre part, non seulement contrainte par ce mouvement d’évolution consécutif au Web2.0, l’entreprise aussi y trouve son intérêt. Et nous pouvons en citer :

· L’activité du réseau qui s’oriente vers la réussite de l’entreprise, d’un projet ou de sa communauté d’expertise,

· L’innovation maîtrisable induite par celui-ci,

· L’évolution de l’usage des différentes briques SI : par les usages multiples et la souplesse du RSE. Les collaborateurs, utilisant déjà pour bon nombre d’entre eux les Réseaux Sociaux dans le cadre privé, s’adapteront facilement à leurs usages professionnels si l’organisation respecte la liberté nécessaire à leur développement

· La mise à disposition d’un outil de communication (presque de masse) à chaque collaborateur

· Le langage est commun et propre au métier de l’entreprise.

· Le sentiment d’appartenance à l’entreprise s’en trouve renforcé (Les intervenants font partie intégrante de l’entreprise)

Ceci amène un changement culturel important auquel la direction général doit s’adapter. A savoir, accepter de ne pas avoir le contrôle de tout, il faut avoir confiance dans ses membres (Vouloir engager son organisation dans cette évolution de manière frontale est suicidaire).Mais aussi accepter l’absence de circuits d’information (notamment hiérarchique), chacun communique d’égal à égal.

Ainsi, la mise en œuvre, selon l’étude d’IBM, ne sera pas facile sans l’appui complet d’une politique de changement soutenue par la direction générale. La démarche doit être progressive pour faciliter la participation du collaborateur. L’engagement de la direction ne doit pas se limiter à la simple acquisition d’un matériel hardware complémentaire. C’est un réel défi pour aider la communauté à s’étendre et être plus efficace. La direction générale doit cautionner, appuyer sans faille et encourager les changements nécessaires dans les habitudes et méthodes de travail. C’est la direction générale qui doit être à la source de cette culture du partage et de réutilisation des savoirs et des connaissances en donnant aussi l’exemple.

.

B. Les bénéfices d’un RSE pour l’entreprise

L’utilisation des outils de networking en entreprise diffère de celle que nous avons dans la « sphère privée par l’intention et les motivations qui leur sont liées”. Voilà l’opinion de Nicola Millard, qui mène un projet de recherche sur les réseaux sociaux chez BT Global Services Consulting. Dans la sphère privée nous cherchons avant tout à créer des liens personnels. Alors qu’en entreprise, les collaborateurs cherchent davantage à partager le savoir et à communiquer.

Les bénéfices pour l’entreprise sont multiples : Rapidité et efficacité des rapports professionnels internes

L’entreprise s’est étendue pour répondre à ses impératifs de développement. Elle est désormais présente sur les cinq continents, elle parle des dizaines de langues et doit gérer de multiples implantations. La puissance de la structure pyramidale en terme de hiérarchie alourdie la souplesse de réaction en locale et le temps de réponse pour solutionner un problème spécifique. Ce qui explique que la diversité des problèmes à résoudre en entreprise devienne de plus en plus complexe. Or le temps de réaction est un facteur clé de succès La complexité des organisations d’entreprise conduit à ralentir le transit de l’information en interne ou en externe. Les délais de réponses allongés sont un frein en terme de compétitivité. Il est difficile de gérer une approche commerciale de groupe sans tenir compte du cas par cas des clients. Une réponse personnalisée est l’idéal sur le papier mais contraignante et consommatrice de temps dans la réalité.

Les outils d’un RSE répondent à cette problématique en les rapprochant. La mise en place d’un portail fédérateur de toutes ces énergies prend toute son importance. Le système est devenu plus complexe, il convient de mettre en place les bons outils sans les imposer ni les structurer par la direction mais surtout adapté aux besoins propres des salariés et personnalisable selon son travail. Les fonctions et taches administratives restent en place mais si le fond reste immuable, c’est la forme qui change. Le salarié pourra agir de manière beaucoup plus libre, inventer et valider de nouveaux modes opératoire, tester de nouvelles collaborations, connaître les spécialistes qui peuvent l’aider dans l’exécution de ses taches et découvrir ou manipuler l’information en provenance de sources diverses.

Habituellement, il faut à un employé une bonne vingtaine d’années d’ancienneté avant d’avoir une bonne idée de qui fait quoi au sein de son entreprise, surtout si celle-ci est dans la catégorie des 5 000 employés et plus… Cet employé devient alors une ressource intéressante pour ses plus jeunes confrères qui dans un projet, ont besoin de trouver une ressource particulière Alors, imaginez maintenant une entreprise qui offre une application ou le bottin et l’organigramme traditionnels sont couplés à une application de mise en réseau professionnel à la LinkedIn . C’est dire un accès instantané à tous les profils et parcours professionnels des employés inscrits au bottin, habituellement la grande majorité. Résultat : expertise requise facilement accessible, performance d’entreprise améliorée.

Un exemple concret de l’apport des réseaux sociaux en entreprise vient de Dassault Systèmes France. Cette entreprise a élaboré son propre réseau social baptisé Smart Kiwi afin de décloisonner le personnel de la direction commerciale réparti dans 11 agences régionales.

Grâce à Smart Kiwi, les équipes techniques qui font presque exclusivement du sur-mesure ont commencé à échanger les bonnes pratiques dans le cadre de dossiers plus délicats. Cela a permis aux techniciens d’être plus efficaces mais aussi aux commerciaux de savoir ce qu’il était possible de réaliser, ce qui constitue un excellent argumentaire de vente auprès des prospects.

C’est ce que font d’ailleurs des précurseurs comme IBM qui, dans son intranet W3 a une plate-forme de réseautage social et professionnel appelé BluePages. Cette plate-forme liste 475 000 profils d’employés et enregistre plus de six millions de recherches/jour et a généré, à date, plus de 700 communautés d’intérêt !

De plus

D’ici 15 ans, 40% des salariés actuels devraient être à la retraite. L’entreprise avec le RSE pourra capitaliser sur leurs expériences et documenter le site interne des connaissances de ces professionnels. Le web 2.0 au travers du RSE apporte des solutions aux tentatives de gestion des connaissances des entreprises. Le RSE moderne visant à améliorer l’intranet en le rendant actif et collaboratif permet une organisation des informations crée par les utilisateurs eux-mêmes à l’aide d’onglet spécifiques et de tags (sorte de commentaires). Le départ des baby-boomer doit être compensé par une force d’attraction des plus jeunes. Cette nouvelle génération Y est née avec un portable dans les mains. Ses attentes en matière d’interaction informatique sont fortes. Nés après 1978, ils succèdent à la génération X qui elle-même a pris la suite des Baby Boomers. Ils n’ont quasiment pas connu le monde d’avant Internet. Notre difficulté à apprivoiser ce monde en ligne fait partie de leur vie, il s’agit d’un prolongement naturel de leur identité. La génération Y n’est pas sur Internet : elle considère qu’elle en fait partie.

En apprentissage permanent, habitué à un monde en modification constante, il apprend à baigner dans un flux multiple d’informations. Le ‘Y’ est un surfeur impatient qui s’adapte en permanence au contexte et veut des résultats rapides. Il exige cette même visibilité dans son entreprise et considère primordial d’agir efficacement avec une vision globale de ce que sont les autres, de ce qu’ils font et avec l’opportunité de contacter directement qui bon lui semble. Ce flux massif d’entrant ‘Y’ n’est pas sans conséquences pour l’entreprise :

Soit le groupe s’éreinte à faire rentrer dans le moule cette nouvelle génération Y, soit l’entreprise lui facilite l’accès afin de préparer son avenir, de gagner en souplesse et d’adopter au plus vite cette culture réseau qui alimentera sa croissance future. L’enjeu est donc clair, il s’agit de faciliter l’intégration de ces nouveaux profils, en se servant de leurs capacités comme un catalyseur mais tout en préservant l’entreprise avec un cadrage précis pour éviter toute dispersion. Les ressources humaines doivent faire en sorte que leurs spécificités servent efficacement les objectifs de l’entreprise.

génération Y :

On évoque la net-génération, née entre 1980 et 2000, parmi eux :

- 97% ont un ordinateur,

- 94% possèdent un mobile,

- 76% utilisent des chats instantanée ou mails sur les sites de réseaux,

- 75% ont enregistré leurs profil sur Facebook,

- 60% ont un baladeur musical et/ou un Ipod

- 34% se servent du web comme source d’information,

- 28% publient un blog

et 44% lisent des blogs

“L’utilisation en interne des réseaux a pour objectif de créer une plate-forme horizontale de partage et d’échange au sein des équipes”, ajoute le consultant en e-marketing Patrice Albertus. Cela nécessite, selon Nicola Millard, d’accepter de casser les hiérarchies et le contrôle managérial. Ce qui est intéressant, c’est que ce type d’outils permet aussi à l’entreprise de mieux communiquer en externe. Les collaborateurs deviennent alors des ambassadeurs de l’entreprise. Selon la chercheuse, pour que ces outils s’intègrent aux process de l’entreprise, il est nécessaire d’y sensibiliser les collaborateurs. Elle conseille de ne pas en imposer l’utilisation, mais de l’encourager.

Encourager ses collaborateurs à utiliser des outils de networking n’est pas prendre le risque de les voir se disperser. Au contraire, cela fluidifie le passage de l’information.

2ème Partie : Applications concrètes en entreprise

A. Modèles existants

Il existe aujourd’hui plusieurs fournisseurs de technologies (d’outils) de réseaux sociaux d’entreprise. Nous pouvons les classer en ceux qui vont vers de nouvelles pratiques, et d’autres qui restent dans la continuité. Sur deux axes, le premier horizontal qui différentie les solutions qui sont orientées plus conversations internes ou plus partage de ressources, et le deuxième vertical qui les différentie plutôt centrée sur les espaces ou plutôt égocentrée.

Cas de fournisseur :

Allons voir la solution BlueKiwi par exemple. Que permet-elle en termes d’applications.

Nous avons téléchargé cette solution sur l’iPhone d’Aurélie pour pouvoir vous montrer (et la on connecte avec l’ordinateur).

Cette Solution permet :

· De dialoguer : Développer les conversations au sein d’une communauté de pratique (conduire une consultation, une réflexion) et recentrer l’usage du mail sur la communication interpersonnelle.

· Des échanges interpersonnels : Utiliser le réseau social d’entreprise comme support complémentaire à la messagerie.

· Une animation de la communauté : Fédérer des intervenants, les acceuillir dans la communauté et les accompagner dans l’initiation des usages conversationnels.

· Un partage des ressources : Chaque membre peut partager ses ressources librement, les organiser à sa convenance, sans se plier à des contraintes de classement dissuasives.

· Facilités de partage de publications : Publication de notes, savoir-faire formalisé à l’occasion.

· Facilités de partage de wikis : Coproduction de savoir-faire collectifs.

· Facilités de partage de liens : Coproduction de savoir-faire collectifs.

· Facilités de partage de documents : Partage de ressources externes, collectées.

· Navigation : Assurer une lisibilité des ressources partagées aux membres qu’ils soient continuellement présents ou occasionnels.

Il existe aussi Microsoft SharePoint. Celle-ci étant une plateforme libre d’application tout développeur pourra venir y installer (développer) les applications qui l’intéressent.

Ainsi, comme BlueKiwi, Microsoft SharePoint permet d’avoir un Profile avec :

· des informations générales,

· Un accès aux contenus partagés par la personne,

· La liste des personnes liées,

· Un suivi de l’actualité de ses collègues, en fonction des interactions entre les personnes,

· Met à disposition une barre de recherche par nom, ou par expertise,

· Possibilité de créer tous types de contenus.

Il est par ailleur possible d’accèder aux performances de l’outil BlueKiwi en restant dans l’interface Sharepoint.

Cas d’un utilisateur : Orange

Orange est l’une des entreprises qui ont déjà développé un RSE bâti sur la solution BlueKiwi. Pour assurer le succès de cette démarche, Orange a bâti une véritable offre de service à destination des animateurs de ces communautés.

Bientôt nous trouverons Google Waves, sorti en septembre, qui devrait être « théoriquement » une solution révolutionnaire, et qui constituera un réel concurrent pour Microsoft Sharepoint.

B . Les coûts /aspect économique

Combien cela coûte-t-il ?

Les entreprises vont d’abord évaluer leurs compétences internes. Les BDD intranet ont déjà des grandes informations sur les entreprises et peuvent diminuer les coûts de la mise en place d’un RSE classique interne. Les «plateformes» ont besoin de savoir quels sont les fonctionnalités que l’entreprise va utiliser avant de leur faire une offre.

Le coût de la Licence dépend directement des fonctionnalisées dont a besoin l’entreprise, l’effort d’intégration nécessaire à la mise en ligne, de la taille de l’entreprise et si le RSE va être interne ou il va ouvrir ses portes vers l’extérieur (filiales, collaborateurs indépendants, clients…).

Certaines Licences imposent un nombre minimal d’utilisateurs (50-100), d’autres proposent un numéro illimité d’utilisateurs mais le prix va varier en fonction des groupes de l’entreprise.

Une Licence annuelle pour une entreprise de taille moyenne va coûter entre 50000 et 70000€. Ce prix ne tient pas en compte de la maintenance du RSE. Il faut distinguer les frais de mise en place et les frais d’utilisation. L’hébergement du RSE a un coût minimal, cependant la location de machines a un coût important pour l’entreprise.

Le Cloud Computing : BlueKiwi, SalesforceChatter… permet aux entreprises d’avoir des coûts beaucoup moins élevés. Il donne l’opportunité à l’entreprise de ne pas gérer leurs propre infrastructure et une plateforme avec une grande facilité de déploiement. De plus, la plus part d’entre eux ont des plateformes accessibles sur des Smartphones ce qui entraine une plus grande mobilité des collaborateurs de l’entreprise.

26Les offres varient selon l’effort d’intégration nécessaire à la mise en ligne du RSE:Segmentation du marchéCoûts des solutions* Certaines offres imposent un nombre minimal d’utilisateur (50 ou 100)

Coûts de déploiement

Coûts de licence

Solutions hébergées SaaS à déploiement immédiat
/
50 à 150$/utilisateur/an *

Solutions hébergées nécessitant paramétrage
Environ 1 K$
Autour de 50$/utilisateur/an *

Solutions hébergées sur mesure (location de machines dédiées + développements)
10 à 40K$
50 à 75K$ par an

Solutions à installer dans son SI (avec plus ou moins d’intégration avec l’existant)
Coûts similaires à ceux d’un projet d’Intranet collaboratif

Solutions Open Source à déployer dans son SI (avec plus ou moins d’intégration avec l’existant)
Coûts similaires à ceux d’un projet d’Intranet collaboratif Open Source
/

Conclusion : Réticences des entreprises

Le coût de la mise en place d’un RSE peut être élevé, mais il sera toujours inférieur à son bénéfice. Même si les entreprises bénéficient d’énormément d’avantages avec un RSE interne et/ou externe, elles essayent de rester à l’écart de ce nouvel outil de partage.

Le danger est réel pour toute entreprise qui n’a aucun contrôle sur l’infrastructure ni sur son degré de sécurisation. La sécurité du réseau va être gérée par les salariés de l’entreprise et cela pose certains problèmes. On estime qu’un utilisateur peut ouvrir sa session à l’extérieur de l’entreprise et qu’il peut oublier de la fermer.

Lorsqu’on parle de cloud Computing : Salesforce Chatter, BlueKiwi, Michrosoft S on évoque toujours le sujet d’externalisation des données. C’est au service informatique de l’entreprise de s’adapter et de jouer et de choisir les bonnes solutions.

De plus, la conservation des données et leur confidentialité est l’objectif prioritaire lors de la mise en place de RSE. Dans le cas d’une utilisation externe des RSE, il est difficile de préserver les données au sein du groupe.

De la même façon, la transmission de messages et les échanges entre collaborateurs sont à la visibilité de l’ensemble du RSE. Une réponse imprécise, un ton inadapté, un commentaire personnel peuvent conduire à un buzz négatif de l’intervenant et mettre à mal la réputation de l’entreprise.

Posted by Etudiant Master 226, filed under Uncategorized. Date: mars 3, 2010, 7:59 pm | No Comments »

Read the rest of this entry »

Posted by Etudiant Master 226, filed under Presse 2.0 - Blogosphère. Date: mars 3, 2010, 3:57 pm | No Comments »

Untitled1.png

-Présentation du marché et des chiffres clefs :

Le marché des jeux vidéo est estimé en 2008 à 33 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec en tête les États-Unis (15,6 milliards d’euros) suivi du Japon (5 milliards d’euros) et du Royaume-Uni (4,6 milliards d’euros).
Le segment du jeu sur console arrive en tête avec 27 milliards de dollars, suivi du jeu sur PC (9,5 milliards de dollars) et du jeu sur mobile (8,5 milliards de dollars).
En décembre 2009 :
Les ventes jeux vidéo et de consoles aux Etats-Unis ont battu le record de recettes sur un mois en décembre, avec 5,53 milliards de dollars (3,81 milliards d’euros)
A titre d’exemple, Sony a vendu plus de 1,3 million de consoles PlayStation 3 (record mensuel).
Sur le podium des distributeurs, on retrouve Nintendo avec 310 millions de jeux vendus, suivi par Sony avec 158 millions et Microsoft avec 110 millions.
Sur le podium des jeux les plus vendus on retrouve en première position wii sports (46millions d’exemplaires) suivi par Mario sur Nintendo (40 millions) et les Pokémons (31millions).

Concernant les Jeux en ligne, les MMORPG représentent 85%, le reste représente les jeux en ligne via console, jeux en ligne freetoplay (ex battle field heroes), casual game (jeux occasionnel) souvent simple et financer par la pub in-game.

-Les jeux sur mobile :
Le jeu sur mobile a été marqué par l’arrivée subite d’Apple dans le secteur courant 2008. Mi-2009, 17 M d’iPhones et 13 M d’iPod Touch ont été écoulés, 25 000 applications sont disponibles sur l’AppStore qui a enregistré plus d’un milliard de téléchargement depuis sa création.

-La Convergence média :
Le succès d’Avatar :
Le réalisateur de “Titanic” et de “Terminator” a expliqué que les équipes du film et celles d’Ubisoft avaient travaillé de manière si proche qu’elles avaient pu chacune exploiter des idées de l’autre.
“Nous apprenons auprès des meilleurs”, constate Yannis Mallet, le patron du studio Ubisoft de Montréal, en appelant à “anticiper la convergence des talents” entre le monde du cinéma et celui des jeux vidéo.

L’éditeur français a été laissé libre de créer ses propres personnages, ses propres véhicules ou ses propres armes. Il a pu également modifier à sa guise l’environnement de la lune “Pandora” où se déroule l’action.
Adaptation des succès cinématographiques
*Le cinéma comme source d’inspiration aux Jeux Vidéo 
Exemple : Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux…
 Spectateur aux commandes des héros/scénarios qu’il a admiré
Les jeux à succès ont du mal à conquérir le cœur des cinéphiles. Ex : Tomb Raider, Final Fantasy, Street Fighter
 Frustration du joueur, le film n’est pas « joué/tourné » à sa manière
Un film se regarde, un jeu se joue.
Le spectateur se retrouve aux commandes des héros/scénarios qu’il a admiré. 
Le joueur peut revivre une aventure qu’il a aimé au cinéma ou dans un livre et la modifier à sa façon. Il s’approprie son livre, son film, ses héros.
*Concernant la télévision : adaptation des séries avec des jeux comme 24h Chrono, Desperate Houswives, Plus belle la vie et dans une autre mesure les jeux de sports Intérêt de revivre une expérience, de modifier une histoire (exemple des jeux de foot). Insertion du joueur dans la peau de personnages cultes, interaction possible pour se retrouver « dans sa série » et contrôler son « équipe préférée ». 


*Jeux vidéo et mobiles
Untmibiled.png

Le marché des jeux vidéo sur mobile entre 2000 et 2009 passe de 54 millions à 5,1 milliards d’euros. Le secteur est promis à une hausse de 65% d’ici quatre ans : en 2013, il devrait peser 8,5 milliards.
Une étude récente du cabinet Nielsen, 50% des joueurs sur mobiles sont des femmes” et “les 18-34″ sont les plus actifs, souligne Luca Pagano, vice-président d’EA Mobile Europe, qui a enregistré une croissance de 24% de ses ventes en 2009.

Mobilité PsP, DS :pour jouer en tout lieu et tout moment : mise en avant de l’aspect ludique et transportable avec des graphismes qui ne sont pas forcément poussés à l’extrême (exemple Pokemon, Docteur Kawashima…)

« Se divertir à portée de main »
- Adaptation des titres phares des consoles de salon sur mobiles (Smartphones…)
- Réédition de jeux indémodables « Retro-Gaming », nostalgie des titres des anciennes consoles adaptés sur mobile (Tetris, Pac-Man, Legend Of Zelda…)
- Limites de la technologie : Consoles portables (DS, PSP) VS Téléphones mobiles
Retro-Gaming jeux anciens remis au goût du jour, graphisme basique mais plaisir de retrouver ses anciens jeux (mise en avant du côté nostalgique du gamer).

 Usage mobile et de console de salon totalement différent, mobile lors de temps morts pendant un trajet, temps d’attente Souvent des mini jeux. 

Apparition de jeu aux graphismes plus poussés grâce aux derniers modèles de téléphone avec des capacités supérieures GTA sur iPhone
En France, un éditeur se démarque sur ce marché, il s’agit de Gameloft (http://www.gameloft.fr/)
L’éditeur profite ainsi du succès commercial rencontré par les iPhone et iPod Touch d’Apple pour doper son chiffre d’affaires.

Alors que 75 millions d’entre eux ont déjà été mis sur le marché, cela à permis à Gameloft de générer 17,6 millions d’euros de revenus grâce à ses jeux mobiles vendus sur l’App Store. Sur un total de 122 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2009, soit une hausse de 11% par rapport à 2008, 94% provient de ses activités de développeur de jeux mobiles. Les 6% restants concernent la conception de jeux pour consoles.

De manière plus globale, l’ensemble de la division de jeux mobiles de Gameloft a été en croissance de 12% sur un an. Une véritable success story à la française…

Stratégie de positionnement des trois grands constructeurs de consoles “Next Generation”

==Nintendo :
¥ 46 Millions de Wii vendues
¥

Orientation vers les non-joueurs
¥ Mise en avant de l’intéractivité
entre joueurs et jeu (Wii Sports,
Mario Kart…)
¥ Choix de la convivialité et du ludique

==Sony :
¥

20 Millions de PS3 vendues
¥ Joueurs experts recherchant réalisme et puissance
¥ Communauté virtuelle : “Playstation Home”
Partage d’expériences en ligne
¥ Multifonctions : lecteur DVD, blue-ray = Console Multimédia
==Microsoft :
¥ 27 Millions de Xbox 360 vendues
¥

Stratégie similaire à Sony
¥ Communauté virtuelle : “Xbox Live”
Service de jeux en ligne, création de communauté…
¥ Consoles moins chère que la PS3 :
148 € Vs 298 €
¥ Absent du marché des consoles portables

Bilan :
¥ Nintendo en avance : 50% de PDM sur les consoles de salon et 70% de PDM sur les consoles portables

Mise en avant des « Serious Games » et le « ludique/famillial »
¥ Sony et Xbox sur les mêmes segments de marché
Course à la puissance et à la technologie.
Exemple du jeu Dark void : Boitier pour une immersion 3D
Tendances :
¥ Sony et Microsoft veulent enfoncée la porte de Nintendo sur l’interactivité du joueur avec la console
 Projet Natal de Microsoft
Nouvelle manette de Sony
¥ Développement des jeux multi-joueurs et communautaires
¥ Jeux en ligne via consoles, PC et Box

-Dématérialisation du jeu

Plusieurs phénomènes permettent d’illustrer cela :

-    Le succès grandissant de l’Iphone et de l’Ipod touch (respectivement commercialisés à 17 et 13 millions d’unités dans le monde) adossé à la vitrine « App store » déjà pourvue en moins d’un an de plus de 25 000 applications dont 6 000 jeux vidéo. Ce succès illustre la fusion réussie des 2 mondes que sont le téléphone mobile et la console portable empruntant à chacun ce qui fait son succès : capacités de communication et capacités ludiques.

-    Multiplication des « stores » qui permettent un accès direct aux contenus et un partage des revenus intéressant pour les producteurs. C’est le cas sur les téléphones mobiles, sur les consoles mais aussi via les portails thématiques sur Internet.

-    Densification de l’offre de jeux vidéo gratuits en ligne qui pourrait rebattre les cartes des modèles économiques du secteur en généralisant le modèle du « free to play ».

-    L’arrivée des jeux massivement multi joueurs sur consoles et téléphones mobiles.

-    Le développement des plateformes de jeux à la demande qui permettent l’accès à un catalogue de contenus qui ne sont plus téléchargés mais accessibles en streaming sur l’écran connecté de l’utilisateur.

-    Le développement des contenus « casual games », c’est-à-dire des productions dont la durée de jeu et l’interactivité sont simplifiées, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre.

-    La multiplication des modèles économiques en ligne : free to play, item selling, buy and download, try and buy etc…

Ainsi, progressivement, le jeu vidéo devient un service auquel on accède selon l’envie et dans lequel les contenus peuvent être délivrés au consommateur à la façon d’un service en ligne.
Ex de la PSP Go, Iphone( App Store)…

Fédération autour des jeux vidéos (évènements, site…)

-L’étude d’un site de référence : Gamekult.com
¥ Crée en 2000 par une équipe de passionnés, gamekult.com est devenu la référence de l’actualité du jeu vidéo en France
¥ Son audience : 1, 9 millions de visiteurs uniques par mois, 40 millions de pages vues par mois

Des sources d’information appréciées de tous, l’équipe éditoriale de Gamekult impose son style : pas d’éloges sur les constructeurs ou les jeux mais une analyse pertinente, sans tabous.

Gamekult c’est aussi une présence vidéo via l’émission hebdomadaire (40000 vues/semaine) de download et l’upload de vidéos sur le site.
Le site reflète une audience engagée, plus de 360 000 lecteurs sont inscrits sur Gamekult.com et plus 
de 200 000 commentaires sont postés chaque mois sur les forums, les tests et les blogs.



-L’évolution des technologies
Amélioration des consoles, des technologies, insertion d’objet (internet pr le multi-joueurs se confronter aux autres au monde virtuel, wii pour une plus grande interactivité et convivialité, guitar hero pour être le héro d’un groupe de musique)
97 Millions de DS vendues en 2008 Stylet = interaction (Zelda et souffle pour interagir avec son personnage); recette de cuisine, docteur Kawashima 
47 millions de PSP vendues en 2008

Internet et les jeux vidéo 2.0
¥ Reprendre l’aspect communautaire en ligne (difficile de réunir des joueurs au même endroit)
¥ Explosion des jeux multi-joueurs :
- 4,3 Mds de $ en 2006 à 7,3 Mds de $ en 2008
- 16 Millions de joueurs
¥ Foultitude de supports pour que chaque joueur retrouve son univers, sa communauté
Exemple : World of Warcraft, KochonLand, La brute, Zynga, Little Big Planet, Travian, jeux sportifs (Fifa, PES)…
Retrouvez sa communauté en ligne pour partager des affinités communes. Création d’un monde virtuel commun pour des joueurs venant du monde entier.
Le jeux vidéo en ligne devient donc un endroit de partage ou de compétition. Les joueurs se retrouvent virtuellement pour un souci de praticité ou pour se plonger dans un univers virtuel qui ne pourrait trouver ailleurs. Expérience de vivre une « seconde vie » en ligne.
Types de jeux : casual peu de graphisme mais jeux en continue (Kochonland, Travian)
MMORPG Création d’un univers fantastique (WoW) ou vivre une seconde vie (second life) où vivre la vie que l’on aurait aimé vivre
Lancement de Little Big Planet qui pourrait être le détonateur du jeu vidéo 3.0 avec la création de son propre univers en ligne à faire partager à une communauté de gamers.

-L’avenir des jeux vidéo :

Quelques perspectives d’avenir :
-le jeu online, les jeux massivement multijoueurs, sont promis à un grand avenir
-concernant le jeu vidéo à la demande, téléchargé directement depuis sa console ou son PC : on voit que même le Fournisseur d’accès à internet Free s’y met, et propose du jeu vidéo depuis la Freebox ! Plus besoin de sortir pour acheter ses jeux, en quelques clics c’est téléchargé. C’est le modèle de l’iPhone, mais des portails comme Steam sur PC, ou Xbox Live sur Xbox 360 qui font à peu près la même chose.
- sur des jeux moins chers, financés par la publicité “in game”, ou des micro-achats de contenus. On tend vers un jeu de rôle gratuit, où l’on achète en complément des épées, des chevaux, etc. Cela commence à devenir systématique. On appelle ça le “free to play”. Exemple : Battlefield Heroes (achats d’objets),
-Il faut sans doute s’attendre à ce que les jeux vidéo soient vendus “en morceaux”, à savoir qu’on achètera un produit qu’on devra ensuite compléter par des “extensions”.
-Il est possible d’arriver un jour à un marché où les jeux seront gratuitement téléchargeables, mais ne contiendront qu’une démo de quelques minutes. Il faudra ensuite payer, quelques euros à la fois, pour obtenir un peu plus de contenu. Ex : Dofus (gratuit sur une petite partie, mais avec abonnement si tu veux l’ensemble du jeu).

-Un autre modèle est celui de l’abonnement : on paye une somme par mois, et on a accès aux jeux que l’on souhaite. Le site Metaboli.fr propose ce type de formule sur PC.

-Limites et risques d’addiction
¥ Réalisme poussé à son paroxysme :
◊ Distinction de plus en plus délicate entre Jeu et Réalité
◊ Projection de son avatar comme personnage modèle de sa vie
¥ Communauté virtuelle, liens sociaux numériques Besoin d’estime de soi et d’appartenance passent par le numérique
¥ Addiction Exemple de Football Manager et sa communauté

Le joueur ne peut pas reproduire dans la réalité son jeu favori, le jeu devient une obsession et refuse le monde réel : “il s’enferme dans sa bulle”
Communauté Football Manager Véritable drogue, le joueur est plongé dans son jeu, il n’a plus la notion de temps passé devant son ordinateur. Il se prend pour un véritable entraineur du fait des multitudes de possibilités qui lui sont offertes (graphismes, détails de la fonction d’entraineur : rien n’est laissé au hasard).

–>Véritable danger avec certains risques de “désociabilisation”…



L’évolution du jeu-vidéo
envoyé par Link-Guerrier. - Cliquez ici pour plus de vidéos de jeux sur console et PC.

Un exposé de David Huin et Emmanuelle Normand / janvier 2010/ Master 226

Posted by Etudiant Master 226, filed under Uncategorized, Jeux vidéo. Date: février 25, 2010, 8:40 pm | No Comments »

I. Qu’est-ce qu’un réseau social
Nous pouvons définir un réseau social comme une structure dynamique composée d’entités reliées entres elles par des interactions sociales. Par entités nous entendons un individu, mais également un groupe, une organisation… Dès lors tous échanges d’énergies, d’affects ou d’informations entre ces différentes entités seront considérés comme interactions sociales et tisseront alors un réseau.

1. Le réseautage social, Audience des réseaux
Le réseautage social se définit comme l’ensemble des moyens mis en œuvre pour relier les entités entre elles. Ce terme prend tout son sens si nous l’envisageons sous l’angle des nouveaux médias et notamment Internet. En effet, avec l’avènement du web 2.0 porté par les avancées technologiques et l’explosion du nombre d’internautes, les plates formes de réseaux sociaux n’ont cessé de se développer.
Dès 2005, Myspace profite de cette nouvelle tendance pour démocratiser le « social networking », mais c’est en 2007 et la percée de Facebook que la véritable révolution s’opère. Facebook est aujourd’hui n°1 des réseaux sociaux avec plus de 300 millions de comptes actifs. Cette réussite se fait généralement au détriment d’autre réseaux, puisque que les réseaux historiques que sont Myspace ou Skyblog sont en décroissance constante. Enfin il est important de souligner la percée pour l’instant timide mais prometteuse de Twitter.

2. Cartographie des réseaux sociaux
Nous venons de voir que le nombre de réseaux sociaux a explosé durant ces dernières années, tâchons désormais de les caractériser un peu plus. Pour cela nous avons dégagé deux axes de classification : l’axe Contenus / Expression et l’axe Business / Loisir. Et la tendance est claire : plus le réseau est orienté vers les contenus plus son utilisation est destinée aux loisirs, exemple : Deezer, Youtube, Myspace. Au contraire, les réseaux d’expression ou micro-bloging trouvent une utilisation plus tournée vers le BtoB, exemple : Viadeo, LinkedIn, Twitter. A mi-chemin entre toutes ces tendances nous retrouvons Facebook, réseau à la fois de contenus et d’expression, qui était très tourné vers le loisir mais qui trouve de plus en plus sa place au sein de la sphère professionnelle.
Enfin il semble important de souligner que la tendance est à la convergence des différents réseaux et que ces différenciations tendent à être de moins en moins importantes.

3. Et ailleurs? Europe, Chine
On constate que la plupart de pays européens ont leurs propres réseaux sociaux, par exemple : Hyves aux Pays-Bas, Nasza-Klasa en Pologne, Sez Nam en République Tchèque, Studivz en Allemagne et Tuenti en Espagne. En Chine, depuis 2005, une centaine de réseaux sociaux ont été créés avec des intérêts divers, c’est-à-dire certains s’orientent vers le business, certains vers les contenus, les loisirs ou l’expression. Voici les trois plus puissants, Kaixin, Xiaonei, aujourd’hui connu par son nouveau nom Renren, et 51 com.

II. Les tendances du marketing

1. Le contexte média
Dans les dernières années, on est passé d’un marketing transactionnel, avec la recherche du profit à tout prix, à un marketing relationnel ou Customer Relationship Management (CRM) avec la volonté de créer une réelle relation de confiance entre le client et la marque, à l’aide de services clients perfectionnés.
Par ailleurs en ce qui concerne le contexte média, on constate que les médias traditionnels sont de plus en plus encombrés. Il devient très difficile pour les marques de faire émerger leur message sur ces médias. De plus le principal média de masse qu’est la télévision subit une fragmentation de son audience, notamment avec l’apparition de la TNT, du streaming, de la VOD, ou encore de la catch-up TV… Les consommateurs sont de plus en plus matures, ils ne subissent plus passivement la publicité sur différents supports, ils agissent face à celle-ci, en changeant de chaines sur la télévision ou en réagissant face aux publicités sur la toile notamment.
On constate depuis quelques années un fort développement de la publicité sur internet, avec principalement les campagnes de display, utilisant des bannières et des fenêtres pop-up. Dans la cadre de la mise en place d’une campagne de communication, le média internet est devenu incontournable, étant donné son audience de plus en plus forte, il détient en 2008 la 3ème place du classement des investissements publicitaires avec 15% de parts de marché et 2 milliards d’euros investis (CapGemini Consulting et TNS Media Intelligence), derrière la télévision et la presse.

2. Le Social Relationship Management
C’est sur le média internet que le consommateur remet principalement en cause le rapport de force en place entre lui-même et la marque, avec l’apparition du web 2.0 et des blogs et forums en grand nombre. Chacun peut plus facilement donner son avis et notamment sur les marques et les produits, les consommateurs critiquent ou recommandent les produits, ils créent ainsi un buzz positif ou négatif pour les marques. Ce nouvel enjeu est de taille pour les marques, qui doivent apprendre à contrôler ce nouveau moyen de communication qui peut détruire toute leur stratégie d’image de marque très rapidement. Ces marques doivent désormais obtenir l’adhésion des consommateurs, devenus des ambassadeurs de leur marque sur internet, comme les « bloggeurs influents », et ainsi faire adhérer tous les autres consommateurs. Pour cela les marques doivent apprendre à utiliser les outils du web 2.0 comme les blogs et les forums, mais aussi en allant chercher les consommateurs là où ils sont le plus souvent, c’est-à-dire sur les réseaux sociaux.

Avec ces évolutions nous nous orientons aujourd’hui non plus vers un CRM, Customer Relationship Management, mais vers un SRM, Social Relationship Management, comme le défini Brian Solis (auteur et consultant sur les médias sociaux). Il s’agit donc d’axer les stratégies sur le rapport social entre la marque et le consommateur, c’est une stratégie « humanisée », qui s’appuie sur les technologies actuelles de communication, telles que le web communautaire.

III. Utilisation des réseaux sociaux pour communiquer

1. L’utilisation passive des réseaux sociaux par les marques
Les dispositifs de Display
Les annonceurs n’utilisent dans ce cas que le grand nombre de visites sur les réseaux sociaux, pour y mettre leur publicité. Ils les utilisent comme ils le font avec n’importe quel autre site. On cite ici les trois formes principales de display :
Bannière simple : horizontal, en haut et au milieu.
Skycraper: bannière verticale, s’intègre dans le contenu, à gauche ou à droite de la page.
Carré : sur la droite de la page, dans le contenu de la page.

Aujourd’hui, les campagnes display diminuent pour laisser la place à des contenus publicitaires plus interactifs qui créent une relation entre la marque et le consommateur, ainsi qu’un réel échange.

2. L’utilisation des outils que proposent les réseaux sociaux par les marques

Nous allons maintenant voir comment les marques, en devenant de véritables utilisatrices, peuvent-elles se servir au mieux des réseaux sociaux.
L’exemple Facebook

Les pages Fan : Vitrines privilégiés des marques sur Facebook, elles peuvent devenir un vrai succès à condition de respecter quelques règles. La toute première est le développement d’un « esprit 2.0 », c’est-à-dire la création de contenus interactifs, d’une plate forme d’échange, où les apports se font autant de la part de la marque que par les consommateurs. De plus pour susciter l’intérêt la page doit être active, mise à jour régulièrement afin d’assurer une véritable présence. Enfin dernier point, elle doit être modérée (sans abus) afin que cet outil de communication ne se retourne pas contre la marque. Peu de groupes ont réussi ce pari, on pourra citer en exemple la page BlackBerry ou bien celle d’Adidas Original, les deux proposants des contenus utiles, originaux et en adéquation avec l’outil Facebook.
Le constat est qu’aujourd’hui trop peu de page son corporate, la présence de fan groupe sur Facebook est le plus souvent due à l’initiative des consommateurs qu’à la volonté des marques d’utiliser ces réseaux. L’exemple le plus parlant est certainement celui du groupe Ferrero qui compte pour l’ensemble de ses produits plus de 4 millions de fans sans que le groupe n’intervienne sur Facebook. Le groupe se prive alors d’un excellent vecteur de communication envers des consommateurs fidèles, mais se risque également à laisser une communication directement associée aux produits entre les mains d’internautes pas toujours bienveillants.

Les applications Facebook : Intégrées à Facebook, ces plates-formes d’échanges permettent aux marques de profiter au mieux de l’audience de Facebook. Elles offrent la possibilité de bénéficier d’un service sans se rendre sur le site du groupe. Les avantages sont : un accès facilité au service, un contact avec des millions de consommateurs potentiels, et une présence au cœur de la viralité. L’inconvénient majeur : l’internaute ne se rend plus sur le site corporate créant ainsi une baisse de fréquentation qui peut avoir de l’importance dans certains secteurs (notamment en ce qui concerne la valorisation publicitaire).
Facebook propose également de développer des applications en externe mais liées à son réseau grâce à la technologie Facebook Connect. Elle permet un accès aux applications grâce à ses identifiants Facebook. Les avantages : facilité d’accès, pas de perte de fréquentation, relais sur Facebook par les utilisateurs en postant les informations sur leurs murs, et surtout récupération des informations des utilisateurs Facebook (Nom, sexe, âge , professions, photos…).

• Bilan :
Cette stratégie de communication sur les réseaux sociaux est clairement orientée vers les consommateurs (BtoC). Pour être efficace, cette stratégie doit comprendre et utiliser les codes des réseaux sociaux et du Web 2.0 en général, c’est-à-dire être interactif, participatif, complet en contenus, mais elle doit être également contrôlée et modérée par l’entreprise. Si ces conditions sont remplies, alors la présence de la marque sur les réseaux lui permettra de créer un véritable lien avec ses consommateurs, et lui offrira une plate forme de communication très utile.
Mais ce type de stratégie est peu démocratisé aujourd’hui. Les exemples de groupes qui s’engagent sur les réseaux sociaux sont encore trop peu nombreux et se limitent souvent à une simple présence.

3. Les marques s’inventent leurs propres réseaux sociaux
• Les réseaux des marques, Brand Name Social Network :

Les marques créent leur propre réseau social, qui porte leur marque pour attirer leurs clients et les faire communiquer entre eux sur leur forum. Ils peuvent ainsi plus facilement contrôler ce qu’il se dit, et agir plus rapidement en cas de buzz négatif. Les principaux réseaux sociaux lancés par des marques sont : Disney DXD pour les enfants fans des dessins animés Disney, Goruneasy.com : le réseau social de Reebok, spécialisé pour le running, en réponse d’autres marques de sport ont aussi crées leur réseau : Nike avec Kike+, Adidas avec Micoach, Mystarbucksidea.com le réseau pour communiquer avec l’entreprise et donner ses idées, Pepsi.youuniverse.com: réseau focus sur le foot, Think.MTV.com: réseau Think Social, avec une sensibilisation à la politique, Toyota Hybrid: le réseau pour les propriétaires d’une Toyota Hybrid.

• L’exemple de mystarbucksidea.com :
Starbucks a lancé une sorte de boite à idée ou les consommateurs sont appelés à laisser toutes les idées concernant la société, les cafés, les nouvelles offres, bref, tout sur Starbucks :
http://mystarbucksidea.force.com/home/home.jsp
Ces idées sont ensuite soumises au vote de la communauté et on peut suivre le cheminement des plus populaires au sein de la compagnie. La crédibilité de Starbucks sera alors en jeu lorsque l’on fera le bilan des idées qui ont réellement percées. Starbucks sera-t-il prêt à appliquer les idées les plus populaires? En tout cas, fournir la possibilité aux consommateurs de définir eux-mêmes des offres ou des améliorations est une belle initiative… Jusqu’à présent, Starbucks a déjà commencé à déplacer des idées dans la rubrique “ideas in action“, ce qui signifie qu’ils prennent au moins les idées en considération. Le sous-titre de la catégorie : “où les idées deviennent réalité”…
Pour rappel, MyStarbucksidea est un peu comme Dell’s Ideastorm - qui fonctionne très bien (8 945 idées postées, 616 263 votes et 69 456 commentaires depuis février 2007) et pour lequel Dell porte beaucoup d’intérêt (réalisation concrète de certaines idées). Starbucks doone un bel exemple de société qui écoute - ou dit qu’elle écoute - ou qui essaie d’écouter - ses consommateurs.

• Le réseau social de toutes les marques : Adictiz.com
Adictiz.com existe depuis avril 2009. Le concept du site est : “Aujourd’hui lorsqu’une entreprise souhaite lancer un nouveau produit, elle s’appuie sur une étude de marché, un sondage en interne, un cabinet spécialisé. Mais l’échantillon des personnes consultées est limité, voire restrictif. Pourquoi ne pas alors poser directement la question aux consommateurs, et sur un large panel ?”
Les utilisateurs peuvent s’informer et discuter sur l’actualité des marques et participer à des concours de créations sur des slogans. Ils gagneront des points, puis à la clef des cadeaux. Pour les marques, c’est un outil assez brillant qui leur permettra de recevoir un avis direct et honnête de la part des utilisateurs. Le site affirme également que cela permettra aux internautes de participer à la conception des nouveaux produits. Les deux fondateurs du site sont Charles Christory et Antoine Boniface, deux jeunes entrepreneurs d’à peine 25 ans. Il reste à savoir si le concept va plaire aux internautes.

• L’exemple de Q-Zone : le réseau social chinois
QQ est le système de messagerie instantanée propriétaire le plus utilisé en Chine (loin devant Skype, AIM, ICQ, MSN ou Yahoo). Il est la propriété du groupe Tencent Holding Limited. Depuis son entrée dans les ménages chinois, QQ a rapidement émergé comme un phénomène culturel, faisant maintenant partie intégrante de la culture populaire. Hormis le programme de messagerie, QQ a également développé beaucoup de “goodies”, notamment des jeux, des animaux de compagnie, des sons à télécharger, …
QQ détient à ce jour plus de 400 brevets et droits d’exploitations dans des domaines aussi variés que la messagerie instantanée (QQ), les services de réseaux sociaux (Qzone), le moteur de recherche (Soso.com), les plate-formes de e-commerce (PaiPai.com), les systèmes de paiement similaire à PayPal (TenPay), d’échange de vidéo (QQlive) et bien d’autres encore dans l’univers des jeux (QQ Game) ou des médias (QQShow) par exemple.
Le 19 février 2009, Tencent a annoncé que jusqu’au 31 janvier 2009, sa plateforme de blogging et de réseau social Qzone avait enregistré 200 millions d’utilisateurs identifiés par mois, contre 175 millions d’utilisateurs identifiés par mois pour Facebook. En ce qui concerne les applications les plus populaires de ces réseaux sociaux chinois Qzone, il existe le Parking War, l’Achat/Vente d’amis, le Vote, l’achat d’appartement, l’achat de Pets (animaux de compagnie virtuel) et de True Words (paroles sincère) sont les plus réputées.
Tencent a précisé que 150 millions d’utilisateurs écrivent des commentaires ou « billets » et plus de 4 millions d’utilisateurs ajoutent des photos quotidiennement. Qzone compte aujourd’hui 60 millions de photos téléchargées et 9,5 millions de billets écrits par jour. Le 9 février 2009, le nombre d’utilisateurs simultanés à sa messagerie instantanée QQ a atteint les 50 millions, ce chiffre est également un record mondial en terme de personnes connectées en ligne sur un même service.
La version internationale de QQ a pour ambition dévoilée de cibler dans un premier temps les « English Speakers » vivant en Chine continentale pour peut-être un jour s’ouvrir au marché international. «QQ International se développera à travers des applications dédiées promouvant le développement d’une communauté internationale présent sur le sol Chinois », déclare M.Violo, Product Manager chez QQ International.

• Quelques chiffres sur l’utilisation des réseaux par les marques :
L’agence américaine Vitrue spécialisée dans les médias sociaux et le marketing web 2.0 vient de publier une étude présentant les entreprises les plus impliquées dans les médias sociaux, toutes catégories confondues, pour l’année 2008.
Le classement s’est fait à partir de l’étude des conversations entre internautes, que ce soit sur les blogs, microblogs, réseaux sociaux ou les sites de partages (photo et vidéo). Un algorithme, conçu par l’agence permet de prendre en compte la fréquence des conversations, le volume de l’environnement social généré par la marque (par exemple, le nombre de fans d’une page de marque) ainsi que l’ampleur des conversations. L’intégration de ces variables donne une note unique, le SMI (Social Media Index). Et donc, voici les 10 premières marques classées en fonction de leur SMI : Iphone, CNN, Apple, Disney, Xbox, Starbucks, Ipod, MTV, Sony et Dell.

4. Avantages et limites de l’utilisation des réseaux sociaux
Avantages :
Mettons ici en avant les bienfaits d’une campagne menée sur les réseaux sociaux.
- Avantage de coût : l’utilisation des réseaux n’a pas forcement de cout. Payer pour de la visibilité n’a plus vraiment sa place dans ce genre de système, la marque cherche plus à créer de l’intérêt autour de ces contenu afin d’être relayer par la communauté.
- Ciblage facilité : en s’installant sur les réseaux sociaux la marque s’offre la possibilité de communiquer avec des nombreux consommateurs potentiels dont elle connait le profil. De plus la multitude des réseaux permet aux marques de s’orienter vers public en particulier.
- Des internautes réceptifs : en bouleversant les codes de la communication les réseaux sociaux offrent un message se démarquant des campagnes traditionnelle, qui au-delà de transmettre un message publicitaire crée une véritable relation avec les consommateurs améliorant ainsi l’image des marques.

Limites :
Il est important de se demander si avec ces campagnes de communication sociale, les marques arrivent vraiment à toucher une cible précise? La cible touchée est tout de même restreinte, sur internet et les réseaux, la cible est surtout jeune et technophile, ce média n’est donc pas adapté à une campagne ayant pour cible les personnes âgées.
Par ailleurs les marques ne peuvent pas toujours contrôler les buzz négatifs produits par les internautes, et s’ils arrivent à le contrôler le mal est déjà fait.
Aujourd’hui les marques n’utilisent pas assez les capacités du web 2.0, elles se limitent souvent aux campagnes display, sans chercher à aller plus loin sur internet.
Il y a aussi une forte tendance à la généralisation du virtuel sur le réel, qui peut être négative pour les marques, en effet être un fan d’une marque sur Facebook n’induit pas forcément que la personne achète des produits de la marque.

5. Les perspectives futures
Nombreuses sont les perspectives et les évolutions à venir dans le monde des réseaux sociaux. Dans l’ère de l’internet social, le mobile devient l’outil suprême de mise en relation des individus et des groupes. Comme le web 2.0, le mobile 2.0 n’est pas une technologie ou un standard à part entière mais une structure qui permet de distribuer des applications via de nouvelles interfaces utilisateurs. Les caractéristiques du mobile 2.0 intègrent les médias sociaux et la mobilité. (Enjeux et perspectives marketing des réseaux sociaux mobiles, Julie Laire Coassin, 2008). Avec le développement du mobile 2.0, le téléphone sera dans peu de temps, la première source de contenus et de servies. Il deviendra pour l’utilisateur son point d’accès permanent avec le monde numérique et avec son réseau social

Nous n’entrerons pas dans les détails de l’évolution technique de l’internet des objets, mais l’internet des objets pourrait enfin faire naître de véritables réseaux sociaux à l’ère de l’usager hyper-connecté et hyper-mobile. Il est un néologisme qui se rapporte à l’extension de l’internet à des choses et à des lieux dans le monde réel. Il est également source d’innovation et de créativité en terme marketing pour les marques. Les applications permettront de lier de l’information complète et éditable à n’importe quel objet ou lieu. Mais quant à savoir comment ces possibilités peuvent être utilisées au mieux, cela reste à définir.

Exposé de Ziyi Lian, Perrine Milon, Xiaoyin Tian, Pierre-Alain Vinçon
- Master 226, Promo 2010, Université Paris Dauphine

Marketing_et_reseaux_sociaux

View more presentations from guestefc25a.

“>

Posted by Etudiant Master 226, filed under Réseaux sociaux. Date: janvier 29, 2010, 11:58 am | No Comments »

Depuis le début du 20ème siècle et l’impulsion des frères Lumières, le genre cinématographique n’a cessé de connaître un succès grandissant en attirant un public de plus en plus large. Cependant, depuis une dizaine d’année, le cinéma est en proie à une menace inquiétante qui pourrait mettre en péril son existence telle que nous la connaissons : le piratage. En effet, cette pratique connaît un développement sans précédent du fait de l’augmentation de la capacité des disques durs pouvant maintenant abriter un très grand nombre de fichiers volumineux et de la numérisation de la production et des supports. La démocratisation des supports numériques (lecteurs, ordinateurs,…) et des accès Internet met à mal cette industrie jusque là florissante. De plus, le développement du haut débit dans la majeure partie des pays occidentaux a encouragé cette tendance hors la loi. Car malgré son caractère illégal, le piratage a su « trouver son public ». Sa gratuité et son aspect pratique ont séduit une large audience qui n’est plus forcément caractérisée par une tranche d’âge spécifique ou des expertises particulières. Un comportement de masse s’est donc créé entrainant une banalisation de cet acte à la base illégale.
Afin de mieux appréhender ce phénomène, nous allons tenter d’expliquer sur quoi repose le piratage et quel sont ses principes avant de démontrer que malgré un contexte difficile, l’industrie du cinéma est caractérisée par un paradoxe surprenant et résiste à cette menace aussi bien économiquement que socialement.

I – Les Principes du Piratage Internet

Qu’est –ce que le Piratage ?
Le Piratage dans le cadre du cinéma est le fait de reproduire ou de se procurer gratuitement une œuvre cinématographique et de lui donner un accès public, tout cela sans autorisation de l’auteur ou des ayants droit. Ainsi, d’après l’article L335-4 du Code de la Propriété Intellectuelle « est punie de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende toute fixation, reproduction, communication ou mise à disposition du public, à titre onéreux ou gratuit, ou toute télédiffusion d’une prestation, d’un phonogramme, d’un vidéogramme ou d’un programme, réalisée sans l’autorisation, lorsqu’elle est exigée, de l’artiste-interprète, du producteur de phonogrammes ou de vidéogrammes ou de l’entreprise de communication audiovisuelle. »

Les Chiffres du Piratage
Selon une étude menée par le gouvernement français en juin 2009, 450 000 échanges illégaux de film auraient lieu tous les jours (environ 168 millions par an), soit un ordre de grandeur équivalent aux entrées en salle en France.
Selon cette fois une enquête réalisée en mars 2009 par TNS Sofres et Logica pour WIPO (World Intellectual Prorerty Organisation) :
- 20% des français ont déjà téléchargé illégalement un fichier peu importe son contenu (musique, films, logiciel…). La majorité d’entre eux ont entre 18 et 25 ans.
-6% n’ont jamais téléchargé mais ont au moins une fois utilisé des contenus illégaux.
Un français sur quatre peut donc être considéré comme fraudeur. De plus, 36% des internautes dits « quotidiens » téléchargent régulièrement.

D’autres chiffres communiqués par l’ALPA et le CNC concernant cette fois les délais de mise à disposition et les sources des fichiers cinématographiques piratés :
-94% des films sont disponibles au piratage avant leur sortie vidéo en France. En moyenne, ils sont sur Internet 41 jours après leur sortie en salle. 38 % sont disponibles avant leur sortie en salle.
-En 2006, la majorité des fichiers vidéo piratés étaient copiés à partir de Dvd soit commerciaux (55,8%), soit promotionnels (12,2%). Suivaient ensuite le Télésynchro (24,2%) et le Téléciné (5,4%).

Cependant, malgré tous ces chiffres peu avantageux pour la France, cette dernière n’est pas la championne mondiale du piratage. En effet, d’après l’enquête internationale « Connections » réalisée entre janvier et février 2009 par l’institut Ipsos « MédiaCT », « seulement » 15% des internautes déclarent se rendre au moins une fois par mois sur des sites non officiels pour télécharger de la vidéo. Cette étude classe la France en 8ème position derrière des pays en voie de développement comme la Chine (73%), la Russie (45%), l’Inde (36%)… et d’autres pays européens tel l’Espagne (39%) ou l’Italie (31%). Toutefois, les conclusions de cette étude sont à relativer. En effet, il s’agit d’une enquête déclarative : les personnes interrogées dans les pays occidentaux peuvent avoir données une réponse différente de la réalité à cause d’une certaine peur du gendarme (peur quasi inexistante dans des pays en voie de développement comme la Russie ou la Chine). Malgré tout, d’autres études montrent bien qu’au niveau européen, l’Espagne et l’Italie renferment un plus grand nombre de pirates que la France (étude sur le trafic illégal réalisée par BayTSP par exemple).

Le piratage au niveau de la reprographie
Le téléchargement de fichiers illégaux ne serait pas permis sans leur mise à disposition sur Internet. Pour arriver à ce niveau là, les films doivent tout d’abord être « capturés » et pour cela différents moyens existent. Le plus connu d’entre eux est l’enregistrement caché. Cette technique consiste à enregistrer discrètement des films projetés en salle de cinéma. La qualité du son peut varier selon les moyens employés. La qualité sera minimale lors d’un enregistrement total via une caméra numérique (Camcording) ou de grande qualité s’il est synchronisé ultérieurement (Télésynchro). Outre l’enregistrement en salle de cinéma, certains contenus vidéo sont filmés lors de leur diffusion à la télévision. Cette technique est surtout utilisée pour les séries tv américaines et ne requière en aucun cas du matériel et des logiciels professionnels.

L’autre grande technique de piratage se base sur la copie de différents supports (CD, Dvd, Blu-Ray) et sur leur numérisation : le « Ripping ». Aucun logiciel professionnel n’est là aussi nécessaire, la plus part d’entre eux sont en accès libre et gratuit sur Internet. Le mode opératoire est très simple : l’internaute insère le support dans son ordinateur et le copie en le numérisant. Apparait sur son disque dur un fichier totalement illégal et d’excellente qualité. Seul inconvénient : le sous-titrage et la langue ne sont pas changeables comme sur un support classique. Les supports proviennent en général soit d’un dvd commercial, soit de supports destinés à des votants pour de grandes manifestations (ex : les Césars), soit de la production. En effet, certains contenus téléchargeables sur Internet proviennent de copies piratées à partir de la production. L’exemple le plus connu est le piratage du film X-men Origins : Wolverine, volé et téléchargé plus de 4 millions de fois. Le film était disponible sur Internet alors même que le montage était inachevé et que les effets spéciaux n’étaient pas terminés.

Les modes de distribution
Une fois piraté, le fichier vidéo est mis à disposition des usagers. Pour cela, plusieurs moyens existent. Ils peuvent être classés dans deux catégories : les échanges physiques et les échanges s’effectuant via Internet.
Un pirate peut échanger un fichier illégal via n’importe quel support physique : clé USB, Cd Rom, Dvd Rom, disque dur, SD Card, Compact Flash, etc.

Il est aussi possible de retrouver des films piratés sur des supports Dvd qui sont revendus soit sur le marché noir dans les pays occidentaux, soit librement dans les magasins des PED. L’année dernière, ces « faux Dvd » coutant en moyenne moins de $1 représentaient 95% du marché chinois du Dvd.

Cependant, dans les pays occidentaux, la très grande majorité des échanges de fichiers vidéo illégaux s’effectue via Internet. Ainsi, le développement de réseau tel le réseau Peer-to-Peer a entraîné une réelle explosion des échanges « pirates ». Le Peer-to-Peer, ou P2P est un mode d’échange de données entre des utilisateurs, qui a pris son réel essor en 1999 sur le site Napster. Il s’est développé parallèlement au déploiement de l’Internet haut débit. Il s’appuie sur une technologie permettant l’échange de données de poste à poste. Tous les postes sont égaux, chaque poste étant à la fois le serveur et le client. Ce système de partage de fichiers permet de rendre les fichiers d’autant plus disponibles qu’ils sont populaires, et donc répliqués sur un grand nombre de nœuds. Le fichier est donc téléchargé de plusieurs sources simultanément. Ce mécanisme induit aussi le fait que ce sont les connectés qui apportent les contenus échangés. Pour avoir accès à ce type de réseau, il est nécessaire d’installer préalablement des logiciels spécifiques gratuits (financés par la publicité) dont les plus connus sont Limewire, Shareaza, eDonkey, eMule, Kazaa,…

Une évolution au réseau Peer-to-Peer classique est le Peer-to-Peer crypté. Ce réseaux sécurisés, créés afin de répondre aux différentes dispositions contre le téléchargement, rendent impossible le recueillement des adresses IP des utilisateurs ainsi que de savoir à priori le titre et le contenu des fichiers échangés. Ces réseaux dits de “troisième génération” sont donc totalement anonymes et se nomment par exemple ANts ou MUTE.
Autre type d’échanges entre internautes ayant entrainé une explosion du piratage : le Bit-torrent. Il s’agit d’un protocole de transfert de données Peer-to-Peer à travers un réseau informatique qui s’appuie sur le principe de l’échange permanent. Ainsi, dès qu’un bout d’information est téléchargé par un individu, ce dernier devient à son tour serveur pour les autres individus n’ayant pas encore obtenu ce bout d’information. Et inversement. Par conséquent, tous les individus deviennent des serveurs diminuant les saturations et accélérant les échanges. Le Bit-torrent exige donc de connaître fidèlement l’adresse IP de ceux qui téléchargent.

Ces différents types d’échanges ont largement facilité le téléchargement de fichiers illégaux de toute sorte depuis le début du siècle. Cependant, à cause d’une certaine peur du gendarme, ces réseaux tendent à diminuer. En effet, selon une étude menée par Arbor Networks, spécialiste dans la gestion des réseaux, auprès de plus de 110 FAI dans le monde, la proportion de téléchargements sur les réseaux Peer-to-Peer est en net déclin (fichiers vidéo et audio confondus), passant de 40% du trafic des FAI en 2007 à 18% en 2009. Mais le piratage ne diminue pas pour autant comme l’ont montré les chiffres précédents.

La Nouvelle ère du Piratage
L’augmentation permanente des débits a permis au piratage d’évoluer. Les internautes, agissant de plus en plus avec la peur du gendarme, se tournent maintenant vers d’autres types d’accès aux fichiers illégaux présentant de nets avantages. Le téléchargement direct fait partie de cette nouvelle ère du piratage. Ce service, qui n’est plus basé sur l’échange, permet, comme son nom l’indique, de télécharger en direct et rapidement des fichiers généralement localisés sur des sites d’hébergement de fichiers stockés. Les fichiers vidéo s’enregistrent dans son intégralité sur le disque dur ; l’internaute n’a plus besoin de se reconnecter pour le visionner par la suite. Les plus connus d’entre eux sont RapidShare, MégaUpload ou encore NetLoad. Ce type de téléchargement se base en général sur deux modèles économiques : un modèle payant et un modèle gratuit. En prenant l’exemple de MégaUpload, on s’aperçoit qu’il existe trois modèles : le modèle gratuit, l’accès membre nécessitant une inscription gratuite et le modèle payant « Premium ». Suivant le modèle choisi, l’internaute se verra attribuer plus ou moins d’avantages. Là où le modèle « Premium » permet aucun temps d’attente, un statut prioritaire pour les téléchargements, une minimisation de la publicité et une garantie d’illimité pour beaucoup d’autres services, le modèle gratuit est submergé de « pop-up », impose un temps d’attente et de nombreuses limites. Avec les réseaux Peer-to-Peer, le piratage était basé sur l’échange mutuel et gratuit entre internautes rendant les systèmes payants quasi inexistants et n’entrainant qu’un manque à gagner pour les producteurs. Dorénavant, le réel danger réside dans l’apparition de ces modèles qui poussent le consommateur de fichiers pirates à payer pour un service qui est tout simplement illégal, ce qui en plus d’agrandir le manque à gagner, rémunère les individus mettant en place ce type de plateforme.

De plus, le téléchargement direct est aussi accompagné par un autre mode de piratage qui connait un réel « boom » représentant aujourd’hui, selon la dernière étude citée, entre 25 et 40% du trafic Internet : le streaming. Les sites de streaming consistent en la diffusion en direct de contenu audio ou vidéo. L’internaute peut accéder à ces contenus via un lecteur dédié intégré sur ces sites, et sans avoir à enregistrer de fichier sur le disque dur de son ordinateur. L’internaute visionne son contenu vidéo alors qu’il est encore en train de charger. Il existe des sites de streaming avec des contenus encadrés et donc légaux comme par exemple Dailymotion et Youtube, mais aussi d’autres avec des contenus illégaux comme Mégavidéo. Cependant, le streaming ne garantie pas forcément une qualité d’image et de son optimale et l’internaute a besoin d’une connexion puissante sous peine de devoir attendre un long moment avant de pourvoir visionner son film. Ce type de piratage, possédant là aussi des modèles payants, ont un mode opératoire spécifique. L’internaute souhaitant visionner un film se rend sur un site dit « hébergeurs». Sur ce site, il va trouver un lien lui donnant accès à une plateforme de visionnage comportant le film abrité par un site dit « éditeur ». Les raisons d’un tel essor du téléchargement direct et du streaming sont multiples. Outre une rapidité de téléchargement accrue, les risques d’attraper un virus ou de télécharger un fichier différent de celui attendu sont diminués.

Les freins au piratage
Afin de stopper cette inflation des trafics de fichiers illégaux, de nombreuses dispositions sont mises en œuvre à deux niveaux :
Tout d’abord, au niveau de la production de ces fichiers illégaux, quelques mesures ont pour but de ralentir cette prolifération de films piratés. Afin de dissuader les vols de copie, un code secret est inscrit sur chaque copie d’un film et est bien visible sur une copie illégale ; le nom du détenteur d’une copie peut aussi figurer en plein milieu de l’image lorsqu’une d’entre elle est destinée aux personnels de production. Au niveau des salles de cinéma, les exploitants investissent dans du matériel sophistiqué comme des caméras infrarouges afin de prévenir de possibles « movie hackers ». Enfin, des fouilles à l’entrée du cinéma et un numéro de téléphone gratuit pour permettre des dénonciations ont été mis en place.

Ensuite, l’accès à ces fichiers doit aussi être restreint. L’ALPA (Association pour la Lutte contre le Piratage Audiovisuel) a été créé en 1985 dans ce but et est chargé de lutter contre toute forme de piraterie dans le domaine audiovisuel. Ce groupe est financé par le Ministère de la Culture et par différents majors du cinéma dont principalement Gaumont. Cependant, la réelle volonté des forces publiques à vouloir stopper cette menace grandissante est symbolisée par la controversée loi HADOPI 2. Cette loi succédant à l’échec d’HADOPI (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et le Protection des Droits sur Internet) devrait officiellement être applicable dès avril. Elle est basée sur le principe de « riposte graduée » afin de sanctionner les utilisateurs récidivistes détectés grâce à leur adresse IP. Le surfeur téléchargeant illégalement reçoit tout d’abord un mail. Il reçoit un courrier recommandé la seconde fois. Au troisième écart, le dossier est envoyé aux tribunaux. Ces derniers peuvent décider de supprimer l’accès à Internet de l’utilisateur. Dans les faits, son application est complexe, les multiples commissions éprouvant certaines difficultés à rendre applicable, fiable, et incontournable le dispositif.

Ces mesures françaises ont inspirés certaines actions dans d’autres pays européens, notamment les deux pays précédent la France au classement des plus grands « pirates » : l’Espagne et l’Italie. L’Espagne essaye de résoudre le problème d’une autre manière en visant les sites Internet ne respectant pas les droits d’auteurs. La Commission de la Propriété Intellectuelle, (comparable à la Haute autorité en France) est chargée de traquer et dénoncer les sites frauduleux. Une ordonnance sera alors demandée à un juge, qui devra décider du bien fondé de la demande. Un site frauduleux pourrait être fermé en un mois. Le gouvernement affirme que les sites qui auront retiré leur contenu illégal volontairement ne souffriront d’aucune sanction. Les sites hébergés à l’étranger pourraient quant à eux être bloqués par les fournisseurs d’accès à Internet, à la demande de la Commission.
La Cours Suprême de Cassation italienne a, quand à elle, prononcé l’épilogue de l’affaire concernant le site de liens Bi-Torrent – The Pirate Bay – en déclarant comme tout à fait légal le blocage de ce genre de site, peu importe leur localisation et faisant une différence claire avec les moteurs de recherche considérés comme neutres. A quand une jurisprudence dans d’autres pays européens ?

Malheureusement, ces dispositifs ne concernent que les échanges de fichiers illégaux via les réseaux de type Peer-to-Peer. Ainsi, les nouveaux types d’accès aux fichiers illégaux précédemment cités sont plus ou moins hors de portée. En effet, le statut juridique du streaming est assez flou : l’enregistrement du film dans la mémoire vive du PC n’est que temporaire, ce qui correspond à une exception de la loi sur la propriété intellectuelle. En théorie, l’internaute peut quand même être poursuivi pour recel-profit et risquer jusqu’à 5 ans de prison et 375 000€ d’amende. Mais dans les faits, personne n’a encore été sanctionnée. Les sites français qui hébergent des liens vers des plateformes de fichiers illégaux se cachent sous le statut de site hébergeur et non site éditeur. Ils ne sont pas directement attaquables par la loi HADOPI 2, cependant certains ont du fermer. Les seuls sites attaquables sont ceux hébergeant les fichiers. Mais la plupart sont localisés à l’étranger (MégaUpload est hébergé à Hong Kong et donc immunisé juridiquement contre la Loi HADOPI 2) et ne seront pas inquiétés sans une coopération internationale. Enfin, certains moyens de téléchargement illégaux échappent pour l’instant aux instances juridiques : les réseaux cryptés, les Newsgroups, les Proxys cryptés, les réseaux Wifi publics ou mal sécurisés et les serveurs d’archive d’entreprise.
Malgré ces diverses contraintes et limites, ces dispositifs ont le mérite d’exister. Ils vont certainement diminuer la piraterie Internet basée sur les échanges classiques de Peer-to-Peer et instaurer une certaine « peur du gendarme » dissuasive chez certains internautes non experts.

II – Les conséquences économiques du Piratage

Le paradoxe de l’industrie cinématographique
Fait assez surprenant : malgré la montée en puissance du piratage Internet, l’industrie du cinéma se porte plutôt bien, notamment au niveau des entrées en salle. Ainsi en analysant la fréquentation moyenne en France depuis 5 ans, nous pouvons nous apercevoir qu’elle bat des records d’influence. En effet, 190 millions de spectateurs se sont rendus dans les salles de cinéma en 2008, soit le meilleur score depuis 5 ans. Et d’après les derniers chiffres annoncés par le CNC au mois de janvier 2010, plus de 200 millions d’entrées ont été enregistrés en 2009. Il faut remonter à l’année 1982 pour retrouver pareil score.
De plus, ce constat ne se limite pas qu’au simple marché français. Le marché américain est lui aussi haussier avec selon les dernières estimations une augmentation de 3% du nombre d’entrée (cette donnée s’est stabilisé depuis 5 ans). Les recettes ne cessent aussi d’augmenter (constante augmentation depuis 2005) et pourraient atteindre plus de 10 milliards de dollars pour l’année 2009.

Ce surprenant paradoxe peut se poursuivre si nous nous focalisons sur le classement des films les plus piratés sur les réseaux Peer-to-Peer utilisant le protocole Bi-Torrent. Ainsi, le Top 3 est composé de films ayant connus un grand succès en salle. L’exemple le plus flagrant est le film classé numéro 1 : Batman, The Dark Knight. Malgré plus de 7 millions de téléchargements en 2008, le film a été le 3ème plus gros succès de tous les temps sur le territoire américain (cédant sa seconde place tout récemment à Avatar) et a enregistré plus d’1 milliard de recettes à lui tout seul dans le monde. Exemple plus français : Bienvenue chez les Cht’is était téléchargeable 5 jours après sa sortie en salle ce qui ne l’a pas empêché de devenir le plus grand succès du cinéma sur notre territoire.

Un début d’explication à ce phénomène peut être trouvé dans l’enquête Connections précédemment présentée. A la question « qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas téléchargé de façon illégale ? », seulement 34% des pirates français serait allé au cinéma (même chiffre pour les Etats-Unis). En France, une grande partie tende à déclarer qu’ils auraient consommé le film gratuitement soit en l’empruntant (33%), soit en attendant sa diffusion à la télévision (24%). Un quart ne ferait même rien du tout. La donne est légèrement différente aux Etats-Unis. 46% des déclarants auraient acheté le Dvd s’ils n’avaient pas piraté (contre 30% en France). Et le marché du Dvd est bien l’un des plus grandes victimes du piratage.

Les Marchés qui souffrent
En effet, l’industrie du support vidéo est en perpétuelle baisse depuis quelques années avec, d’après le CNC, un chiffre d’affaire en France de 1 330 millions d’euros (-24% vs 2006) et 126 millions de Dvd vendus en France en 2008 (-7% vs 2006). Les contenus « films » sont bien entendus les plus touchés malgré la multiplication des offres promotionnelles visant à relancer la consommation de ce type de support. Le marché français n’est pas le seul marché touché, le phénomène est mondial. Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants pour les productions de certains pays où les recettes tirés de la vente de Dvd sont un apport conséquent pour le financement d’un film. Par exemple, concernant les longs métrages de production américaine, la part des ventes de Dvd dans les sources de revenu d’un film est de 25% (contre 2% pour un film de production française) alors que la part des entrées en salle n’est que de 11% (contre 38% pour les films français).
De plus, certains métiers tendent à disparaître comme la location « traditionnelle ». Beaucoup de commerces de location de Dvd ont fermé depuis 5 ans à cause notamment de l’aspect pratique que pouvait représenter le piratage sur Internet. D’après le SEVN, le chiffre d’affaire de la branche location des éditeurs vidéo est de 19 millions d’euros en 2008 soit une baisse de 239% par rapport à 2005.

L’innovation, arme contre le piratage
Outre des dispositifs législatifs, seul le progrès technique peut permettre à l’industrie cinématographique de résister à la menace du téléchargement illégale. Ainsi, malgré la baisse des ventes de Dvd, le marché des supports Haute Définition (HD) est en hausse. Réellement lancé en 2007, ce type de support vidéo propose une qualité supérieure indéniable ce qui lui a permis d’atteindre 2,98 millions d’unités vendus en 2009 (+156% vs 2008) et cela malgré son prix plus élevé que les Dvd classiques.

Cet attrait pour une qualité d’image et de son toujours supérieure peut se retrouver aussi dans le développement de la 3D. Cette avancée technologique, caractérisée par le succès d’Avatar, a été facilitée grâce à la migration des précédents supports vers la HD et à l’adoption d’un format standard. La 3D permet une augmentation de « l’expérience du spectateur » qui est près à payer sa place plus cher pour y avoir accès. De nombreux Block Buster américains sont annoncés comme disponibles en 3D, notamment le très attendu Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton et il est estimé que 15% des films en Europe seront en 3D à l’horizon 2014. La 3D qui connaîtra un réel essor au alentour de 2011 ne comportera à long terme pas de réels excès de coûts, mais sera limité à un certain type de consommation, le port de lunette n’étant pas pratique dans certaine situation.

Enfin, la Vod (Vidéo à la Demande) constitue la réelle réponse économique et légale au piratage. Ce service que l’on peut trouver sur sa télévision ou sur son ordinateur connecté à un réseau haut débit (93% des consommations passent par IPTV) est aussi pratique que de télécharger un fichier illégalement. L’offre est d’autant plus attrayante que les films sont dorénavant disponibles 4 mois après leur sortie en salle pour une période de 10 mois. Les films représentent 66,7% de l’offre et sont proposés à un prix moyen compris entre 3,7 et 3,8€. Les principaux prestataires de ce service sont des acteurs de l’audiovisuel qui se sont diversifiés vers cette branche (TF1 Visio, Canal Play, …). Cette mise à disposition légale connaît un grand succès qui se traduit par les chiffres : le chiffre d’affaire représente 41,2 millions d’euros soit une augmentation de 52,6% par rapport à 2008.

L’industrie cinématographique se porte donc plutôt bien, et cela malgré la menace grandissante et évolutive du piratage Internet. Le paradoxe de la situation actuelle enchante les détracteurs de la loi d’HADOPI 2. Cette loi qui possède certaines limites va tout de même avoir pour conséquence d’enrayer les mécanismes du téléchargement illégal et dissuader de nombreux consommateurs à adopter ce type de comportement économique. Néanmoins, de nombreuses dispositions devront être prises par le gouvernement français pour contrer l’émergence du streaming et du téléchargement direct en s’appuyant notamment sur une coopération internationale. Même si la panique n’est pas encore d’actualité (à la différence de l’industrie de la musique), l’industrie cinématographique doit rester sur ses gardes et prévoir les futurs enjeux de demain en privilégiant une innovation permanente des supports cinématographiques comme par exemple la 3D. Pour conclure, Nicolas Seydoux –Président de Gaumont- a récemment déclaré qu’ «actuellement, aucun film français n’est pas produit à cause du piratage » pour le plus grand bonheur des cinéphiles que nous sommes. Cependant, l’industrie du cinéma devra faire attention à ce que le piratage ne représente pas une menace telle qu’elle mette en péril les futures productions.

[Retrouvez notre présentation ici]

Master 226 - Université Paris-Dauphine - LANTYUKHOVA Olga & PRAT Yann

Posted by Etudiant Master 226, filed under Cinéma & Internet. Date: janvier 24, 2010, 6:02 pm | No Comments »

PLAN

    1. Préambule

      A. Omniprésence de la musique
      B. Histoire du support audio
      C. Législation & chaine de valeur de la filière musicale
      D. La crise du marché du disque : le CD est-il décédé ?

    2. Une profonde mutation de la consommation musicale, mal anticipée

      A. Diversification et hausses des dépenses multimédia
      B. Les offres illégales en avance sur les solutions légales
      C. Un besoin grandissant de mobilité

    3. Musique 2.0

      A. La théorie de la longue traine
      B. Les plateformes de téléchargement légal: un succès mitigé en termes de revenu
      C. Les sites de streaming et les radios
      D. L’économie de la recommandation
      E. L’internaute coproducteur et les agents artistiques virtuels

    4. Prospectives

      A. Une intervention publique favorable ?
      B. Concentration et diversification du secteur
      C. Les annonceurs au secours de la musique
      D. ATAWAD: le cri de guerre !
      E. Bonus track

1.A. Omniprésence de la musique

Elle rythme notre quotidien : réveil, musique dans la douche, cuisine, sonnerie de portable, dans la voiture, au restaurant, à la télévision, etc.
Partout où il y a des hommes il y a de la musique
La musique est comme l’air pour les oreilles : il est presque devenu inconcevable pour certains de devoir payer pour l’écouter

1.B. Histoire du support audio

« L’apparition des supports enregistrables correspond au besoin de l’homme de conserver sa mémoire, les paroles, les chants et de manière générale tout ce qui constitue son histoire et son vécu propre »
Aymeric PICHEVIN (Journaliste et spécialiste en nouveaux médias)

    1887 : Le phonogramme de Thomas Edison
    1935 : Bande magnétique
    1948 : Le Vinyle
    1964 : La Cassette Audio
    1983 : Le CD
    1998 : 1er Baladeur mp3
    2001 : L’Ipod

1.C. Législation & chaine de valeur de la filière musicale

Contexte législatif en vigueur sur les droits d’auteurs
Les droits d’auteurs sont régis en France par les lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985 qui font partie du code de la propriété intellectuelle.

    •L’auteur est la personne physique qui a créé l’œuvre quelque soit son genre.
    • L’œuvre est la propriété de son auteur jusqu’à 70 ans après son décès, au bénéfice des ses ayants-droits.
    • Une fois cette période écoulée, l’œuvre tombe automatiquement dans le domaine public.

Chaine de valeur de la filière musicale :
Artistes  Agents  Producteur  Editeur Phonographique Distributeur Points de vente/Plateformes de téléchargement/Diffuseurs/Tourneurs

Source de revenu d’un artiste interprète :

    • Droit du Travail (cachets d’enregistrement)
    • Droits exclusifs (Royalties sur ventes physiques et digitales)
    • Licences Légales (Revenu de la copie privée, Organismes de collecte)
    • Droit du travail (cachets spectacles/concert)
    • Revenus complémentaires (assurance, chômage)
    • Revenu commerciaux (Utilisation du nom, présence payée, merchandising)

Cf : exemple de répartition du prix d’un disque/ d’un téléchargement

1.D. La crise du marché du disque : le CD est-il décédé

    • Ces 4 majors représentent 80% du marché mondial en valeur
    • Les 20% restants sont partagés par des maisons indépendantes et des petits labels
    • Le marché est largement dominé par Universal Music.

La crise du disque : Le chiffre d’affaire des majors a diminué de 62% en à peine 6 ans :
passant en France de 1 300 M€ en 2002 à seulement 499,9 M€ en 2009

« Un baladeur MP3 prend très peu de place dans un rayon et la marge du vendeur est de 20%, soit 60 euros pour un appareil à 300 euros. Avec un disque vendu 10 euros il n’en gagne que trois, le choix est vite fait ».
Pierre Kosciusko-Morizet, président de l’Acsel (association pour le commerce et les services en ligne)

    • Les Pure-Players è Internet exclusivement . ex: Amazon
    • « Click and Mortar »è activité d’origine + vente sur Internet. Ex: FNAC, Virgin
    • les vépécistes qui sont les principaux acteurs de la VAD (vente à distance), qui vendent également sur le web

Vente de musiques numériques : Même si les ventes de musiques numériques (sur Internet ou via un téléphone portable) n’arrêtent pas d’augmenter d’année en année, elles ne compensent absolument pas les baisses de ventes de disques.

2.A. Diversification et hausses des dépenses multimédia

113€/mois sont consacrés à la Haute Technologie (hors achat de matériel) dont la moitié consacrée à la téléphonie mobile

Avantages du téléchargement légal :

    • Pourquoi acheter un album complet lorsqu’on aime que 2 ou 3 morceaux ?
    • Pas de risque de rupture de stock
    • Les majors économisent sur tous les frais liés à la fabrication et l’acheminement du CD
    • Les majors touchent 50,4% du prix de vente d’un CD et 61,6% sur la vente d’un morceau téléchargé

    •Certains artistes s’opposent à ce type de vente.
    Parmi eux le rappeur Jay-Z : « Les films ne sont pas vendus scène par scène, je ne vois pas pourquoi l’album devrait être coupé en morceaux »

    Téléchargement légal VS téléchargement illégal

    • Pour plus de la moitié des consommateurs le téléchargement illégal est principalement justifié par le paiement de prestations annexes
    • Gratuité et disponibilité rapide, les deux vrais attraits du piratage
    • On parle d’un fichier téléchargé légalement contre 19 piratés
    • Une réelle nécessité de mettre en place une nouvelle structure de tarification
    • Le législateur, un acteur majeur pour parvenir à enrayer le piratage

2.B Un besoin grandissant de mobilité

    • Lancement de l’Ipod 2001
    • Des habitudes de consommation nomades
    • Interconnectivité croissante des terminaux
    • Développement des smartphones

Un écoute nomade majoritairement en voiture

3.A. La Théorie de la Longue Traîne

(De Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired)
Grâce au numérique :

    • Quasi-abolition des notions de limites dans l’espace et dans le temps
    • Cm stockage/distribution = O
    • Œuvres/Artistes trouvent leurs niches

.

La Théorie de la Longue Traîne dans les faits :
Au premier semestre 2009

    Le Top 30 des albums vendus en ligne représente 13% des ventes totales en volume d’albums en ligne.
    • 5 références du top 30 albums sont issues de labels indépendants
    • Le Top 30 des singles représente 10% des ventes totales en volume de singles en ligne.
    • 5 références du top 30 singles sont issues de labels indépendants

    • La longue traîne a un rythme très lent de développement
    • Aujourd’hui peu de “ hits ” rentables
    • Pas d’incitation réelle des maisons de disque à produire des artistes à faible portée commerciale
    • La longue traîne n’est pas le produit mécanique de la numérisation et de la mise en ligne.

Les leviers propices à l’exploitation de la Longue Traîne :
 L’augmentation du nombre de diffuseurs des œuvres et des formes d’expositions
 Une « déportalisation » croissante des players
 Une diversité de l’offre relayée par les utilisateurs de réseaux sociaux, création de “ niches communiquantes ”

Believe Digital et Zimbalam : une double Gestion de la Longue Traîne :
Services de distribution numérique de musique principalement dédiés aux artistes et labels indépendants

    - Sélection à l’entrée des artistes et labels
    - Stratégies marketing & promotion adaptées au digital, en France et à l’international
    - Elargissement du cœur de métier vers des missions de « maisons de disque » :

      o un système d’avance à certains artistes
      o distribution physique via un accord avec Zimbalam : tous distribués tous gagnants

Un service ouvert à tous :

    - Droits d’entrée : 19,99 € pour un single (1 ou 2 titres)
    29,99 € pour un album (+ de 2 titres)
    - Royalties : 90% des revenus nets perçus de chaque service par Zimbalam .
    - licence non-exclusive, uniquement le droit non-exclusif de vendre la musique sur les services de téléchargement légaux
    - Suivi des ventes dans le détail par titre, par album, par pays, par service de distribution via un espace personnel sécurisé

3.B. Les plateformes de téléchargement légales, un succès mitigé en termes de revenus.

Comparatif ventes d’albums physique/numérique au 3ième trimestre 2009
Marché physique en France 3 premiers trimestres 2009 :

    38,2 millions d’albums = 511,9 millions € = -11,9%% en val/2008
    2,2 millions de singles = 8,1 millions € = -42,9% en val/2008
    2,4 millions de DVD musicaux = 42,6 millions € = -12,4% en val/2008

Marché numérique (PC+ Mobile) en France 3 premiers trimestres 2009 :

    26,8 millions de titres = 27,4 millions € = +2,4% en val/2008
    2,7 millions d’albums = 22,5 millions € = +27,2% /2008
    Ces chiffres comprennent les abonnements et les cartes prépayées
    Source Observatoire de la musique / GFK

Les sites de e-commerce, ou comment vendre de la musique pour mieux vendre le reste :
Tous les sites généralistes utilisent la musique pour affilier des consommateurs à leur enseigne

    - La course au référencement
    - La course à l’affiliation
    - Désaffection des consommateurs pour les modèles d’abonnement (Yahoo)
    - Désaffection des consommateurs pour l’achat de contenus de personnalisation de leurs mobile du type sonnerie, image/logo

Les sites de streaming, vers la fin du mode connecté

    - Un succès populaire qui ne permet pas d’asseoir un modèle économique
    - Repositionnement des sites de streaming vers des services de webradios et de Smart Radios, car les redevances dont les sites doivent s’acquitter sont moindres.
    - Apparition de modèles payants permettant une consommation non connectée : Deezer Premium, Spotify Premium…
    - La réaction de iTunes aux services de streaming non connectés : un partenariat avec Lala.com

    Les sites de radios, un prolongement de l’expérience
    - Simulcast
    - Podcasts
    - Contenus vidéos additionnels
    - Interactions avec les programmes diffusés, en simultané et/ou en différé
    - Déclinaison de la grille de programmation en Web Radios ciblées
    - Widgets de sites de e-commerce déportalisés
    - Ambition communautaire : blogs, forums, chats, sondages…
    - jeux concours

Les tendances de fond des services de musique numérique

    - Le passage du content centric au user centric
    - La déportalisation des players des sites via des widgets sur des blogs ou des réseaux sociaux
    - L’ajout de fonctionnalités de partage dites « sociales »

Les services mal ou peu exploités :

    - la retransmission de concerts en live : Awdio…
    - les services de partition et de lyrics (propriétés des éditeurs/Publishing) : Gracenote…

3.D Une économie de la recommandation

Industrialisation du « bouche à oreille » et de la prescription de musique
Réseaux informel d’amateurs: Forums
Réseaux sociaux: MySpace
Grands site commerciaux: Amazon

     Compensation de modes d’écoute de plus en plus individualisés.
     Dimension relationnelle de l’écoute musicale.
     User Generated Content

Myspace
Mise à dispo d’un espace web personnalisé
Présentation des compositions musicales le plus souvent autoproduites
Avantages perçus:

     grande réactivité et visibilité, grâce à la facilité
     pour annoncer les concerts et lancer des invitations
     pour rester en contact entre musiciens

Permet de tester la popularité de l’artiste pour les maisons de disques

Vevo (US)
=You Tube + Universal Music + Sony Music
Vidéos musicales
Contenus exclusivement officiel
Mise en lien de vidéo sur les réseaux sociaux

3.E L’internaute coproducteur et agents artistiques virtuels

My Major Company

     Une certaine réduction entre « artistes » et « public »
     Pratiques actives à mi-chemin entre écoute et création: la production participative
     Mise: 10 € minimum.
     Budget: 70 000 €
     < 50% pour Warner
     20% pour l’artiste
     30% pour les internautes
     Modèle présent dans d’autres secteur de la culture: éditions, cinéma

4.A Une intervention publique favorable ?

    - Hadopi: la riposte graduée
    - Commission Zelnik pour le développement de l’offre culturelle légale sur internet
    - Contribution prélevée sur le chiffre d’affaires global des FAI

      • SACEM, ADAMI.
      • 1€/an/abonné è 240 M€/an
      • Problèmes:

       Taxer l’accès à internet c’est taxer l’accès aux offres légales.
       Le FAI contribuent déjà par la taxe pour copie privée ‘RPC) qui frappe les box avec disques dur, téléphone mobile, tout support avec mémoire…
       Légalisation du piratage

    • Enterrement du projet de licence globale

4.B Diversification et Concentration

Stratégies 360°

    • Exploitation des artistes comme des marques
    • Vente de produits dérivés
    • Concentartion verticale (intégration des éditions]
    • Concentration horizontale (intégration des tourneurs)
    è Rachat de Camus productions par Warner Music en 2008
    • Le métier d’éditeur: garantie de revenus récurrents
    • On peut bien sûr s’interroger sur la compétence des maisons de disques à se substituer, dans de tels contrats, aux managers d’artistes ainsi que sur les possibles conflits d’intérêt inhérents à ce genre de collaboration

4.C Les annonceurs au secours de la musique
1989: Orangina est le premier annonceur à sponsoriser une musique et la danse qui l’accompagne.
En collaboration avec TF1 et la maison de disque CBS
èLa Lambada (3,5 millions d’albums).

« La musique reste un territoire difficile à adopter pour les marques, car elle véhicule moins de valeurs que le sport ou le cinéma. Elles ont toujours peur de la dérive d’un artiste et restent souvent collées aux ventes de disques. »
Emmanuel MOUGIN-PIVERT, Directeur Général Warner Music France 360°

• LA PUBLICITE ET LA MUSIQUE
Axe : les muchas maracas

    o Un système de billetterie électronique (code bar reçu par SMS) ;
    o La captation d’un concert une fois par mois, qui sera retransmis en live sur les mobiles 3G de SFR.
    o Des bornes de démonstration de l’offre mobile SFR Music et du portail de révélation de jeunes artistes musicaux, SFR Jeunes Talents.

• ASSOCIATION IMAGE D’ARTISTE ET ANNONCEUR
Sennheiser & David Guetta

    o Campagne d’affichage ;
    o Campagne radio avec la voix de l’artiste

4.D. ATAWAD = le cri de guerre !
(Any Time Any Where Any Device)

    - Contenu > contenant : interopérabilité totale entre contenus et contenants
    - Consommation de musique en mode non connecté : réseaux pervasifs
    - Un même service de musique numérique décliné sur tout type de device : du device à l’écran
    - Apparition de services de centralisation de la vie numérique où l’intégration déportalisée des services de musique numérique sera indispensable : Facebook 3.0


[Retrouvez notre présentation ici]

Université Paris-Dauphine - Master 226 - Société de l’information 2.0 – 04/01/2010 – Rony MSIKA/ Matthieu THIBAUDAULT/ Stanislas SOUBIES

Posted by Etudiant Master 226, filed under Musique & Internet, Les industries culturelles face au numérique. Date: janvier 19, 2010, 1:51 pm | No Comments »

Au même titre que l’Internet mobile depuis plusieurs années, l’Internet des Objets s’inscrit directement dans l’évolution des usages et techniques de communication au sein de la société. En comparaison aux réseaux classiques dont le but est de faire communiquer les individus entre eux, l’Internet des Objets permet l’extension de cette communication aux objets de la vie quotidienne.

Néanmoins, la complexité du sujet et l’amplitude du champ qu’il recouvre nous amène à nous interroger sur la terminologie employée. Après tout, qu’est-ce qu’un objet ? Oresme lui donne deux sens distincts : parle-t-on ici seulement de l’objet physique, « toute chose qui affecte les sens et en particulier la vue », ou sommes nous au contraire dans un cadre plus immatériel, se rapportant à « tout ce qui se présente à la pensée, qui est occasion ou matière pour l’activité de l’esprit » ? Si l’on choisit de rejoindre les deux points de vue, il est clair que le sujet de l’Internet des Objets s’éloigne de la simple réalité physique, et nous amène à nous questionner sur les notions de web intelligent.

En effet, d’après Tim O’Reilly, inventeur du concept de Web 2.0, le futur d’Internet réside dans sa capacité de générer automatiquement de l’information en croisant des contenus déjà existants. Dans ce cadre, l’Internet des Objets n’est donc plus une finalité mais la composante d’un écosystème encore plus vaste.

Concernant la place de l’Internet des Objets dans les affaires publiques, cela fait un an maintenant qu’a eu lieu à Nice une conférence sur le sujet, dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne, avec pour titre « Internet des Objets, Internet du Futur ». On y constate également, plus loin que les évolutions technologiques RFID et autres, que le thème de l’Internet des Objets est difficile à traiter de manière exhaustive ; c’est pourquoi nous avons opté pour une focalisation sur trois thèmes spécifiques en rapport direct avec le sujet :
- Point de vue collectif : télésurveillance, supervision et contrôle d’accès
- Point de vue privé : domotique, santé, villes 2.0 et vie privée
- Point de vue individuel : remise en question des valeurs morales et éthiques
Pour chaque thématique sera abordée la situation actuelle des choses, les enjeux et problématiques correspondants, ainsi que les hypothèses et scenarii envisageables dans un futur proche.


Partie I – Sphère collective
Contrôle d’accès, télésurveillance et supervision

Les systèmes de télésurveillance et de supervision se composent de capteurs (de position, d’état, de son ou d’image), de transmetteurs, éventuellement d’enregistreurs, envoyant des informations à un centre de télésurveillance ou de supervision avec des opérateurs en travail posté.

Les contrôles d’accès comprennent un lecteur pour l’authentification, connecté à un système central gérant les droits et enregistrant les évènements. Télésurveillance et contrôle d’accès sont de plus en plus intégrés et opérés par les mêmes systèmes informatiques. Ils utilisent les mêmes réseaux IP et enregistrent des données numériques sur des serveurs de stockage. Ils sont interfacés à des logiciels qui traitent l’information avant de la présenter aux opérateurs en central.

La télésurveillance est employée dans de nombreuses situations, généralement pour des raisons de sécurité :
- Dans le cadre de la sécurité routière, au moyen de caméras spécialisées ou des capteurs à proximité voire même noyés dans la chaussée permettent d’évaluer la densité du trafic, les ralentissements qui peuvent en découler, la présence de personnes sur les bandes d’arrêt d’urgence, etc.
- Pour la surveillance des machines : divers capteurs permettent d’évaluer l’état de la machine, ces informations peuvent alors être envoyées à un poste de surveillance. L’épuisement de consommables, une anomalie de fonctionnement ou même un acte de malveillance serait alors détecté à distance
- Dans le cadre de la prévention de la délinquance (avec notamment la vidéosurveillance)
- Pour la surveillance de lieux sensibles (banques, centrales nucléaires, etc.) et d’habitations, afin de prévenir les intrusions, les cambriolages et les actes de vandalisme
- Dans le cadre de la télémédecine, et en particulier pour la surveillance des patients à distance
- Pour la surveillance à distance des enfants et des personnes vulnérables.
Les contrôles d’accès servent à sécuriser les accès physiques à des bâtiments, et les accès logiques à des systèmes.

Une étude sur le fonctionnement des centres de télésurveillance a été menée par des sociologues en Grande Bretagne, où 4 millions de caméras de surveillance des lieux publics sont en fonctionnement. Cette étude révèle de nombreux dysfonctionnements dans le travail effectif des opérateurs par rapports aux objectifs prescrits, mais également dans le fonctionnement même des organisations de télésurveillance.

On peut noter que ces phénomènes se produisent dans les centres de télésurveillance de lieux publics comme dans les centres de supervision de machines. Le trop grand nombre de capteurs par rapports aux terminaux d’affichage provoquent une surveillance au hasard. La remontée non filtrée d’une trop grande quantité d’information est inexploitable pour le diagnostic et rend complexe la prise de décision et l’action : on parle d’effet « sapin de Noël », où trop d’informations sont affichées simultanément sur les consoles.

Les systèmes nécessitent des outils coûteux pour afficher l’information pertinente, de façon à hiérarchiser les informations de collecte et identifier la cause de l’évènement (la « root cause » dans le langage de l’exploitation informatique). Le travail posté est source de démotivation car il se limite à attendre l’évènement et à appliquer la procédure associée.

Des solutions de contournement sont alors déployées par les opérateurs pour quitter leur poste de surveillance le plus souvent possible. Les relations avec la police sont mauvaises, du fait de l’imputation des budgets de police pour financer les équipements coûteux de télésurveillance. La surveillance est essentiellement concentrée sur des populations identifiées comme “à risque” (des jeunes, des personnes de couleurs…), et on a même constaté du voyeurisme sur des jeunes femmes.

Le travail a pour principal objectif non pas de sécuriser les lieux publics mais de respecter les contrats de service passés avec les clients. Le moyen devient l’objectif à atteindre, dérive fréquemment observée dans les organisations. La surveillance est sans fin puisque des sondes peuvent être également utilisées pour surveiller les opérateurs (Protection du Travailleur Isolé), remontant une alerte en cas de position couchée ou immobile sur une trop longue durée.

Les contrôles d’accès sont confrontés à un dilemme ; soit promouvoir un badge unique qui centralise tous les accès : au bureau, au parking, à la cantine, au poste de travail, au téléphone, aux salles sécurisées… Mais le risque humain est alors accentué en cas d’utilisation frauduleuse. Ou alors, de multiplier les badges, au risque d’alourdir la gestion du système et d’encourager la fraude (« passe avec moi »).
Au final, les systèmes de télésurveillance confrontent les impératifs de sécurité collective ou privée avec le respect de la liberté individuelle et du droit de circulation.

Veut-on protéger ou surveiller ? La terminologie employée (télésurveillance pour les surveillés, télé-protection pour les surveillants) a bien une signification politique. Elle fait nous interroger sur la limite de risque et d’imprévu que nous sommes prêts à assumer. Enfin, le contrôle des systèmes et des opérateurs par la collectivité doit être pris en compte.

Deux scénarii sont envisageables pour décrire l’avenir de ces systèmes. Le scénario optimiste retiendra l’idée qu’on ne peut se passer de l’humain pour gérer l’espace public, ni des relations de proximité pour prévenir et soigner. Les outils aident à renforcer le lien social en sous-traitant et en automatisant les tâches les plus pénibles et les plus répétitives.

Le scénario pessimiste envisagera des intrusions ou des délits qui seront plus rapides et plus violents pour contourner les systèmes. La sous-traitance des tâches les moins valorisantes sera réalisée par des catégories précises de population (moins qualifiée, externalisée dans des pays à bas coût). Enfin, on peut douter de la séparation des usages des différents systèmes de télésurveillance sans un strict contrôle administratif. Mais l’autorité publique en a-t-elle les moyens ? Et n’est-elle pas acteur autant que juge ?


Partie II – Sphère privée
Domotique, Santé, Villes 2.0 et Vie privée

Concentrons-nous maintenant sur un thème ayant plus attrait à la sphère privée, au particulier, notamment à l’environnement dans lequel il évolue, que ce soit son domicile ou la ville dans lequel il réside.

L’une des notions qui nous intéressent ici est celle de domotique. La Délégation Internet, rattachée au ministère de l’Enseignement et de la Recherche français, la définit comme incluant « l’ensemble des technologies de l’électronique, des télécommunications et de l’informatique utilisées dans les domiciles ». On y retrouve 4 fonctions principales :
- La sécurité : alarmes, caméras, reconnaissance vocale…
- Le confort : éclairage, son, image…
- La gestion de l’énergie : programmation de l’électricité, du chauffage…
- La communication : commandes à distance et centralisation…

La base de la domotique repose sur la mise en réseau des appareils de la maison, le tout étant contrôlé par un système central, qui peut être un écran de contrôle mais aussi un téléphone portable, un ordinateur, etc.

Si l’on se penche sur l’évolution de la domotique depuis quelques années, on observe des changements radicaux d’un point de vue technique, logistique ou encore environnemental.

Dès 2002, les fonctions de contrôle à distance font leur apparition. EDF met en avant la même année un système de « maison intelligente », avec une gestion centralisée des appareils électroménagers. L’idée principale était d’améliorer la maîtrise de la consommation énergétique du domicile, avec par exemple le coupage automatique du chauffage lors de l’ouverture d’une fenêtre, ou encore l’extinction des lumières lors du départ. De ce point de vue là, on retrouve aujourd’hui des applications, plus élaborées, liées au rythme de vie : mise en veille programmée des appareils lors du départ au bureau, tamisage des lumières et musique d’ambiance en un clic…

Plus loin que les seuls besoins de confort, il est indispensable de considérer les progrès qui ont été faits en matière de santé au domicile. Si l’on prend un exemple national, Orange met en avant son système d’e-santé directement au domicile des patients, que ce soit pour le suivi des diabétiques ou des personnes âgées atteinte de la maladie d’Alzheimer, pour un maintien au domicile des personnes fragiles ou encore pour le suivi d’une hospitalisation au domicile, avec son offre Connected Hospital at Home : « Les professionnels de santé ont accès, au domicile du patient, à ses informations et données médicales, mises à jour en temps réel. Ceci permet […] une réactivité plus efficace […] en cas d’évolution favorable ou défavorable. »

Dans ces conditions bien évidemment, la transmission des informations privées du particulier est indispensable, mais le fait de savoir que la technologie actuelle permet cette transmission peut faire naître des interrogations quant à la confidentialité des informations échangées grâce à l’Internet des Objets.

C’est en parallèle avec la multiplication des puces RFID que les interrogations sur la protection de la vie privée commencent à émerger. Si certains considèrent l’exemple des micro-puces sous-cutanées (contenant un grand nombre d’informations privées et testé par VeriChip aux Etats-Unis) comme le scénario catastrophe ultime, la même problématique revient pour des exemples moins « science-fiction » : que penser du frigo intelligent relié à Internet qui nous aide à faire nos courses par exemple ? Qu’en est-il des appareils nomades qui peuvent transmettre l’historique de nos déplacements ? Des poignées de porte à reconnaissance d’empreintes digitales ? Où va l’information et qui en a la possession ?

Les citoyens doivent pouvoir maîtriser leurs informations et contrôler l’accès à ces informations ; dans cette optique, le pouvoir d’intrusion des puces RFID dans la vie privée des citoyens n’est plus une hypothèse. C’est pourquoi a été envisagée la théorie du « droit au silence des puces ». Ce droit a été évoqué par Nathalie Kosciusko-Morizet auprès de la CNIL en juillet dernier, en proposant par exemple la désactivation des puces RFID après l’achat en magasin afin d’éviter les analyses intrusives sur les habitudes de consommation des citoyens. La Commission Européenne s’est d’ailleurs récemment engagée pour ce droit au silence des composants, au nom duquel il serait possible de se déconnecter du réseau dès qu’on le souhaite. Cela va en effet jusqu’à mettre en cause l’intimité des citoyens et l’étendue des informations communiquées non seulement dans la cuisine et le salon mais aussi et surtout dans la chambre à coucher…

Si l’on prend un peu plus de recul et que l’on en vient à considérer non pas le domicile, mais l’immeuble, et même la ville dans laquelle réside le citoyen, on voit que de nombreux projets sont à l’étude, et que l’objectif « Villes 2.0 » est une réalité. Ce concept est notamment avancé par la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), avec quatre « défis » principaux aux yeux de la Délégation Internet :
- « La ville comme plate-forme d’innovation ouverte » pour répondre aux besoins
- « La ville complexe et familière » pour un accès facilité et 24h/24
- « Une mobilité plus libre et plus durable »
- « Le 5e écran » dans une optique d’éditorialisation de la ville

Les applications d’une ville intelligente sont multiples : poubelles de tri automatique et smart grids pour l’environnement, bancs WiFi, panneaux de signalisation interactifs… Ce scénario optimiste nous place dans un horizon écologique et responsable.

A l’opposé de cela, de nombreuses dérives sont à envisager ; on remarquera le travail de l’américain David Jimison, qui à travers son projet « Too Smart City » (à visionner sur http://vimeo.com/1985213) a dénoncé les incompatibilités et abus dont pourraient faire l’objet de nombreuses installations de la ville 2.0, avec par exemple le banc trop intelligent qui se soulève pour expulser les SDF ou la poubelle trop intelligente qui rejette les détritus mal triés par les citadins.

Au final, et à travers les différents thèmes évoqués dans cette deuxième partie ainsi que la première, nous sommes désormais amenés à nous interroger sur l’impact de l’Internet des Objets sur les citoyens au-delà de la protection de la vie privée, car cet impact est également présent sur les interactions et les relations humaines, sur notre perception de la société et de ses valeurs de manière générale. C’est l’objet de notre troisième thématique.


Partie III – Sphère des valeurs
Information, Instantanéité, Intelligence, Implication

Le premier constat que nous pouvons faire à l’analyse des applications des sphères du collectif et du privé est que nous gravitons depuis maintenant plusieurs années dans un monde où le volume d’informations croit de manière exponentielle.

En retraçant l’évolution du medium Internet, nous pouvons identifier plusieurs phases successives :
- Web 1.0 : L’information est rare, unidirectionnelle et son coût de production est élevé
- Web 2.0 : L’information est abondante, multidirectionnelle et son coût de production est accessible
- Web2 : L’information est ubiquitaire, ambiante et produite de manière discrète

Au travers de cette trajectoire, la société de l’information tend à devenir société de la connaissance. La valeur ne réside plus dans la production mais dans l’exploitation des contenus. Selon Jean-Yves Prax, expert en knowledge management, « l’information est une collection de données organisées pour donner forme à un message ». Cette mue est devenue possible au travers de deux concepts-outils :

Le premier consiste à être capable de classer et ordonner les informations. En la matière, le Web 2.0 a introduit la possibilité pour l’utilisateur d’étiqueter les contenus sous forme de « tags ».

Le second réside dans la capacité à traiter de manière automatisée les informations ordonnées. La technologie des algorithmes utilisée aujourd’hui dans les moteurs de recherche en est une application concrète. Demain les « automates » seront à même de créer de nouvelles informations par recoupement.

Face à cela, les attentes des utilisateurs ont évolué conjointement aux outils mis à disposition. Les moteurs de recherche, l’e-mail, la messagerie instantanée ont changé la relation que nous pouvions avoir avec le temps. Le flux de requêtes-communications doit à présent être traité de manière continue et immédiate. L’algorithme de par sa connaissance succincte, et l’humain de par son assujettissement aux contraintes physiques du temps montrent leurs limites.

Une réponse possible à cette demande-contrainte peut être trouvée au travers de la technologie des agents conversationnels. Ce terme regroupe l’ensemble des interfaces hommes-machines capables de simuler une conversation, au travers de son intelligence artificielle, avec un utilisateur. Leur mode opératoire se caractérise par l’identification et la comparaison de « tags » dans une requête donnée avec une base de données propriétaire. En cas d’échec, l’agent déduira au travers de questions, la réponse qu’il doit apporter à la requête qui lui a été soumise. Les informations qu’il a collectées durant le processus sont analysées et intégrées dans la base de connaissance.

Recoupons à présent les concepts de génération discrète de l’information, d’instantanéité et d’intelligence artificielle. Sachant que l’homme a déjà été substitué par des machines-outils dans des opérations soumises à contraintes (pénibilité, répétition, précision), nous pouvons nous demander quelle sera son implication au sens large dans la société à moyen/long terme.

En effet, d’après Jean-Paul Sartre :
- « L’homme n’existe que parce qu’il réalise »
- « Il se différencie de l’objet de par le fait qu’il est conscient d’exister »

Dans la mesure où l’homme n’a plus besoin de s’inscrire dans un processus de création de valeur ou d’information, quel apprentissage lui sera-t-il encore nécessaire ? On peut alors imaginer une société entièrement dédiée aux loisirs, mais finalement, l’acquisition de savoirs et la création ne sont-elles pas à la fois la colonne vertébrale et un ensemble de jalons orientant l’existence humaine ?

Dans un même temps, ces « automates » qui auront développé leur savoir de manière autonome, ne seront-ils pas arrivés à la conscience d’eux mêmes ?
En poursuivant la réflexion, nous pourrions même aller jusqu’au scénario « catastrophe » issu de la littérature et du cinéma de science fiction où la machine prendrait le pas sur l’humanité et chercherait à l’éradiquer.

Il apparaît donc nécessaire d’encadrer l’Internet des Objets sur un plan éthique. Au-delà du « droit au silence des puces » évoqué précédemment, des travaux sont en cours concernant l’intelligence artificielle et la robotique en Corée du Sud et dans le Réseau européen de recherche en robotique (EURON).


Conclusion

A la lumière des trois sphères étudiées que sont le collectif, le privé et les valeurs, il apparaît que la thématique de l’Internet des Objets est avant tout perçue comme une problématique dans un premier temps technologique, puis qui de manière sous-jacente amène de nouveaux usages. Il a été démontré à trois reprises que cette démarche atteignait ses limites et que, faute de cadre réglementaire éthique et moral, de nombreuses dérives sont possibles.

Derrière la recherche du progrès technologique et économique, Internet apparaît comme un espace de non-droit. Alors que ses applications, comme l’Internet des Objets, sont de plus en plus tangibles, certaines notions fondamentales restent profondément immatérielles.

L’identité numérique, en premier lieu, est inexistante. L’individu connecté est aujourd’hui au mieux représenté par un avatar, au pire par un simple identifiant. L’une des résultantes est que la sauvegarde des données n’est pas encadrée. Celles-ci ne sont à date enregistrées que dans un but mercantile, et le droit de mémoire ou d’oubli n’existe pas.

Les vrais défis de demain vont donc beaucoup plus loin que l’Internet des Objets, vers un Internet des Sujets, où humains et non humains pourront interagir en réseau.

[Vous pouvez retrouvez notre présentation ici]

François Bechet / Cédric Soares / Quentin Deleau
Dauphine - Master 226 - Promo 2010

Posted by Etudiant Master 226, filed under everyware. Date: janvier 4, 2010, 6:13 pm | No Comments »

08  sept
Le Web 2.0

            Web 2.0 est devenu le symbole de la résurgence du web, avec des sites de réseautage social tels que MySpace et le site de partage de vidéos YouTube, la réalisation de milliards de dollars les étiquettes de prix pour leur mélange de la clientèle en ligne et le contenu créé par la communauté.  Des entreprises de toutes tailles cherchent à utiliser les techniques de blogs, podcasts, flux RSS et interactif, les groupes communautaires qui a permis à la nouvelle génération de web des entreprises pour attirer des millions d’utilisateurs. Pourtant, le potentiel à venir des risques juridiques et réglementaires. Nous allons aborder les questions de la propriété des données, le droit d’auteur, la sécurité des données, la compétence, la protection des données, le marketing, la vérification de l’âge, le vol d’identité, la gestion des droits, la responsabilité, la génération de revenus et de partage.
Le Web 2.0 fournira un défi libre, complète, sociale et d’apprentissage en ligne conçu pour les bibliothécaires de droit en les orientant dans les mains de l’utilisation de ces technologies. Le cours est destiné aux bibliothécaires juridiques qui ont peu d’expérience avec ces technologies, mais sont intéressés à en apprendre davantage.
Web 2.0 apporte de nombreuses opportunités et de risques:
Les enjeux économiques
v  des modèles économiques quasi-inexistants pour le moment
v  et pourtant, un début de bulle spéculative qui se forme (rachat de start-ups par Yahoo, Google, Microsoft)
v  des coûts de développement aléatoires (compétences nouvelles et rares, nécessité de développer 2 versions, une 2.0 et une dégradée et accessible 1.0)
v  des coûts qui peuvent devenir exponentiels (bande passante phagocytée par la mise à disposition d’une API)
Les enjeux sociologiques
v  en prenant le concept du web 2.0 au sens large (blogs, wikis, site collaboratifs), une dimension sociale apparaît. Elle matérialise une vieille utopie du web : du contenu disponible en lecture/écriture
v  des questionnements naissants sur les atteintes possibles à la vie privée
v  Les utilisateurs fournissent les données (qui appartiennent ensuite à la compagnie).
v  Les utilisateurs fournissent les métadonnées (qui appartiennent ensuite à la compagnie).
v  Les utilisateurs construisent l’application (qui appartient ensuite à la compagnie).
v  Les utilisateurs payent la compagnie continuellement pour avoir le droit d’utiliser l’application qu’ils ont construit pour accéder et manipuler les données qu’ils ont fournit.
Les enjeux ergonomiques
v  La plupart des applications web 2.0 remettent en cause des principes fondamentaux d’Internet
v  l’URL de l’application web reste toujours la même puisque la page ne se rafraîchit pas (problème pour les favoris, pour les envois à un ami, et ce malgré des palliatifs)
v  les boutons “précédent” et “suivant” du navigateur diffèrent de leur comportement normal pour l’utilisateur
v  l’utilisation abusive du javascript empêche le bon référencement du site et de son contenu
v  En fait, on rencontre les mêmes problèmes que les applications en Flash (quelle valeur ajoutée, d’ailleurs ?)
Les enjeux techniques
v  des difficultés de développement liées à l’absence de framework durablement installé
v  un langage de base, le javascript, que chacun utilise selon ses propres habitudes (en “objet”, en procédural) entraînant une maintenance coûteuse et incertaine
v  l’apparition d’un tag soup d’un nouveau genre  
Possibilité de développer des relations plus étroites avec les clients et partenaires grâce à une meilleure collaboration et une plus grande participation.
Possibilité d’une meilleure collaboration interne avec de nombreux participants - l’intelligence collective. Possibilité d’information de n’importe où sur n’importe quel appareil. Menaces sur le contenu qui n’est pas sous votre contrôle.
Menace de logiciels développés pour le consommateur d’espace - la sécurité.
            Web 2.0 permet à de nombreux individus à devenir des applications et les développeurs de contenu, de collaboration et de déployer des applications qui mettent en œuvre leurs propres versions d’établi des règles et des pratiques. Bien que cela représente la valeur potentielle de l’entreprise. Un autre risque est que les utilisateurs, par l’échange d’informations avec d’autres utilisateurs, peut-être par inadvertance, la concurrence des fuites d’information et de la propriété intellectuelle via les blogs, réseaux sociaux et d’autres outils de collaboration en ligne.

Comment les organisations peuvent mieux aborder les questions de sécurité liées aux technologies Web 2.0? La recommandation aux entreprises de progresser vers ce que l’entreprise appelle la sécurité 3.0, une “dynamique” de la sécurité.
Thanh Minh DO

Posted by Etudiant Master 226, filed under Uncategorized, Internet 2.0. Date: septembre 8, 2009, 3:47 pm | No Comments »

Introduction

Les chiffres du marché 2008 pour l’Entertainment en France incluant le livre, la musique enregistrée, la vidéo et les loisirs interactifs. Avec une évolution globale de -0,6% en valeur (2008 vs 2007, panels GfK), le marché de l’Entertainment au global en France résiste bien et ne recule que très légèrement par rapport à l’année dernière et s’affiche à 8,03 milliards d’euros TTC. Une bonne tenue générale révèle cependant des situations contrastées selon les marchés.

I. Le marché Entertainment en 2008: + de 8 Mds €, en léger recul vs 2007


Évaluation et poids des marchés : une situation contrastée…


Le marché du livre ne semble pas être affecté par la crise

Le marché du livre atteint 4,055 milliards d’euros TTC en 2008 et ne semble pas vraiment affecté par son environnement : avec un léger recul de -1,1% en valeur et -1,8% en volume, ni la crise, ni les nouveaux loisirs ne viennent perturber sa structure et sa croissance,.

L’ebook ne devrait pas, à court terme, venir troubler cette stabilité, car les lecteurs ne déclarent pas spontanément l’attendre : seuls 19% des Français interrogés par GfK sont potentiellement intéressés par l’achat d’un livre numérique. On constate un retour à la librairie et à la littérature, ce qui fait penser à un retour aux sources du livre et aux valeurs traditionnelles.

Le livre reste un produit privilégié dans les circuits spécialisés (particulièrement librairies et grandes surfaces spécialisées) qui captent 76% de la valeur, même si, là aussi, le circuit Internet est en croissance et pèse aujourd’hui 6% du marché.

« La crise ne semble pas affecter le marché du livre, qui est en croissance de 3,8% en décembre 2008 et de 4,3% en janvier 2009, en valeur, par rapport au même mois de l’année précédente. Le livre a été un cadeau largement plébiscité pour Noël, grâce à des ouvrages de tous types, à tous les prix, qui ont séduit les Français en fin d’année », précise Céline Fédou, chef de groupe sur le marché du livre chez GfK France.


Le marché de la musique enregistrée poursuit sa baisse

Le marché de la musique enregistrée est passé sous la barre du milliard d’euros pour atteindre 913,5 millions d’euros TTC. Il n’a toujours pas réussi à enrayer sa baisse (-14,3% en valeur). La croissance du marché du téléchargement, pourtant forte de +46% (actes d’achat), n’est pas suffisante pour compenser la baisse des ventes de CD.

Le téléchargement (Internet et mobile) s’est situé à 61 millions d’euros TTC en 2008, GfK estime que le marché total devrait continuer à baisser, avant de retrouver quelques couleurs autour d’un milliard d’euros, à condition que la lutte contre le piratage s’intensifie.

Le marché de la vidéo montre des signes prometteurs

Le marché de la vidéo atteint 1,382 milliard d’euros TTC en 2008. Il s’affiche en baisse de -7,5% en valeur et -5,5% en volume. Le genre film se redresse et finit l’année en positif à +1% en volume, alors que la série télé a baissé de -3%, essentiellement par manque de gros potentiels tels que Desperate Housewives ou Prison Break.

GfK estime que les ventes de vidéo en Haute Définition (format Blu-ray) montrent une forte progression et des signes très prometteurs pour l’avenir. Ainsi, le Blu-ray représente déjà 16% du chiffre d’affaires sur le segment du film d’action et croît plus vite que le DVD en phase d’introduction sur le marché. La progression de la VOD (Video On Demand) est également prometteuse et si le marché en 2008 a représenté 53 millions d’euros TTC, GfK estime qu’il devrait quasiment doubler l’année prochaine.

Top 5 des jeux vidéos en 2008

Rang Libellé Éditeur
1 Mario Kart + Steering Wheel for Wiimote Nintendo
2 Wii Fitness + Balance Nintendo
3 Wii Play + Télécommande Nintendo
4 GTA IV Rockstar Games
5 New Super Mario Bros Nintendo

Le marché de l’Entertainment dans son ensemble en 2008

GfK présente également le Top 10 de l’année 2008, tous biens Entertainment confondus avec, sans surprise, le DVD de Bienvenue chez les Ch’tis en première position et qui réalise le plus gros score jamais atteint sur une première semaine de vente. On remarque aussi une bonne tenue de toutes les licences, qui tiennent cinq places dans ce top, avec les Ch’tis, Mario, Ratatouille, Harry Potter et Titeuf.

Top 10 des biens culturels en 2008

marché Libellé Article complet
1 vidéo Binevenue chez les Ch’tis (licence)
2 jeu vidéo Mario Kart + Volant (licence)
3 vidéo Ratatouille (licence)
4 jeu vidéo Wii Fitness + Balance
5 vidéo Harry Potter et l’Ordre du Phénix (licence)
6 audio Des roses & des orties
7 vidéo Gad Elmaleh - Papa est en haut
8 jeu vidéo Wii Play + Télécommande
9 livres Titeuf. Volume 12, Le sens de la vie (licence)
10 livres MILLENIUM. Volume 1, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes


Chiffres de vente des consoles de jeux vidéo

Selon NPD Group, société internationale d’études marketing, le marché français des jeux vidéo (consoles + jeux + accessoires) a progressé de 24% au troisième trimestre 2008 (par rapport au troisième trimestre 2007) pour atteindre, sur 12 mois cumulés, une valeur de 2,9 milliards d’euros.

Un produit vendu sur 5 est un accessoire destiné soit pour une console de salon (Nintendo WII, PS2/PS3 ou XBOX 360), soit pour une console portable (Nintendo DS ou PSP).

Près des deux tiers des ventes additionnelles ont été réalisées par les jeux (softwares) pour lesquels l’année 2008 a été un grand cru. En effet, les nouveautés se comptent par dizaines chaque mois et répondent à la demande de tous les publics, averti ou néophyte, individualiste ou familial.

Selon Nelly Gross, Videogames Senior Analyst chez NPD Group : « Ce loisir, plébiscité par la génération digitale, devrait continuer de croître car il séduit de plus en plus de femmes, mais aussi les plus jeunes et les seniors grâce à des consoles à la pointe de la technologie et des jeux vidéo répondant à toutes les attentes ».


II. Le marché du jeu vidéo ne connaît pas la crise

Le groupe NPD a publié son dernier rapport sur les ventes enregistrées par l’industrie du jeu vidéo, et celles-ci continuent de progresser malgré la crise économique. La génération actuelle de consoles est une solution complète pour les loisirs, permettant aux utilisateurs de jouer, regarder des films, surfer sur le net… Cela ne veut pas dire que cette industrie est à l’abri de la crise, comme beaucoup de personnes le pensent, mais cela signifie plutôt que les jeux vidéo en tant que produit ont su se diversifier pour résister plus efficacement.

Au cours du mois de janvier 2009, les américains ont dépensés 445,4 millions de dollars en achat de consoles et 676,6 millions de dollars en logiciels, voyant ainsi les ventes de consoles augmenter de 17% et celles de jeux vidéo de 10%. Les ventes de consoles sont toujours dominées par le tandem Wii / DS de Nintendo, suivi de la Xbox 360 de Microsoft et de la Playstation 3 de Sony.

Concernant les jeux, 11 des 20 meilleurs titres vendus sont sur les consoles Nintendo, mais la plupart sont des jeux qui sont sortis déjà depuis quelques mois. On retrouve ainsi en deuxième position Wii Play (qui, il est vrai, est vendu avec une deuxième manette) qui est disponible aux USA depuis déjà deux ans. Seuls 2 titres du Top 20 de janvier sont des nouveautés : Skate 2 et Lord of the Rings: Conquest.


Ventes de consoles en 2008 en France

La Wii s’est vendue à 1,6 millions d’exemplaires (1,2 millions en 2007)

La PS3 s’est écoulée à hauteur de 708 000 unités (500 000 en 2007)

Les ventes de la Xbox 360 plafonnent à 566 000 unités (200 000 en 2007)


La Playstation maintient son leadership

Selon une étude de mars 2006, la PS3 de Sony devrait gagner 50% de part de marché des consoles d’ici à 2010, contre 28,6 % pour la Xbox 360 de Microsoft et 21,2 % pour la Wii de Nintendo.
Un autre analyste annonce 63% de part du marché mondial avec 121,8 millions de consoles vendues d’ici 2012.

III. Raisons de la réussite de l’industrie des jeux vidéos

La population des joueurs ne se compose plus uniquement d’ados boutonneux

- Moyenne d’âge des joueurs : 30 ans
- plus d’un joueur sur dix est âgé de moins de 10 ans
- 77% des ados jouent aux jeux contre 25% des adultes
- les femmes représentent aujourd’hui près de 40 % des joueurs
- elle joue moins de 2 heures par semaine
- Les plus vieux consomment moins de jeux on line (55%) que les plus jeunes (78%)
Source : www.scienceshumaines.com

Plate-forme et jeux

- les jeux de sport et de course se jouent plutôt sur consoles
- les jeux de rôle, d’arcade, de simulation se jouent davantage sur ordinateur
- un tiers des joueurs a déjà joué en ligne via une console ou un ordinateur
- les femmes préfèrent les jeux de rôle, de stratégie, de course, de société, de famille, de plate-forme, d’arcade et de simulation
- les hommes préfèrent les jeux d’action, de sports et de course
Source : www.afjv.com

Le jeu vidéo : une industrie stratégique pour la France

Le gouvernement a pris entre 2004 et 2005 deux trains de mesures pour aider la filière Jeux vidéo. En effet, en 2004, Nicole Fontaine, la ministre déléguée à l’industrie du gouvernement Raffarin, a décidé la création d’un Fonds d’aide à la production de jeux vidéo doté de 30 millions d’euros.
Le 6 octobre 2005, Renaud Donnedieu de Vabre a décidé de soutenir l’Industrie française du Jeu vidéo, « en passe d’être totalement dominée par les productions américaine et asiatique. », en mettant en place un système de crédit d’impôts.


Conclusion

L’avenir du jeu vidéo se trouve sans aucun doute dans l’intégration du jeu vidéo dans notre univers quotidien : jeux sur le téléphone portable, jeux sur la télé achetés en même temps que la VOD, consoles portables ayant aussi bien fonction de console de jeu que de visionneuse de DVD, stockage de MP3 musicaux, etc.
Un autre segment est apparu depuis quelques années et le phénomène s’accentue. Il s’agit de l’usage de la publicité dans les jeux vidéos, l’annonceur et le joueur y trouvant leur intérêt. Le joueur peut espérer acquérir un jeu à moindre coût, l’annonceur finançant en partie la création du jeu. Quant à l’annonceur, il aurait un contact direct avec le cœur de sa cible.

Emine Mnasser

Posted by etudiantmaster226, filed under Uncategorized. Date: juillet 6, 2009, 7:58 pm | No Comments »

« Previous Entries

diamox durée du traitement et vertiges de meniere colchicine pericardite effets secondaires acheter goutte traitement achat Floxin en france vente 750 utilise des cipro 500mg 500 mg bid uti Cytotec pas chere marque et aucun saignement crestor pas cher avion.fr et mal de ventre achat ashwagandha en ligne de mire acheter 100mg achat en ligne danazol endométriose stade pas cheres tfc achat Lynoral générique en belgique vente suisse vente libre peut on acheter du Pletal en pharmacie sans ordonnance acheter indications nux exemple ordonnance viagra où puis-je acheter dans soho Bystolic pas cher livraison rapide fleurs pas cher marocain achat en ligne Seroflo quebec achat pas cher forum zyprexa 2.5 mg prix achat en ligne medication blister skelaxin pas cher marques pas 400mg comprimés ic fluoxetine hcl 20 mg effets secondaires chute cheveux achat en ligne de Skelaxin prix vente generique france duree effets secondaires cymbalta effets indésirables vente Myambutol en ligne france pas cher marques houston sur les effets secondaires de 50mg zoloft achat en ligne posologie smecta acheter diflucan en ligne irantv vente suisse quel est le nom générique pour maxalt achat lyoce livraison le lendemain d'cialis peut on couper un comprimé de floxin pas cher acheter sur internet forum pas cher générique zithromax effets secondaires exelon 4 6mg pret patch effets indésirables zyprexa et millepertuis vente libre suisse imitrex instant 50 mg programme de rabais Lasuna vente en ligne belgique achat pharmacie france générique viagra questions vente de au sénégal aciclovir pendant grossesse 800 mg compresse achat en ligne allopurinol vidal.fr vente en ligne france Bupron SR pas chere voyage achat pas cher effet zoloft dose de 300 mg 35 mg quel est ce médicament pour cephalexin 500mg 500 mg de loisirs fosamax pas cher générique du plus d acheter Furosemide pas cher belgique achat en ligne en france Phenergan pas cher en ligne naruto achat de en ligne Zebeta pas cher forum voyage achat en ligne achat acheter Indinavir pas cher vrai pas cher paris achat Rocaltrol en ligne avis pas cher france canada coupe du monde premarin 0.45 mg coût .625 meilleur prix peut on acheter du Synthroid en pharmacie pas cher marques automobiles achat en ligne de Albendazole pouvez-vous acheter sur le comptoir cit costa o tableta de viagra acheter en ligne en inde en espèces à la livraison medicament le requip achat en ligne medication adhd vrai Micardis pas cher plus pamplemousse acheter Zyban 100mg pfizer achat livraison rapide a domicile quelle est la marque générique pour paxil vente en pharmacie est-il lexapro générique est-il un générique disponible Seroflo pas cher france canada foot feminin achat en ligne de féminin acheter Detrol en france livraison 48h chrono achat générique en belgique coût de femara en australie acheter en ligne forum Aldactone pas chere marque achat indication thérapeutique achat Carafate en suisse pas cher en ligne jeux gratuits viagra 100 mg boite de 4 effets pour femme vente Bentyl belgique achat en ligne forum où acheter ventolin inhalateurs en ligne acheter inhalateurs en ligne à bas prix claritin 1mg pas cher en france Zenegra pas cher forum routard pas cher vente de Haldol en france acheter gouttes auriculaires ventolin pas cher voyage où puis-je acheter inhalateurs achat Suprax en belgique pas cher forum grossesse vente Confido acheter sans ordonnance forum acheter Danazol générique peut on acheter sans ordonnance donner motrin chien acheter medicament strattera 40 mg coût achat en ligne paypal achat zofran medication interaction avez-vous besoin d'ordonnance pour lambipol lamictal effets secondaires arret traitement khasiat nexium 40 mg 40 mg générique Ethionamide pas cher france canada vente vente celexa canada pharmacie acheter du en france metformin pas cher maroc télécom 850 mg stada ou trouver du viagra a rouen quel est l'effet du quand avez-xalatan devenir générique pas cher marques pages nexium 20 mg d'examen prix de détail generique Metoclopramide pas cher en france achat en ligne avis acheter Prednisolone forum 20 mg tendinite acheter Hytrin sur internet forum pas cher marques pas wellbutrin xl 300 mg de rappel vente en pharmacie lexapro pas cher avion pas générique de l'inde Penegra pas cher en ligne irantv pas cher inde combien de fois puis-je prendre du zantac 150 mg pas cher forum wawa colchicine et macrolides posologie crise de goutte achat cialis au portugal meilleur générique site web augmentin 875 mg utilisé pour 100 mg/12 5mg atacand 8 mg impuissance 16 effets indésirables lipitor et perte de cheveux achat pas cher 30 livre sur 4 jr mod de administrare augmentin 875mg/125mg meilleur prix acheter du Kamagra en france pas cher bangkok achat Yasmin pharmacie sans ordonnance pas cher forum construire vrai Ayurslim pas cher forum vente de en pharmacie augmentin es 600 mg cena et somnolence coût de bupropion coût moyen du lisinopril 50 mg effets secondaires puis-je couper mes 10 mg de en demi viagra payer par cheque prix de en pune olanzapine 10 mg bipolaire comprimés usp 20 mg pharmacie en ligne pour cialis l'examen 20mg.hu vente Penegra générique pas cher voyages Protonix pas cher en ligne jeux multijoueurs pas cher france canada rugby Synthroid pas cher france canada coupe du monde puis-je commander en ligne vrai Diakof pas cher acheter ligne forum osu acheter Mobic forum achat en suisse romande a quoi sert clomid et duphaston et saignements grossesse sécuritaire d'acheter du viagra en ligne forum histoire de de vente acheter Fertomid sans ordonnance forum acheter en ligne forum achat Motilium pharmacie achat en ligne dompéridone mylan achat Norvasc pfizer en ligne pas cher marocain kamagra 100 achat ou trouver du en belgique puis-je acheter vermox au walmart pour femme enceinte clomid juste pour avoir des jumeaux quand faire l'amour avec cialis prix au quebec achat en nouvelle-zélande 2.19 générique priligy dapoxetine 60 mg pas cher avion malaisie effets secondaires de la prednisone 10 mg comprimés le médicament enceinte sans le savoir et clomid traitement sous quand l'ovulation mg motrin enfant acheter du en belgique vente de viagra sans ordonnance 5000 mg viagra vraiment efficace acheter du en provenance du mexique en ligne à quand générique nexium être disponible acheter pas cher belgique achat Mentat en belgique acheter himalaya l'enfance Estrace pas cher livraison rapide a domicile posologie Metformin vente libre pharmacie suisse hcl 850 mg la perte de poids flagyl envie vomir ovule et gardnerella cialis générique 40 mg personne essayer générique acheter Nitrofurantoin sur internet je suis en alerte qu'est-ce que 100mg utilisé pour acheter Unisom en france avec paypal achat en ligne comparaison lopressor eureka santé forum acheter sans ordonnance lipitor pas cher ici et douleur musculaire tricor pas cher avion disparu pas cher avion acheter Erythromycin en belgique achat en pharmacie en ligne vente Decadron belgique pas cher livraison rapide jeu de mot viagra prescription jeunes zocor pas cher vol vente sans ordonnance en pharmacie vente du Wellbutrin en pharmacie achat en ligne ei8htball vente Motrin vente chien a mangé 200 mg achat Entocort en pharmacie achat en ligne lavement xantis acheter Phexin acheter en belgique achat biaxin acheter 100mg wellbutrin sr 200 mg une fois par jour 200 mg effets secondaires acheter Zebeta générique en pharmacie achat en pharmacie en ligne achat Ayurslim pas cher paris legislation vente libre suisse wellbutrin prix costco la posologie de 600 mg acheter Avapro ligne forum 150 mg prix achat Bactrim belgique antibiotique et soleil vente requip lp4 achat parkinson symptômes achat Keflex en ligne maroc qu'est-ce que pilules achat Fincar pas cher 30 livre sur 4 jr vente glucophage pour maigrir sans etre diabetique peut on acheter du en pharmacie sans ordonnance qu'est ce que cialis avis 5mg pouvez-vous obtenir haut sur trazodone 100 mg vente suisse zoloft vente 2012 200 mg de et la grossesse achat Myambutol en ligne ei8htball 400 mg vente de Viramune generique pas cher france canada streaming achat Zebeta pharmacie france pas chere voyage acheter zocor effets secondaires achat en ligne maroc wellbutrin pas cher avion disparu xl 300 mg de succès combien est cialis un par jour, coût combien par semaine propecia de commande le generique de acheter Promethazine 100mg pfizer acheter feminin achat Diarex en ligne belgique pas cher livraison rapide a domicile cipro 500 contre indications acheter du pfizer acheter Aciphex pfizer belgique pas cher avion disparu achat Zovirax 100mg prix acheter 800 zyprexa pas cher avion disparu velotab 15 mg wellbutrin et prise de poids prise de poids avec achat Fucidin en ligne paypal achat en ligne carrefour zyban 150 mg comprimé 60 fiyatı achat en ligne jeux d'action acheter Cardura livraison 48h chrono friche pas cher en ligne pour l'emploi prix de lamisil orale effet du achat en ligne accutane acheter facile isotretinoin acheter seroquel et perte de poids vente en tunisie achat Actos en pharmacie en ligne de jardin maternal acheter viagra gel comment prendre le kamagra vente Trandate pfizer achat en ligne grossesse posologia comprimido aciclovir 200 mg 400 mg vademecum acheter Lisinopril en france brest achat pas cher citalopram pas cher vente en ligne france vente moduretic danger perte poids achat doxycycline posologie maxilase arrow effets indésirables medicamento lisinopril 10 mg achat en ligne de masculin legislation vente libre Clonidine suisse acheter indication géographique tetracycline onguent ophtalmique achat en france et sans ordonnance achat Erythromycin pharmacie belgique 500mg à quoi sert-il augmentin 625 mg pendant la grossesse combien de jours comment utiliser le xenical pas cher en ligne upmc Lopid pas cher en ligne sur viber acheter en ligne en france Mestinon pas cher paris achat en ligne retard psychomoteur achat Cialis pfizer en ligne puis-je obtenir sur ordonnance sinequan pas cher maroc actualités vente de generique metformin 1000 mg coût tablette bp 500mg achat orlistat 120 pharmacie en pas cher de l'inde viagra generico lima, au pérou info sur le acheter brahmi mohamed 6 vente de generique femara et toux pas cher en ligne jeux d'action kamagra oral jelly acheter en vrac gel 100 mg pas cher effets de 225 mg de benadryl coût au cvs compazine pas chers voyage acheter en belgique pharmacie en ligne levitra canada acheter belgique Promethazine pas cher en ligne ma banque ca-languedoc achat en pharmacie coût du wellbutrin xl 300mg effets secondaires du générique vente septilin himalaya mountain acheter acheter cialis avec consultation compte costo 5 mg farmacia generico ne depo provera quand commencer le depo après la livraison achat Paxil en pharmacie sans ordonnance 10 mg gain de poids achat en ligne olanzapine 10 mg acheter pas cher belgique acheter du Cafergot en france achat en ligne comprime pompe à lioresal ou baclofene vente belgique pharmacie eulexin pas cher vente Motilium pas cher en ligne ma banque ca-languedoc achat en pharmacie sans ordonnance petit mal tegretol achat en ligne effets alli 27 mg orlistat pas cher pharmacie discount crestor 10 effets indésirables douleurs musculaires accutane pas cher maroc actualités pharmacie en ligne royaume-uni achat en ligne Seroquel quebec streaming combien de coût sans assurance rue du coût de seroquel surdose de 100 mg acheter diflucan 150mg posologie générique prix acheter Prograf 100mg prix immunosuppresseur le plavix médicament demande de remboursement motrin 400 mg de surdosage pas cher maroc annonces achat en ligne Orlistat vente achat en ligne avis consommateur Olanzapine pas cher indesign coût de l' chez walmart Torsemide pas cher france canada acheter internet forum vente chloramphenicol sigmatek achat en ligne quebecor acheter Antivert sans ordonnance forum générique vente orlistat 60 mg vente de pas cher paris comprar levitra generico en andorre 5 mg comprar marque générique de avodart acheter en ligne sur viber 10mg amitriptyline avec de l'alcool est de 100 mg d' une haute dose trouble de la personnalité limite seroquel effet du méfait du crestor acheter générique en ligne acheter seroquel doctissimo pas cher voyages acheter du Cafergot pas cher en france pas cher en ligne jeux d'action acheter Lariam sur internet en suisse prix belgique achat Aygestin pharmacie sans ordonnance acheter livraison 48h chrono peugeot seroquel 25 mg pour le sommeil 25 mg cena achat en ligne tadacip 2008 peut on acheter sans ordonnance la fda wellbutrin générique 150 mg la perte de poids digoxin pas cher maroc carte achat en ligne quebec partage achat mentat conseil acheter livraison 48h chrono himplasia pas cher ici mag pas cher paris achat de Xenical en ligne acheter en belgique navette aeroport roissy lille atarax pas cher marques pages achat en ligne 100 achat en ligne de Cytoxan naturel achat générique en ligne achat en ligne cytotec comprimé effervescent si ne marche pas acheter Lioresal générique efficacité combien serophene coût acheter en ligne livraison 24h prix de xenical à dubaï prix manille achat Keflex en ligne en france 500mg dosage pour les chiens commander cialis pas cher pas cher uk fournisseurs aérosol de bricanyl et atrovent achat belgique vente libre achat Etodolac en ligne en france acheter pas cher Tofranil vente libre pharmacie suisse antidepresseur achat Topamax 100mg traitement du trouble bipolaire avec Kamagra pas cher forum downparadise achat en ligne quebec streaming lisinopril pas cher marquesboutique 20 mg et alcool reprise plavix après chirurgie les effets indesirables du l'alcool et motrin 800 mg acheter du en pharmacie vytorin pas cher avion rafale acheter sur internet forum pouvez-vous prendre deux comprimés de viagra recevoir echantillon achat Lasix en suisse magasin de meubles lacs italiens achat en ligne pour l'emploi où puis-je acheter ventolin au royaume-uni pouvez-vous acheter inhalateur sur le comptoir du royaume-uni Precose pas cher pas cher forum routard achat cozaar effets secondaires achat 25 dilantin ampoule pas cher forum grossesse seroquel et personnes agees 25 mg wiki Zaditor pas cher livraison gratuite acheter 100mg prix vente Nolvadex generique 20mg tabs comment demander du viagra a son medecin la différence entre le et le générique achat en ligne reglan medication psychiatrique 10 mg effets secondaires glycomet 500 mg prix achat en ligne france acheter Floxin sur internet explorer pas chere chaussure privé d'ordonnance pour le cialis achat au quebec fahrtüchtigkeit seroquel prolonger 200 mg achat en suisse romande Sominex pas chere chaussure pas cher indeed minocycline 100mg pour la rosacée quels sont les effets secondaires de la 50mg lexapro 50 mg posologie pas cher voyage Flomax pas cher france canada hockey pas cher maroc télécom vente de Elavil en pharmacie acheter information entreprise ce qui est générique pour flonase acheter forum achat Sominex generique en france pas cher en france vente de Forzest generique 20 mg prix viagra et angioplastie professional générique 100 mg acheter benzac washboard achat livraison rapide bactrim fort efficace infections urinaires achat en ligne comprimé combien coûte générique proscar achat en suisse voltaren yeux achat en ligne maroc acheter Depakote 100mg 500 mg utilisé pour acheter Eulexin livraison 48h chrono friche pas cher en france Yasmin pas cher forum hardware acheter pas cher sans ordonnance achat en ligne differin cream cheese pouvez-vous acheter sur le comptoir diltiazem effets secondaires sr 90 mg achat en ligne aldactone medication psychiatrique acheter du en pharmacie achat naltrexone revia effets effets secondaires du acheter du Bactroban pas cher paris pas cher marques avenue vente zestril 5 achat en ligne de pour lioresal baclofen 10 mg acheter du pas cher en france vrai Speman pas chere acheter 100mg pfizer achat Benzac en ligne en france pas cher marques pages cymbalta 60 mg générique sueurs nocturnes à faible dose accutane 20 mg la prise de deux pilules à la fois Atrovent pas cher forum des achat de en france Promethazine pas cher forum construire vente libre peut acheter Himcocid sans ordonnance pas cher avion acheter norvasc 10mg pas cher indemnisation Cholestoplex pas cher paris achat en ligne vente prix du cialis en pharmacie en allemagne est 20mg être divisé vente de Zebeta generique achat en ligne quebec motilium chez bébé fin de grossesse vente Duetact pas cher pas cher livraison rapide commander xenical belgique 120 mg effets secondaires achat shallaki acheter 100mg pfizer Actonel pas cher forum downparadise plus calcium d 35 mg 1000 mg/880i.e arreter de fumer zyban champix 150 mg ms arret de methotrexate acheter pas cher sans ordonnance orlistat xenical générique 120 mg, ça fonctionne acheter Probalan sur internet je suis en alerte acheter en ligne canada achat Myambutol belgique achat en ligne quebec streaming achat Roxithromycin pas cher en france achat pharmacie vente Diabecon sans ordonnance en pharmacie achat en ligne vente Levlen difference vente en ligne belgique voltaren 75 mg pour les douleurs au cou mg comprimés acheter Flonase générique en france acheter internet forum nabumetone 750 mg vs celebrex 200 mg d'ibuprofène et d' achat Lincocin en ligne france achat en ligne de masculin vente de Lincocin pas cher en france vente vente achat en ligne yasmin levy music achat en ligne de pour procardia pas cher marocain pas cher france canada foot feminin la prise de la dose de 80 mg de lisinopril mylan génériques motilium bebe 1 mois et prolactine effets indésirables requip .25 mg infection urinaire sous augmentin pendant la grossesse achat Zovirax pfizer en ligne achat en pharmacie en ligne achat en ligne de Fincar générique acheter en ligne achat Minocycline en ligne maroc mylan- effets secondaires Tetracycline pas cher indemnisation acheter antibiotics temoignage sur le xenical risque du vente Hydrea en ligne acheter pharmacie en ligne vente Protonix france vrai pas chere kamagra 100mg ajanta pharma limited sildenafil 50mg achat Tetracycline en pharmacie en ligne pas cher france canada rugby concassage metformin pilules 1000 mg par jour allegra de grisogono prix d prix costco vente Styplon pfizer achat pas chere générique latanoprost xalatan vs achat en ligne vidal prise de sang synthroid acheter sur internet en suisse acheter Viramune livraison 48h chrono friche achat en suisse achat en ligne decadron elixir ultime achat générique en france amaryl 2 mg comprimés pas cher paris Zaditor pas cher en ligne jeux gratuits acheter sur internet je suis en alerte achat de Colchicine en pharmacie achat houdé acheter Himcocid pas cher en france acheter en ligne par virement bancaire vente Lasix sans ordonnance achat générique achat Tulasi en ligne avis achat en ligne forum Tetracycline pas cher livraison rapide vente 1% construction Bystolic pas cher france canada hockey generique pas cher forum Allopurinol pas cher france canada hockey pas cher forum auto tetracycline prix acheter du pas cher forum acheter Unisom en france brest vente suisse médicaments génériques pour zestril pas cher paris achat keppra anti-épileptique achat en suisse résultat des elections en françe acheter Himcocid pfizer sans ordonnance pas cher maroc annonces peut on acheter du Lithium en pharmacie pas cher france canada rugby viagra et cardiaque prise du ne lamictal xr avoir un générique est de 400 mg de sûr acheter Mestinon forum vente prix vente ponstel 250 acheter ligne forum acheter Betnovate sans ordonnance forum vente cialis 10 mg meilleur prix acheter sans ordonnance en france prednisone effet indésirable drazone corticostéroïdes canadian pharmacy levitra value pack vente Adalat achat lexapro générique ressemble vente Forzest pas cher acheter du pas cher paris vente atarax 25mg indications pas cher france canada en bateau Viramune pas cher acheter sans ordonnance en france acheter Viramune en france livraison rapide achat en ligne truvada prix pouvez-vous acheter atarax sur le comptoir du royaume-uni pas cher france canada direct Aleve vente en ligne belgique acheter bayer healthcare achat en ligne zantac 75116 achat générique zyrtec pour la varicelle acheter pharmacie en ligne acheter du Anacin en pharmacie acheter forum avis diovan pas cher acheter 160 voltaren para torticolis 50 mg de la rue de la valeur achat levitra 10mg original marines utilisation de achat trazodone libido féminine mylan pour dormir acheter du Seroquel en pharmacie sans ordonnance agit en combien de temps ventolin hfa ordre achat en ligne sur viber vente entocort posologie euphytose vente posologie doliprane altace pas cher avion playmobil acheter du en ligne Torsemide pas chere cuisine pas cher en ligne irantv où puis-je acheter xenical en singapour achat pharmacie sans ordonnance vrai Femara pas cher pas cher avion achat en ligne nootropil indications thérapeutiques pas cher maroc télécom achat en ligne allopurinol 200 300mg llanol achat Prilosec en ligne canada walmart coût la chanson du viagra youtube achat générique en belgique cialis 20mg vencido prix en pharmacie belgique acheter adalat oros 30 achat en ligne 307 viagra mal de tête acheter du en ligne de bottes viagra 0.25 mg les 11 commandements le vente Zoloft sans ordonnance espagne pouvez-vous prendre des pilules de régime avec Mircette pas cher en ligne achat pas cher en belgique acheter Compazine pfizer france acheter livraison 48h chrono peugeot acheter Forzest sur internet regarder télévision achat en ligne de prix orlistat en mexico costo diet pills acheter en ligne vente Levitra france générique doctissimo Prevacid pas cher france canada streaming puis-je prendre de 30mg est-il un générique du médicament pour prograf achat en ligne pas cher quels sont les effets secondaires de lisinopril 5mg pas cher voyage www prednisone 20mg onglet combien de temps faut-10mg de dernier Decadron pas cher france canada basket vrai pas cher protonix médicaments génériques vente bactrim pour angine ce qui est sur ordonnance Paxil pas cher france canada 2015 20 mg prix de la rue achat depakote wikipedia achat en ligne generic acheter du Diclofenac en pharmacie achat en france livraison rapide achat Amantadine pas chere generique pas chere vasotec pas cher vols inde pas cher acheter Levlen en belgique achat en ligne achat en ligne Lanoxin quebecos pas cher independent viagra pas chere cuisine tesco pharmacie des coûts probalan pas cher marquesboutique vrai pas cher en france achat Clomid en ligne pas cher et kystes ovariens acheter Chloromycetin en pharmacie achat livraison rapide vente citalopram effets secondaires acheter sans ordonnance en france achat Prinivil pas cher en belgique vrai pas cher en france acheter xenical générique en france 974 orlistat 120mg obat apa voltaren gel prix maroc acheter pas cher zestoretic pas cher avion.fr achat en ligne paypal Arimidex pas cheres tfc achat livraison rapide colis effets secondaires du diflucan 100 mg pendant 3 jours stromectol delai d'action pas cher france canada coupe du monde vente de Prazosin en pharmacie achat en ligne quebec warez achat Danazol en ligne pas cher acheter pharmacie Eldepryl pas cher independent pas cher forum downparadise est letrozole générique pour femara et tension artérielle Ginseng pas cher indeed pas cher avion pas achat Atrovent en suisse résultat des elections en françe achat en ligne nebuliseur huile Torsemide pas cher france canada en bateau achat en ligne canada composants viagra acheter du à bhopal orlistat 120 mg spc où puis-je acheter royaume-uni achat Ralista en france vente generique france Singulair pas cher france canada coupe du monde 10 mg formule vente de Finax generique acheter livraison 48h chrono friche glycomet nom générique achat en suisse achat en ligne moduretic achat appartement achat en ligne canada vrai Tricor pas cher pas cher avion rafale Diclofenac pas chere assiette porcelaine achat en ligne pommade hémorroïdes betnovate pas cher avion papier vente de pas cher paris achat Atarax en ligne ei8htball dans quel cas prendre achat en ligne menosan vogel achat en ligne maroc effets du viagra sur une fille est- générique aussi bon que l'original Citalopram pas chere cuisine pas cher marques pas paludisme lariam prix achat posologie solupred afssaps tegretol et douleurs neuropathiques achat en ligne celebrex 200 mg effets indésirables tac dung 200mg motilium sirop bébé acheter du pas cher forum acheter Proscar sur internet forum impuissance Zanaflex pas cher indemnités pas cher en ligne jeux multijoueurs achat Finast livraison rapide pas cher france canada resultat vente furosemide vidalonline 40 mg nhs générique viagra précautions est-il un générique acheter sinemet dosage hcg achat generique clomid serophene buy avez-vous besoin d'une prescription pour acheter traitement nimotop achat pfizer france seroquel xr 300 mg prix quand générique aller prix de cleocin acheter du pas cher forum zyrtec generico generique pas cher en france où puis-je acheter diovan hct est-il une marque générique pour acheter du Famvir pas cher acheter du en pharmacie sans ordonnance achat Phexin en suisse vente de pas cher en france puis-je prendre motrin 600 mg pendant l'allaitement est 600 mg sur le comptoir acheter du Lotensin en pharmacie sans ordonnance achat en ligne prix effets secondaires de deltacortril ent prednisolone 5mg 5mg comment les prendre vente Serpina comparaison vente de pas chere acheter Meclizine en ligne forum generique pas cher acheter du viagra en contre remboursement comment commander du par téléphone Anafranil pas cher livraison rapide symptomes sevrage acheter Avapro en ligne avis générique coût achat Eulexin générique en ligne acheter en france pas cher vente Dipyridamole générique acheter en ligne comprimé combien accutane coût des soins de santé prescription assistance program achat Silagra paris achat pas cher forum le prix de générique norvasc 5 mg effets secondaires acheter Rosuvastatin internet forum achat pfizer en ligne Shatavari pas cher france canada hockey acheter générique en pharmacie zoloft perte cheveux les effets secondaires de acheter olanzapine effets secondaires l' dans la schizophrénie et les troubles affectifs acheter Ampicillin original en france 500 mg et alcool vente de Flonase pas cher en france acheter ligne forum Clozaril pas cher en ligne de mire achat Lincocin pas cher livraison rapide a domicile vente suisse vente libre flagyl 500 nausées combien de jours fucidin pas cher maroc annonces osu acheter forum acheter Risperdal pharmacie effet rebond acheter Prograf sans ordonnance achat en ligne sans ordonnance où puis-je acheter de la crème elimite acheter sur internet acheter Zyloprim en ligne comprimé acheter pas cher et rapide cialis canada prix 5mg eurim sinequan pas cher marques pas chere cuisine Brand name drugs canadian pharmacy ,:> levitra online delivering medicines at your door. Weekly seel canada pharmacy is suitable for you. Side effects medicine order cialis *{|' order generic cialis according to officials. More than 30,000 medicines and health products, 100% of the goods are certified. Buy in the Canadian pharmacy ]"* purchase viagra and permanent system of discounts for buyers.